FROISSART Le Premier Second Tiers  La plus belle edition ancienne livres rares edition originale liv... FROISSART Le Premier Second Tiers  La plus belle edition ancienne livres rares edition originale liv... FROISSART Le Premier Second Tiers  La plus belle edition ancienne livres rares edition originale liv...
FROISSART Le Premier Second Tiers  La plus belle edition ancienne livres rares edition originale liv... FROISSART Le Premier Second Tiers  La plus belle edition ancienne livres rares edition originale liv... FROISSART Le Premier Second Tiers  La plus belle edition ancienne livres rares edition originale liv...
Les Chroniques de Froissart La plus belle édition ancienne des Chroniques de Froissart, « infiniment supérieure aux éditions précédentes » (Brunet). Somptueux exemplaire relié à l’époque aux très rares armes d’Antoine d’Alsace-Hénin-Liétard, baron de Dieuville.





down
Reliures / Histoire, religion

FROISSART

Le Premier [Second / Tiers / Quart] volume de l’Histoire et Cronique de Messire Jehan Froissart. Reveu & corrigé sur divers Exemplaires, & suivant les bons Auteurs, par Denis sauvage de Fontenailles en Brie, Historiographe du Trescretien Roy Henry IIe de ce nom. 

Lyon, Jean de Tournes, 1559-1561.

4 tomes en 4 volumes in-folio de : I/ (10) ff., 462 pp., (17) ff.; II/ (6) ff., 314 pp., (3) ff.; III/ (6) ff., 363 pp., (5) pp.; IV/ (6) ff., 350 pp., (3) ff. Reliés en pleine basane fauve de l’époque, double encadrement de triples filets à froid sur les plats avec fleurons d’angles dorés, armes frappées or au centre dans un médaillon avec les lettres H.A.D. et la date 1565 inscrits dans un semé de petites fleurs dorées, traces d’attaches, dos à nerfs ornés de filets à froid et de fleurons dorés. Quelques épidermures. Reliures de l’époque.

330 x 208 mm.

La plus belle édition ancienne des Chroniques de Froissart, « infiniment supérieure aux éditions précédentes ». (Brunet, II, 1405-1406).

« Cette édition, devenue peu commune, est très belle, et, malgré le jugement désavantageux qu’en a porté Jean Le Laboureur (Mémoires de Castelneau, I, p. 677), elle mérite d’être recherchée ; car, selon Sainte-Palaye, juge irrécusable en pareille matière, Sauvage, avec le peu de secours qu’il a pu se procurer alors, a fait, pour améliorer le texte de Froissart, tout ce qui était en son pouvoir ; et si son édition est encore très imparfaite, elle n’a point de défauts qui ne lui soient communs avec les éditions précédentes auxquelles elle est du reste infiniment supérieure (Mém. de l’Acad. des inscriptions et belles-lettres, XIII, p. 568 et suiv.) » (Brunet).

Cette édition, dédicacée au connétable Anne de Montmorency, est la première donnée par Denis Sauvage et la première édition critique du texte de Froissart qui assura à l’auteur une grande popularité.

Les « Chroniques de France, d’Angleterre et des païs voisins » sont le récit des guerres qui se sont déroulées depuis l’avènement d’Edouard III (1327) jusqu’à la mort de son petit-fils et successeur Richard II (1399-1400). Les Chroniques restent une des sources narratives capitales pour l’histoire de l’Europe occidentale au XIVe siècle comme pour celle de la guerre de cent ans.

Le troisième Livre est le plus brillant de tous ; il relate les événements depuis la paix de Tournai en 1385 jusqu’aux préparatifs de l’entrée d’Isabeau de Bavière à Paris en 1389, cérémonie à laquelle Froissart assista. Une partie importante du volume est consacrée au voyage que fit l’auteur en Béarn à la cour de Gaston Phébus en 1388, pour mieux comprendre ce qui s’était passé dans le sud-ouest de la France, après la défaite de Poitiers.

Superbe exemplaire relié à l’époque aux armes dAntoine d’Alsace-Hénin-Liétard, baron de Dieuville, mort grand-bailli de la Morée (Loir-et-Cher), vers la fin du XVIe siècle, provenance des plus rares selon Guigard. « Les lettres A.H.D. représentent ses initiales. Le millésime de 1565 est, bien certainement, la date de la reliure. Du reste, marque des plus rares. » (Guigard, Armorial du Bibliophile, II, p. 10).





