BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres- BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres- BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres- BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres- BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres- BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres-
BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres- BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres- BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres- BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres- BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres- BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres-
Rare suite des petits métiers parisiens et costumes Précieuse réunion de 82 très jolies gravures illustrant les petits métiers parisiens et les costumes de diverses nations.





down
Livres illustrés

BOUCHARDON, Edme / BOUCHER, François / VAN LOO, Carl

Études prises dans le bas Peuple, ou les Cris de Paris.

- BOUCHARDON, Edme. Études prises dans le bas Peuple, ou les Cris de Paris. Première suite, 1737. Et se vendent à Paris chez Fessard. 12 planches. Seconde suite, 1737. Chez Fessard. 12 planches. Troisième suite, 1738. Chez Fessard. 12 planches. Quatrième suite, 1742. Chez Fessard. 10 planches (sur 12).

- BOUCHER, François. - Les Cris de Paris par F. Boucher. [Paris, Huquier, c. 1735] 12 planches. -Recueil de diverses figures étrangères inventées par F. Boucher, Peintre du Roy. [Paris, Huquier, c. 1740] 12 planches.

- VAN LOO, Carl. Recueil de différentes charges dessinées à Rome par Carloo Vanloo Peintre du Roy. Paris, Huquier, s.d. [1737] 12 planches.

Soit 7 suites reliées en 1 volume in-folio. Plein veau granité de l’époque, dos à nerfs richement orné, pièce de titre de maroquin rouge, coupes décorées, tranches marbrées. Reliure de l’époque.

333 x 251 mm.


Rare réunion de 7 suites de costumes très recherchées :

I/ 46 planches en 4 cahiers gravées par le comte de Caylus sur les dessins de Bouchardon (sur les 60 que comportent les 5 suites de 12 planches habituellement réunies). Cohen, 179 ; Colas, n° 401.

La signature du Comte de Caylus, auquel est dû ce très beau recueil, se retrouve encore, à la, pointe, sur certaines des planches. L’illustration superbe constitue la plus belle suite de dessins exécutée par Bouchardon. Mêlant dans ceux-ci élégance et réalisme, ce grand sculpteur, excelle dans la représentation d'attitudes très variées et très vivantes et reproduit ainsi d'une façon très personnelle et pittoresque le monde si multiforme des petits métiers ambulants de Paris au début du XVIIIe siècle : porteur d'eau, vendeur de moulins, écosseuse de pois, écureuse, lanterne magique, vendeuse de cerneaux, de petits pâtés, de pommes cuites au four, porteur d'eau, crocheteur, cureur de puits, raccommodeur de seaux et de soufflets, mort aux rats, peaux de lapin, lacets, balais, café, barbier, vielleux, diseuse de bonne aventure, tonnelier, crieuse de vieux chapeaux, etc...

II/ Rares éditions originales en premier tirage de ces deux très intéressantes suites de gravures du début du XVIIIe siècle consacrées aux Cris de Paris. Colas 403 et 404 ; Cohen 180 ; Rahir, La bibliothèque de l’amateur, 337 ; Lipperheide 1179.

Chaque suite est composée de 12 estampes gravées d’après François Boucher par Jacques Philippe Le Bas et Simon François Ravenet. Chacune des planches est légendée : Gaigne Petit ; A racomoder les vieux Souflets ; A ramonner du haut en bas ; Des Patez, des Talmouses toutes chaudes ; La Laittière et Au Vinaigre... La seconde suite de Boucher représente des costumes exclusivement féminins : Femme de Naples, Dame de Constantinople, Femme du Levant, etc. Ce recueil est du plus haut intérêt pour la connaissance des métiers et des costumes sous Louis XV. Certaines des gravures sont de véritables estampes de mode.

« Le peintre François Boucher (1703-1770) fut un artiste très complet qui, autodidacte, se forma d’une manière extrêmement méthodique. L’étude d’œuvres de peintres des écoles du Nord a joué un rôle déterminant dans la formation de Boucher ; elle lui permit de se forger un style propre, qui sera adopté par toute l’Europe. Cette influence profonde s’est exercée de diverses manières : à vingt and, Boucher regarde Wouwerman et Berchem ; lors de son séjour en Italie, il copie Bloemaert ou s’en inspire ; plus tard, dans sa maturité, ce sont les dessins à la plume de Rembrandt qui retiennent toute son attention. En fait l’influence de la peinture nordique est sensible dans l’ensemble de son œuvre ».

III/ Premier tirage de cette superbe suite de 12 portraits d’hommes en pied de nations étrangères, gravées par Le Bas et Ravenet d’après Van Loo.

Précieux exemplaire réunissant 82 planches de très belle facture, très pures et à très grandes marges, illustrant les petits métiers parisiens et les costumes de diverses nations.





