ROUSSEAU-Jean-Jacques-Collection-complete-des-oeuvres-de--Edition-originale-collective-des-- ROUSSEAU-Jean-Jacques-Collection-complete-des-oeuvres-de--Edition-originale-collective-des-- ROUSSEAU-Jean-Jacques-Collection-complete-des-oeuvres-de--Edition-originale-collective-des--
ROUSSEAU-Jean-Jacques-Collection-complete-des-oeuvres-de--Edition-originale-collective-des-- ROUSSEAU-Jean-Jacques-Collection-complete-des-oeuvres-de--Edition-originale-collective-des-- ROUSSEAU-Jean-Jacques-Collection-complete-des-oeuvres-de--Edition-originale-collective-des--
Édition originale collective des « Confessions » de Jean-Jacques Rousseau Édition originale collective des « Confessions » de Jean-Jacques Rousseau. Magnifique exemplaire de Château, absolument non restauré.





down
Histoire des Idées, innovations / Littérature / Les incontournables

ROUSSEAU, Jean-Jacques

Collection complète des œuvres de J.J. Rousseau citoyen de Genève.

Genève, sans nom (publiée par Paul Moultou et du Peyron), 1782-1789.

33 volumes in-8 veau fauve marbré, dos lisse joliment et finement orné de feuillages fleuris, de filets gras et maigres, continus et torsadés, de petites pastilles azurées et de palettes dorés, pièces d’auteur de veau glacé rose indien et de tomaison de maroquin vert Empire, cadres de filets à froid sur les plats, roulette striée à froid sur les coupes, tranches brique vernissées, garde de papier coquille polychromes. Reliure de l’époque.

201 x 122 mm.

Première édition collective des Confessions de Rousseau, avec en originale la seconde partie des Confessions incluant les livres VII à XI. Dufour n°393 ; Tchemerzine, V, 568 et 563.

Les Confessions sont incluses dans la présente édition complète des Œuvres de Jean-Jacques Rousseau imprimée entre 1782 et 1789 et reliée en 33 volumes in-8.

« Cette édition, dit Brunet, a été faite d’après la copie préparée en partie par Jean-Jacques Rousseau lui-même et elle présente dans plusieurs ouvrages des additions remarquables ».

« C’est dans cette édition qu’a paru la première partie des Confessions qui a été publiée la même année en deux volumes séparés. » (Tchemerzine).

Selon Gagnebin, les deux volumes in-8 des Confessions imprimées en gros caractères publiés séparément à Genève en 1782 seraient parus quelques semaines plus tôt.

« Les Confessions », célèbre autobiographie de Jean-Jacques Rousseau comprend 12 livres et fut publiée en 2 fois : les 6 premiers livres en 1782 et les 6 derniers paraissent ici pour la première fois dans les tomes chiffrés 31 et 32.

« Dans ce livre, l’auteur fait sans détour l’aveu général de ses fautes, sans, d’ailleurs, en séparer l’histoire de son temps. C’est en quoi l’on pourrait les appeler des Mémoires. Mais, au fond, il aspire moins à se confesser qu’à se plaindre, afin de se justifier. En se montrant à ses semblables « dans la vérité de sa nature », il pense apporter en même temps une contribution essentielle à l’histoire de l’homme ». Issu tout entier de Montaigne, le Rousseau des « Confessions » est le père de Chateaubriand. On connaît sa théorie sur l’art d’écrire. Il se moque de l’élégance : « Je vais plus loin, écrit-il à Du Peyron, et je soutiens qu’il faut parfois faire des fautes de grammaire pour être lumineux. C’est en cela et non dans les pédanteries du purisme que consiste le véritable art d’écrire ». L’exemplaire est conforme à celui de la Bibliothèque de Genève, coté Hf 4350.