FROISSART Le Premier [Second / Tiers ... La plus belle édition ancienne ...livres rares édition originale livres anciens
FROISSART Le Premier Second Tiers  La plus belle edition ancienne livres rares edition originale liv...



  FROISSART Le Premier Second Tiers  La plus belle edition ancienne livres rares edition originale liv...



  FROISSART Le Premier Second Tiers  La plus belle edition ancienne livres rares edition originale liv...



 
La plus belle édition ancienne des Chroniques de Froissart, « infiniment supérieure aux éditions précédentes » (Brunet). Somptueux exemplaire relié à l’époque aux très rares armes d’Antoine d’Alsace-Hénin-Liétard, baron de Dieuville.
Prix: 27 000 €

FROISSART

Le Premier [Second / Tiers / Quart] volume de l’Histoire et Cronique de Messire Jehan Froissart. Reveu & corrigé sur divers Exemplaires, & suivant les bons Auteurs, par Denis sauvage de Fontenailles en Brie, Historiographe du Trescretien Roy Henry IIe de ce nom. 

Lyon, Jean de Tournes, 1559-1561.

4 tomes en 4 volumes in-folio de : I/ (10) ff., 462 pp., (17) ff.; II/ (6) ff., 314 pp., (3) ff.; III/ (6) ff., 363 pp., (5) pp.; IV/ (6) ff., 350 pp., (3) ff. Reliés en pleine basane fauve de l’époque, double encadrement de triples filets à froid sur les plats avec fleurons d’angles dorés, armes frappées or au centre dans un médaillon avec les lettres H.A.D. et la date 1565 inscrits dans un semé de petites fleurs dorées, traces d’attaches, dos à nerfs ornés de filets à froid et de fleurons dorés. Quelques épidermures. Reliures de l’époque.

330 x 208 mm.

La plus belle édition ancienne des Chroniques de Froissart, « infiniment supérieure aux éditions précédentes ». (Brunet, II, 1405-1406).

« Cette édition, devenue peu commune, est très belle, et, malgré le jugement désavantageux qu’en a porté Jean Le Laboureur (Mémoires de Castelneau, I, p. 677), elle mérite d’être recherchée ; car, selon Sainte-Palaye, juge irrécusable en pareille matière, Sauvage, avec le peu de secours qu’il a pu se procurer alors, a fait, pour améliorer le texte de Froissart, tout ce qui était en son pouvoir ; et si son édition est encore très imparfaite, elle n’a point de défauts qui ne lui soient communs avec les éditions précédentes auxquelles elle est du reste infiniment supérieure (Mém. de l’Acad. des inscriptions et belles-lettres, XIII, p. 568 et suiv.) » (Brunet).

Cette édition, dédicacée au connétable Anne de Montmorency, est la première donnée par Denis Sauvage et la première édition critique du texte de Froissart qui assura à l’auteur une grande popularité.

Les « Chroniques de France, d’Angleterre et des païs voisins » sont le récit des guerres qui se sont déroulées depuis l’avènement d’Edouard III (1327) jusqu’à la mort de son petit-fils et successeur Richard II (1399-1400). Les Chroniques restent une des sources narratives capitales pour l’histoire de l’Europe occidentale au XIVe siècle comme pour celle de la guerre de cent ans.

Le troisième Livre est le plus brillant de tous ; il relate les événements depuis la paix de Tournai en 1385 jusqu’aux préparatifs de l’entrée d’Isabeau de Bavière à Paris en 1389, cérémonie à laquelle Froissart assista. Une partie importante du volume est consacrée au voyage que fit l’auteur en Béarn à la cour de Gaston Phébus en 1388, pour mieux comprendre ce qui s’était passé dans le sud-ouest de la France, après la défaite de Poitiers.

Superbe exemplaire relié à l’époque aux armes dAntoine d’Alsace-Hénin-Liétard, baron de Dieuville, mort grand-bailli de la Morée (Loir-et-Cher), vers la fin du XVIe siècle, provenance des plus rares selon Guigard. « Les lettres A.H.D. représentent ses initiales. Le millésime de 1565 est, bien certainement, la date de la reliure. Du reste, marque des plus rares. » (Guigard, Armorial du Bibliophile, II, p. 10).