BOUCHARDON, Edme / BOUCHER, François / VAN LOO, Carl Études prises dans le bas ... Précieuse réunion de 82 très ...
BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres-



  BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres-



  BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres-



  BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres-



  BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres-



  BOUCHARDON-Edme-BOUCHER-Francois-VAN-LOO-Carl-Etudes-prises-dans-le-bas--Precieuse-reunion-de-82-tres-



 
Précieuse réunion de 82 très jolies gravures illustrant les petits métiers parisiens et les costumes de diverses nations.
Prix: 17 500 €

BOUCHARDON, Edme / BOUCHER, François / VAN LOO, Carl

Études prises dans le bas Peuple, ou les Cris de Paris.

- BOUCHARDON, Edme. Études prises dans le bas Peuple, ou les Cris de Paris. Première suite, 1737. Et se vendent à Paris chez Fessard. 12 planches. Seconde suite, 1737. Chez Fessard. 12 planches. Troisième suite, 1738. Chez Fessard. 12 planches. Quatrième suite, 1742. Chez Fessard. 10 planches (sur 12).

- BOUCHER, François. - Les Cris de Paris par F. Boucher. [Paris, Huquier, c. 1735] 12 planches. -Recueil de diverses figures étrangères inventées par F. Boucher, Peintre du Roy. [Paris, Huquier, c. 1740] 12 planches.

- VAN LOO, Carl. Recueil de différentes charges dessinées à Rome par Carloo Vanloo Peintre du Roy. Paris, Huquier, s.d. [1737] 12 planches.

Soit 7 suites reliées en 1 volume in-folio. Plein veau granité de l’époque, dos à nerfs richement orné, pièce de titre de maroquin rouge, coupes décorées, tranches marbrées. Reliure de l’époque.

333 x 251 mm.


Rare réunion de 7 suites de costumes très recherchées :

I/ 46 planches en 4 cahiers gravées par le comte de Caylus sur les dessins de Bouchardon (sur les 60 que comportent les 5 suites de 12 planches habituellement réunies). Cohen, 179 ; Colas, n° 401.

La signature du Comte de Caylus, auquel est dû ce très beau recueil, se retrouve encore, à la, pointe, sur certaines des planches. L’illustration superbe constitue la plus belle suite de dessins exécutée par Bouchardon. Mêlant dans ceux-ci élégance et réalisme, ce grand sculpteur, excelle dans la représentation d'attitudes très variées et très vivantes et reproduit ainsi d'une façon très personnelle et pittoresque le monde si multiforme des petits métiers ambulants de Paris au début du XVIIIe siècle : porteur d'eau, vendeur de moulins, écosseuse de pois, écureuse, lanterne magique, vendeuse de cerneaux, de petits pâtés, de pommes cuites au four, porteur d'eau, crocheteur, cureur de puits, raccommodeur de seaux et de soufflets, mort aux rats, peaux de lapin, lacets, balais, café, barbier, vielleux, diseuse de bonne aventure, tonnelier, crieuse de vieux chapeaux, etc...

II/ Rares éditions originales en premier tirage de ces deux très intéressantes suites de gravures du début du XVIIIe siècle consacrées aux Cris de Paris. Colas 403 et 404 ; Cohen 180 ; Rahir, La bibliothèque de l’amateur, 337 ; Lipperheide 1179.

Chaque suite est composée de 12 estampes gravées d’après François Boucher par Jacques Philippe Le Bas et Simon François Ravenet. Chacune des planches est légendée : Gaigne Petit ; A racomoder les vieux Souflets ; A ramonner du haut en bas ; Des Patez, des Talmouses toutes chaudes ; La Laittière et Au Vinaigre... La seconde suite de Boucher représente des costumes exclusivement féminins : Femme de Naples, Dame de Constantinople, Femme du Levant, etc. Ce recueil est du plus haut intérêt pour la connaissance des métiers et des costumes sous Louis XV. Certaines des gravures sont de véritables estampes de mode.

« Le peintre François Boucher (1703-1770) fut un artiste très complet qui, autodidacte, se forma d’une manière extrêmement méthodique. L’étude d’œuvres de peintres des écoles du Nord a joué un rôle déterminant dans la formation de Boucher ; elle lui permit de se forger un style propre, qui sera adopté par toute l’Europe. Cette influence profonde s’est exercée de diverses manières : à vingt and, Boucher regarde Wouwerman et Berchem ; lors de son séjour en Italie, il copie Bloemaert ou s’en inspire ; plus tard, dans sa maturité, ce sont les dessins à la plume de Rembrandt qui retiennent toute son attention. En fait l’influence de la peinture nordique est sensible dans l’ensemble de son œuvre ».

III/ Premier tirage de cette superbe suite de 12 portraits d’hommes en pied de nations étrangères, gravées par Le Bas et Ravenet d’après Van Loo.

Précieux exemplaire réunissant 82 planches de très belle facture, très pures et à très grandes marges, illustrant les petits métiers parisiens et les costumes de diverses nations.