Les 30 premiers volumes datés de 1782 ; plus le 2ème supplément, tomes XXXI-XXXIII, 3 volumes datés de 1789. En voici le contenu : Tome I, 1782, Politique (la Dédicace de Du Peyrou est datée de 1779). Tome II, 1782, Contrat social. Tomes III-VI, 1782, Nouvelle Héloïse. Tomes VII-X, 1782, Emile. (Les tomes III-X ont dû paraître dès 1780. Le Journal helvétique de Janvier 1781 les annonce comme datés de 1780). Tomes XI-XIV, 1782, Mélanges, en 4 volumes (le tome XI contient la Lettre à Christophe de Beaumont, archevêque de Paris, et la lettre à d’Alembert. Le tome XII contient les lettres de la Montagne). Tomes XV, XVI, 1782, Théâtre, Poésies, Musique. Tomes XVII, XVIII, 1782, Dictionnaire de Musique. Tomes XIX, XX, 1782, Confessions, 1ère partie, et Rêveries. Tomes XXI, XXII, 1782, Rousseau juge de Jean-Jacques. Tome XXIII, 1782, Divers et Lettres. Tome XXIV, 1782, Lettres. Tomes XXV-XXX, soit 6 volumes, 1782, Supplément (Divers. Lettres. Pièces et opuscules sur Rousseau). Tomes XXXI-XXXIII, 3 volumes, 1789, 2ème supplément contenant (XXXI. XXXII) la 2ème partie des Confessions, et (XXXIII) des Lettres.

Dans cet exemplaire Hf 4350, les tomes III-X n’ont pas les titres datés de 1780 ; tandis que les tomes XI-XVIII, outre le titre général des Œuvres daté de 1782, ont un titre particulier pour chaque volume, titre daté de 1781. En 1782, pour les exemplaires non encore vendus des tomes III-X, on aura imprimé de nouveaux titres datés de 1782 et supprimé les anciens titres.

Exemplaire exceptionnel dans une condition de conservation et de fraîcheur tout à fait extraordinaires. Tous les volumes contiennent leur signet festonné de soie bleu roi en parfait état. Les tranches ont conservé la brillance de leur vernis de l’époque. La reliure très harmonieuse, au décor doré rigoureusement disposé et « frappé » est magistralement exécutée et rutilante de fraîcheur. Les pièces de tomaison en veau glacé rose indien – vive couleur fort peu usitée – donnent à l’ensemble un effet particulièrement décoratif.

Exemplaire « de château », non restauré, dans son état de parution. Remarquable spécimen de reliure du XVIIIe siècle, donnant à voir la parfaite maîtrise des artisans-relieurs français à la fin de l’Ancien Régime.





ROUSSEAU, Jean-Jacques Collection complète des œuvres de ... Édition originale collective des « ...
ROUSSEAU-Jean-Jacques-Collection-complete-des-oeuvres-de--Edition-originale-collective-des--



  ROUSSEAU-Jean-Jacques-Collection-complete-des-oeuvres-de--Edition-originale-collective-des--



  ROUSSEAU-Jean-Jacques-Collection-complete-des-oeuvres-de--Edition-originale-collective-des--



 
Édition originale collective des « Confessions » de Jean-Jacques Rousseau. Magnifique exemplaire de Château, absolument non restauré.
Prix: 19 500 €

ROUSSEAU, Jean-Jacques

Collection complète des œuvres de J.J. Rousseau citoyen de Genève.

Genève, sans nom (publiée par Paul Moultou et du Peyron), 1782-1789.

33 volumes in-8 veau fauve marbré, dos lisse joliment et finement orné de feuillages fleuris, de filets gras et maigres, continus et torsadés, de petites pastilles azurées et de palettes dorés, pièces d’auteur de veau glacé rose indien et de tomaison de maroquin vert Empire, cadres de filets à froid sur les plats, roulette striée à froid sur les coupes, tranches brique vernissées, garde de papier coquille polychromes. Reliure de l’époque.

201 x 122 mm.

Première édition collective des Confessions de Rousseau, avec en originale la seconde partie des Confessions incluant les livres VII à XI. Dufour n°393 ; Tchemerzine, V, 568 et 563.

Les Confessions sont incluses dans la présente édition complète des Œuvres de Jean-Jacques Rousseau imprimée entre 1782 et 1789 et reliée en 33 volumes in-8.

« Cette édition, dit Brunet, a été faite d’après la copie préparée en partie par Jean-Jacques Rousseau lui-même et elle présente dans plusieurs ouvrages des additions remarquables ».

