HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du- HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du- HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du- HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du- HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du- HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du-
HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du- HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du- HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du- HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du- HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du- HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du-
Le premier récit complet de l’expédition de Le Maire, premier marin à franchir le Cap Horn Le premier récit complet du voyage de Le Maire autour du monde, du plus haut intérêt pour l’histoire des découvertes géographiques.





down
Voyage, exploration

HERRERA, Antonio de

Novus Orbis, Sive Descriptio Indiae Occidentalis,... Accesserunt & aliorum Indiae Occidentalis Descriptiones, & Navigationes nuperae Australis Jacobi le Maire Historia, uti & navigationum omnium per Fretum Magellanicum succincta narratio.

Amsterdam, Michel Colin, 1622.

In-folio réunissant 6 parties à savoir : (6) ff. prél. dont 1 frontispice gravé, la préface, et 2 ff. prél. du second texte reliés par erreur au début du volume ; I/ « Description du Nouveau-Monde par Herrera » ff. 1 à 44, 14 cartes ; II/ « Journal de la navigation de Le Maire », (1) f. (les 2 autres ff. prel. sont reliés par erreur au début du volume), 1 portrait de Jacob Le Maire, ff. 46 à 74, 3 grandes cartes, figures dans le texte ; III/ « Relation de l’expédition espagnole au détroit de Magellan... », ff. 74-75 ; IV/ « Abrégé des voyages au détroit de Magellan », ff. 75 à 83 ; V/ « Description des Indes Occidentales de Ordonez de Cevallos », 10 ff. mal chiffrés 9 ; VI/ « Description de l’Amérique, d’après les tables géographiques de P. Bertius », 11 ff. Relié en plein vélin souple de l’époque, dos lisse avec le titre manuscrit. Reliure de l’époque.

370 x 250 mm.

Le premier récit complet de l’expédition de Le Maire autour du monde, qui lui permit d’être le premier marin à franchir le Cap Horn. Huth 684 ; Brunet, III, 132 ; Leclerc n°281 ; Sabin 31540 ; Borba de Moraes, I, 400.

Première édition en latin. Le récit d’Herrera fut initialement imprimé en espagnol à Madrid en 1601 avec 14 cartes seulement. Le libraire Michel Colin publie ensuite simultanément à Amsterdam des éditions en latin, français et hollandais en 1622, en ajoutant 3 cartes supplémentaires par rapport à l’originale espagnole. Les 5 parties contenues dans la présente édition sont listées au verso du feuillet de titre général. Les héritiers de Théodore de Bry réimprimeront à leur tour l’ouvrage d’Herrera à Francfort en 1623 dans la douzième partie de leurs « Grands Voyages », avec des versions réduites des planches.

Les première et seconde parties de l’ouvrageDescription du Nouveau-Monde par Herrera » et « Journal de la navigation de Le Maire ») concernent le Nouveau Monde et sont ornées de 17 cartes du plus haut intérêt représentant le continent américain. La grande carte repliée contenue dans la seconde partie présente la route suivie par Le Maire lors de son voyage à la recherche du continent austral en 1615-17. Le Maire est un éminent marchand Néerlandais, concurrent de la Compagnie des Indes Orientales. Il lui a été accordé le privilège de commercer dans le Pacifique-Ouest. La charte de la Compagnie des Indes interdit aux autres sociétés néerlandaises d'utiliser soit le détroit de Magellan soit le Cap de Bonne-Espérance, seules routes pour effectuer les échanges au sein des Indes Orientales. Persuadé qu'il est possible de trouver un nouveau passage de l'Atlantique vers le Pacifique, Le Maire réussit à convaincre les commerçants de la petite ville de Hoorn de financer une expédition composée de deux navires. L'expédition embarqua le 14 juin 1615. Jacob Le Maire était aux commandes de l'Eendracht, et Willem Cornelisz Schouten aux commandes du Hoorn. Ensemble, ils mettent sur pied un plan pour leur nouvelle société, le but étant de voyager à la recherche des richesses du Pacifique Sud mentionnées par Quiros. Le 29 janvier 1616, ils découvrirent effectivement un passage autour de la pointe la plus au sud du continent américain, qu'ils nommèrent « Kaap Hoorn ». Ils dirigent donc la première expédition qui parvient à contourner le Cap Horn.

