ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens
ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens
Le meilleur ouvrage consacré au corail au XVIIIe siècle Le meilleur ouvrage consacré au corail au XVIIIe siècle. Précieux exemplaire entièrement enluminé à la main à l’époque.





down
Livres illustrés / Histoire naturelle

ELLIS, Jean

Essai sur l’histoire naturelle des corallines, et d’autres productions marines du même genre, qu’on trouve communément sur les cotes de la Grande-Bretagne et d’Irlande…

La Haye, Pierre de Hondt, 1756.

In-4 de 1 frontispice gravé, xvi pp., 125, (3), 39 planches hors texte numérotées. Relié en plein veau porphyre de l’époque, triple filet doré d’encadrement sur les plats, dos à nerfs finement orné, pièce de titre de maroquin havane, filets dorés sur les coupes, tranches marbrées. Reliure de l’époque.

270 x 204 mm.

Première et seule édition de la traduction française de cet intéressant ouvrage consacré à l’histoire naturelle des corallines que l’on trouve sur les cotes anglaises. Brunet, II, 963; Nissen, BBI 590; Stafleu & Cowan, Taxonomic lit. 1661; DNB, 17, p. 385; Stafleu, Linnaeus and the Linnaeans, p. 151, 236, 1971; Plesch, p. 217; Blanche Henrey, British botanical and horticult. lit., II, p. 283.

La présente édition parait un an seulement après l’originale anglaise.

John Ellis (1710-1776) était un naturaliste irlandais. Marchand de lin à Londres, il fut commissionné en Floride en 1764 et en Dominique en 1770, il fit parvenir en Grande-Bretagne de nombreuses semences américaines. Ellis s’intéressait particulièrement au transport des semences et des plants. Il correspondait avec Carl Von Linné (1707-1778) qui le décrit comme une « étoile de l’histoire naturelle ». Il devint membre de la Royal Society en 1754.

« Ellis publia en 1755 un ‘Essai sur l’histoire naturelle des corallines’, ouvrage qui, traduit l’année suivante en français, s’est répandu dans toutes les bibliothèques, où il est d’un usage journalier ; les planches en étaient fort bonnes pour le temps, et ont été très citées ». (Encyclopédie méthodique, II, p. 639).

Quelques rares exemplaires furent imprimés sur grand papier, « avec les estampes très proprement et très exactement enluminées d’après nature. » (V. Donati, Essai sur l’histoire naturelle de la mer Adriatique, p. 75).

La superbe illustration se compose d’un frontispice et de 39 planches hors texte dont 5 dépliantes, représentant des plantes et des algues. L’ensemble des planches a été gravé par James Kirk, J. Mynde et H. Roberts d’après les dessins d’Ehret. Exemplaire du tirage de luxe, dont l’ensemble des 40 gravures a été finement enluminé à la main à l’époque.

Précieux exemplaire du meilleur ouvrage consacré au corail au XVIIIe siècle, l’un des très rares imprimé sur grand papier et entièrement enluminé à la main à l’époque, conservé dans son élégante reliure de l’époque en veau porphyre.





ELLIS, Jean Essai sur l’histoire naturelle des corallines livres anciens
ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens



  ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens



  ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens



  ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens



  ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens



  ELLIS-Jean-Essai-sur-l-histoire-naturelle-des-corallines-livres-anciens



 
Le meilleur ouvrage consacré au corail au XVIIIe siècle. Précieux exemplaire entièrement enluminé à la main à l’époque.
Prix: 15 000 €

ELLIS, Jean

Essai sur l’histoire naturelle des corallines, et d’autres productions marines du même genre, qu’on trouve communément sur les cotes de la Grande-Bretagne et d’Irlande…

La Haye, Pierre de Hondt, 1756.

In-4 de 1 frontispice gravé, xvi pp., 125, (3), 39 planches hors texte numérotées. Relié en plein veau porphyre de l’époque, triple filet doré d’encadrement sur les plats, dos à nerfs finement orné, pièce de titre de maroquin havane, filets dorés sur les coupes, tranches marbrées. Reliure de l’époque.

270 x 204 mm.

Première et seule édition de la traduction française de cet intéressant ouvrage consacré à l’histoire naturelle des corallines que l’on trouve sur les cotes anglaises. Brunet, II, 963; Nissen, BBI 590; Stafleu & Cowan, Taxonomic lit. 1661; DNB, 17, p. 385; Stafleu, Linnaeus and the Linnaeans, p. 151, 236, 1971; Plesch, p. 217; Blanche Henrey, British botanical and horticult. lit., II, p. 283.

La présente édition parait un an seulement après l’originale anglaise.

John Ellis (1710-1776) était un naturaliste irlandais. Marchand de lin à Londres, il fut commissionné en Floride en 1764 et en Dominique en 1770, il fit parvenir en Grande-Bretagne de nombreuses semences américaines. Ellis s’intéressait particulièrement au transport des semences et des plants. Il correspondait avec Carl Von Linné (1707-1778) qui le décrit comme une « étoile de l’histoire naturelle ». Il devint membre de la Royal Society en 1754.

« Ellis publia en 1755 un ‘Essai sur l’histoire naturelle des corallines’, ouvrage qui, traduit l’année suivante en français, s’est répandu dans toutes les bibliothèques, où il est d’un usage journalier ; les planches en étaient fort bonnes pour le temps, et ont été très citées ». (Encyclopédie méthodique, II, p. 639).

Quelques rares exemplaires furent imprimés sur grand papier, « avec les estampes très proprement et très exactement enluminées d’après nature. » (V. Donati, Essai sur l’histoire naturelle de la mer Adriatique, p. 75).

La superbe illustration se compose d’un frontispice et de 39 planches hors texte dont 5 dépliantes, représentant des plantes et des algues. L’ensemble des planches a été gravé par James Kirk, J. Mynde et H. Roberts d’après les dessins d’Ehret. Exemplaire du tirage de luxe, dont l’ensemble des 40 gravures a été finement enluminé à la main à l’époque.

Précieux exemplaire du meilleur ouvrage consacré au corail au XVIIIe siècle, l’un des très rares imprimé sur grand papier et entièrement enluminé à la main à l’époque, conservé dans son élégante reliure de l’époque en veau porphyre.