BALZAC-Honore-de-La-grande-Breteche-ou-les--Edition-originale-de-La-Vieille-livres-rares-edition-originale-livres-anciens BALZAC-Honore-de-La-grande-Breteche-ou-les--Edition-originale-de-La-Vieille-livres-rares-edition-originale-livres-anciens
BALZAC-Honore-de-La-grande-Breteche-ou-les--Edition-originale-de-La-Vieille-livres-rares-edition-originale-livres-anciens BALZAC-Honore-de-La-grande-Breteche-ou-les--Edition-originale-de-La-Vieille-livres-rares-edition-originale-livres-anciens
« La Vieille Fille » de Balzac sur papier rose Édition originale de La Vieille Fille, « l’un des tableaux les plus réussis de la vie de province », imprimée sur papier rose, conservée dans sa précieuse brochure de l’époque.





down
Littérature

BALZAC, Honoré de

La grande Bretèche ou les trois vengeances. La Vieille fille. [Études de mœurs au XIXe siècle. Tome vii. Seconde série. Scènes de la vie de province. 3è volume].

Paris, Werdet, 1837.

In-8 de (2) ff., 359 pp. Conservé broché, non rogné.

222 x 143 mm.

Rare exemplaire sur papier de couleur, broché, à toutes marges, avec sa couverture d’origine. Vicaire, I, p. 198; Talvart, I, p. 154; Carteret, I, p.69; Clouzot, p.21.

Édition originale de La Vieille Fille et seconde édition de La Grande Bretèche.

Il s’agit de l’un des très rares exemplaires sur papier de couleur, celui-ci sur papier rose.

« De ces volumes des ‘Scènes de la vie de Province’ ont été tirés quelques exemplaires sur papier de couleur, que l’on rencontre séparément et qui sont fort recherchés. » Clouzot. Guide du bibliophile.

La Vieille Fille : « ‘La Vieille Fille’ est un roman d’une remarquable analyse psychologique : le personnage de Mlle Cormon est un des types les plus vivants de ‘La Comédie humaine’ ; Balzac, ici, ne simplifie pas, l’analyse est nuancée et profonde. Mais ‘La Vieille Fille’ est également un des tableaux les plus réussis de la vie de province : les soirées en ville, les mille intrigues, les intérêts politiques et financiers, les exclusives des classes entre elles, tout cela est dépeint avec un étonnant sens du réel et une grande fidélité. » (Dictionnaire des Œuvres, VI, 668). En 1816, à Alençon, une vieille fille de bonne famille bourgeoise, Rose Cormon, espère que le retour de la paix et des Bourbons lui amènera enfin un mari. De ce sujet drolatique, Balzac fait une fable politique, grâce à la rivalité de deux prétendants de partis opposés.

La Grande Bretèche : La Grande Bretèche date des débuts du véritable Balzac, celui qui commence avec Le Dernier Chouan et La Physiologie du mariage. La Grande Bretèche raconte l'histoire de Madame de Merret que son mari surprend en flagrant délit d'adultère : son époux entreprend d'emmurer vivant l'amant de sa femme dans le cabinet où il s'est caché. « Dans ce court récit, Balzac veut donner un exemple frappant de drame de la jalousie. La découverte progressive du mystère est très habilement amenée et les coups de théâtre se succèdent, enfermant peu à peu cette femme coupable et victime dans les atroces conséquences de son faux serment ». (Dictionnaire des Œuvres, III, 278).

Cette édition originale, imprimée sur papier de couleur, est rare, et rarissime conservée dans sa brochure de l’époque.

Un autre exemplaire de cette édition, sur papier jonquille mais, hélas, relié vers 1900 par Champs, et donc lavé, fut vendu le 29 juin 2001, il y a 11 ans, pour € 26 000.





BALZAC, Honoré de La grande Bretèche ou les ... Édition originale de La Vieille ...livres rares édition originale livres anciens
BALZAC-Honore-de-La-grande-Breteche-ou-les--Edition-originale-de-La-Vieille-livres-rares-edition-originale-livres-anciens



  BALZAC-Honore-de-La-grande-Breteche-ou-les--Edition-originale-de-La-Vieille-livres-rares-edition-originale-livres-anciens



 
Édition originale de La Vieille Fille, « l’un des tableaux les plus réussis de la vie de province », imprimée sur papier rose, conservée dans sa précieuse brochure de l’époque.
Prix: 23 000 €

BALZAC, Honoré de

La grande Bretèche ou les trois vengeances. La Vieille fille. [Études de mœurs au XIXe siècle. Tome vii. Seconde série. Scènes de la vie de province. 3è volume].

Paris, Werdet, 1837.

In-8 de (2) ff., 359 pp. Conservé broché, non rogné.

222 x 143 mm.

Rare exemplaire sur papier de couleur, broché, à toutes marges, avec sa couverture d’origine. Vicaire, I, p. 198; Talvart, I, p. 154; Carteret, I, p.69; Clouzot, p.21.

Édition originale de La Vieille Fille et seconde édition de La Grande Bretèche.

Il s’agit de l’un des très rares exemplaires sur papier de couleur, celui-ci sur papier rose.

« De ces volumes des ‘Scènes de la vie de Province’ ont été tirés quelques exemplaires sur papier de couleur, que l’on rencontre séparément et qui sont fort recherchés. » Clouzot. Guide du bibliophile.

La Vieille Fille : « ‘La Vieille Fille’ est un roman d’une remarquable analyse psychologique : le personnage de Mlle Cormon est un des types les plus vivants de ‘La Comédie humaine’ ; Balzac, ici, ne simplifie pas, l’analyse est nuancée et profonde. Mais ‘La Vieille Fille’ est également un des tableaux les plus réussis de la vie de province : les soirées en ville, les mille intrigues, les intérêts politiques et financiers, les exclusives des classes entre elles, tout cela est dépeint avec un étonnant sens du réel et une grande fidélité. » (Dictionnaire des Œuvres, VI, 668). En 1816, à Alençon, une vieille fille de bonne famille bourgeoise, Rose Cormon, espère que le retour de la paix et des Bourbons lui amènera enfin un mari. De ce sujet drolatique, Balzac fait une fable politique, grâce à la rivalité de deux prétendants de partis opposés.

La Grande Bretèche : La Grande Bretèche date des débuts du véritable Balzac, celui qui commence avec Le Dernier Chouan et La Physiologie du mariage. La Grande Bretèche raconte l'histoire de Madame de Merret que son mari surprend en flagrant délit d'adultère : son époux entreprend d'emmurer vivant l'amant de sa femme dans le cabinet où il s'est caché. « Dans ce court récit, Balzac veut donner un exemple frappant de drame de la jalousie. La découverte progressive du mystère est très habilement amenée et les coups de théâtre se succèdent, enfermant peu à peu cette femme coupable et victime dans les atroces conséquences de son faux serment ». (Dictionnaire des Œuvres, III, 278).

Cette édition originale, imprimée sur papier de couleur, est rare, et rarissime conservée dans sa brochure de l’époque.

Un autre exemplaire de cette édition, sur papier jonquille mais, hélas, relié vers 1900 par Champs, et donc lavé, fut vendu le 29 juin 2001, il y a 11 ans, pour € 26 000.