L'expédition a échoué quant à la découverte d'or, mais elle permit le tracé d'une route vers le grand continent Austral à travers le Pacifique. En outre dans leur périple ils découvrent les îles Barnevelt, l'archipel des Tuamotu, les îles Tonga, les îles Horn, le nord de la Mélanésie, les côtes nord de la Nouvelle-Guinée, les îles Schouten, les Mollusques, etc... Le voyage de Le Maire fut la dernière expédition du XVIIe siècle organisée à la recherche du continent austral, et il engendra de nombreuses découvertes dans le pacifique. Il permit entre autre d’établir que la Nouvelle-Guinée était une ile isolée et non l’extrémité d’un grand continent. Après avoir passé deux ans en mer, pendant lesquels Le Maire fit de nombreuses découvertes géographiques, celui-ci mourut à Maurice.

L’illustration abondante se compose d’un portrait gravé à pleine page de Jean Le Maire, d’un frontispice gravé à la composition élaborée avec un encadrement orné de divinités aztèques et de scènes mexicaines, et un cartouche dans la partie inférieure renfermant une carte montrant le continent américain, la première à présenter la Californie comme une île. L’ouvrage est en outre orné de gravures dans le texte dans la partie relatant le Voyage de Le Maire ainsi que de 17 cartes sur double-page du plus haut intérêt représentant l’Amérique du nord, centrale et du sud ainsi que le Pacifique. La grande carte repliée contenue dans la seconde partie présente la route suivie par Le Maire lors de son voyage à la recherche du continent austral en 1615-17, avec des détails sur les iles du pacifique et la Nouvelle Guinée.

Précieux exemplaire, particulièrement grand de marges, conservé dans sa première reliure en vélin souple de l’époque.





HERRERA, Antonio de Novus Orbis, Sive Descriptio Indiae ... Le premier récit complet du ...
HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du-



  HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du-



  HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du-



  HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du-



  HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du-



  HERRERA-Antonio-de-Novus-Orbis-Sive-Descriptio-Indiae--Le-premier-recit-complet-du-



 
Le premier récit complet du voyage de Le Maire autour du monde, du plus haut intérêt pour l’histoire des découvertes géographiques.
Prix: 26 500 €

HERRERA, Antonio de

Novus Orbis, Sive Descriptio Indiae Occidentalis,... Accesserunt & aliorum Indiae Occidentalis Descriptiones, & Navigationes nuperae Australis Jacobi le Maire Historia, uti & navigationum omnium per Fretum Magellanicum succincta narratio.

Amsterdam, Michel Colin, 1622.

In-folio réunissant 6 parties à savoir : (6) ff. prél. dont 1 frontispice gravé, la préface, et 2 ff. prél. du second texte reliés par erreur au début du volume ; I/ « Description du Nouveau-Monde par Herrera » ff. 1 à 44, 14 cartes ; II/ « Journal de la navigation de Le Maire », (1) f. (les 2 autres ff. prel. sont reliés par erreur au début du volume), 1 portrait de Jacob Le Maire, ff. 46 à 74, 3 grandes cartes, figures dans le texte ; III/ « Relation de l’expédition espagnole au détroit de Magellan... », ff. 74-75 ; IV/ « Abrégé des voyages au détroit de Magellan », ff. 75 à 83 ; V/ « Description des Indes Occidentales de Ordonez de Cevallos », 10 ff. mal chiffrés 9 ; VI/ « Description de l’Amérique, d’après les tables géographiques de P. Bertius », 11 ff. Relié en plein vélin souple de l’époque, dos lisse avec le titre manuscrit. Reliure de l’époque.

370 x 250 mm.

Le premier récit complet de l’expédition de Le Maire autour du monde, qui lui permit d’être le premier marin à franchir le Cap Horn. Huth 684 ; Brunet, III, 132 ; Leclerc n°281 ; Sabin 31540 ; Borba de Moraes, I, 400.