« C’est dans cette édition qu’a paru la première partie des Confessions qui a été publiée la même année en deux volumes séparés. » (Tchemerzine).

Selon Gagnebin, les deux volumes in-8 des Confessions imprimées en gros caractères publiés séparément à Genève en 1782 seraient parus quelques semaines plus tôt.

« Les Confessions », célèbre autobiographie de Jean-Jacques Rousseau comprend 12 livres et fut publiée en 2 fois : les 6 premiers livres en 1782 et les 6 derniers paraissent ici pour la première fois dans les tomes chiffrés 31 et 32.

« Dans ce livre, l’auteur fait sans détour l’aveu général de ses fautes, sans, d’ailleurs, en séparer l’histoire de son temps. C’est en quoi l’on pourrait les appeler des Mémoires. Mais, au fond, il aspire moins à se confesser qu’à se plaindre, afin de se justifier. En se montrant à ses semblables « dans la vérité de sa nature », il pense apporter en même temps une contribution essentielle à l’histoire de l’homme ». Issu tout entier de Montaigne, le Rousseau des « Confessions » est le père de Chateaubriand. On connaît sa théorie sur l’art d’écrire. Il se moque de l’élégance : « Je vais plus loin, écrit-il à Du Peyron, et je soutiens qu’il faut parfois faire des fautes de grammaire pour être lumineux. C’est en cela et non dans les pédanteries du purisme que consiste le véritable art d’écrire ». L’exemplaire est conforme à celui de la Bibliothèque de Genève, coté Hf 4350.

Les 30 premiers volumes datés de 1782 ; plus le 2ème supplément, tomes XXXI-XXXIII, 3 volumes datés de 1789. En voici le contenu : Tome I, 1782, Politique (la Dédicace de Du Peyrou est datée de 1779). Tome II, 1782, Contrat social. Tomes III-VI, 1782, Nouvelle Héloïse. Tomes VII-X, 1782, Emile. (Les tomes III-X ont dû paraître dès 1780. Le Journal helvétique de Janvier 1781 les annonce comme datés de 1780). Tomes XI-XIV, 1782, Mélanges, en 4 volumes (le tome XI contient la Lettre à Christophe de Beaumont, archevêque de Paris, et la lettre à d’Alembert. Le tome XII contient les lettres de la Montagne). Tomes XV, XVI, 1782, Théâtre, Poésies, Musique. Tomes XVII, XVIII, 1782, Dictionnaire de Musique. Tomes XIX, XX, 1782, Confessions, 1ère partie, et Rêveries. Tomes XXI, XXII, 1782, Rousseau juge de Jean-Jacques. Tome XXIII, 1782, Divers et Lettres. Tome XXIV, 1782, Lettres. Tomes XXV-XXX, soit 6 volumes, 1782, Supplément (Divers. Lettres. Pièces et opuscules sur Rousseau). Tomes XXXI-XXXIII, 3 volumes, 1789, 2ème supplément contenant (XXXI. XXXII) la 2ème partie des Confessions, et (XXXIII) des Lettres.

Dans cet exemplaire Hf 4350, les tomes III-X n’ont pas les titres datés de 1780 ; tandis que les tomes XI-XVIII, outre le titre général des Œuvres daté de 1782, ont un titre particulier pour chaque volume, titre daté de 1781. En 1782, pour les exemplaires non encore vendus des tomes III-X, on aura imprimé de nouveaux titres datés de 1782 et supprimé les anciens titres.

Exemplaire exceptionnel dans une condition de conservation et de fraîcheur tout à fait extraordinaires. Tous les volumes contiennent leur signet festonné de soie bleu roi en parfait état. Les tranches ont conservé la brillance de leur vernis de l’époque. La reliure très harmonieuse, au décor doré rigoureusement disposé et « frappé » est magistralement exécutée et rutilante de fraîcheur. Les pièces de tomaison en veau glacé rose indien – vive couleur fort peu usitée – donnent à l’ensemble un effet particulièrement décoratif.

Exemplaire « de château », non restauré, dans son état de parution. Remarquable spécimen de reliure du XVIIIe siècle, donnant à voir la parfaite maîtrise des artisans-relieurs français à la fin de l’Ancien Régime.