Première édition en latin. Le récit d’Herrera fut initialement imprimé en espagnol à Madrid en 1601 avec 14 cartes seulement. Le libraire Michel Colin publie ensuite simultanément à Amsterdam des éditions en latin, français et hollandais en 1622, en ajoutant 3 cartes supplémentaires par rapport à l’originale espagnole. Les 5 parties contenues dans la présente édition sont listées au verso du feuillet de titre général. Les héritiers de Théodore de Bry réimprimeront à leur tour l’ouvrage d’Herrera à Francfort en 1623 dans la douzième partie de leurs « Grands Voyages », avec des versions réduites des planches.

Les première et seconde parties de l’ouvrageDescription du Nouveau-Monde par Herrera » et « Journal de la navigation de Le Maire ») concernent le Nouveau Monde et sont ornées de 17 cartes du plus haut intérêt représentant le continent américain. La grande carte repliée contenue dans la seconde partie présente la route suivie par Le Maire lors de son voyage à la recherche du continent austral en 1615-17. Le Maire est un éminent marchand Néerlandais, concurrent de la Compagnie des Indes Orientales. Il lui a été accordé le privilège de commercer dans le Pacifique-Ouest. La charte de la Compagnie des Indes interdit aux autres sociétés néerlandaises d'utiliser soit le détroit de Magellan soit le Cap de Bonne-Espérance, seules routes pour effectuer les échanges au sein des Indes Orientales. Persuadé qu'il est possible de trouver un nouveau passage de l'Atlantique vers le Pacifique, Le Maire réussit à convaincre les commerçants de la petite ville de Hoorn de financer une expédition composée de deux navires. L'expédition embarqua le 14 juin 1615. Jacob Le Maire était aux commandes de l'Eendracht, et Willem Cornelisz Schouten aux commandes du Hoorn. Ensemble, ils mettent sur pied un plan pour leur nouvelle société, le but étant de voyager à la recherche des richesses du Pacifique Sud mentionnées par Quiros. Le 29 janvier 1616, ils découvrirent effectivement un passage autour de la pointe la plus au sud du continent américain, qu'ils nommèrent « Kaap Hoorn ». Ils dirigent donc la première expédition qui parvient à contourner le Cap Horn.

L'expédition a échoué quant à la découverte d'or, mais elle permit le tracé d'une route vers le grand continent Austral à travers le Pacifique. En outre dans leur périple ils découvrent les îles Barnevelt, l'archipel des Tuamotu, les îles Tonga, les îles Horn, le nord de la Mélanésie, les côtes nord de la Nouvelle-Guinée, les îles Schouten, les Mollusques, etc... Le voyage de Le Maire fut la dernière expédition du XVIIe siècle organisée à la recherche du continent austral, et il engendra de nombreuses découvertes dans le pacifique. Il permit entre autre d’établir que la Nouvelle-Guinée était une ile isolée et non l’extrémité d’un grand continent. Après avoir passé deux ans en mer, pendant lesquels Le Maire fit de nombreuses découvertes géographiques, celui-ci mourut à Maurice.

L’illustration abondante se compose d’un portrait gravé à pleine page de Jean Le Maire, d’un frontispice gravé à la composition élaborée avec un encadrement orné de divinités aztèques et de scènes mexicaines, et un cartouche dans la partie inférieure renfermant une carte montrant le continent américain, la première à présenter la Californie comme une île. L’ouvrage est en outre orné de gravures dans le texte dans la partie relatant le Voyage de Le Maire ainsi que de 17 cartes sur double-page du plus haut intérêt représentant l’Amérique du nord, centrale et du sud ainsi que le Pacifique. La grande carte repliée contenue dans la seconde partie présente la route suivie par Le Maire lors de son voyage à la recherche du continent austral en 1615-17, avec des détails sur les iles du pacifique et la Nouvelle Guinée.

Précieux exemplaire, particulièrement grand de marges, conservé dans sa première reliure en vélin souple de l’époque.