MORE Thomas Omnia quae hucusque ad Manus  Premiere edition citee par Brunet MORE Thomas Omnia quae hucusque ad Manus  Premiere edition citee par Brunet
MORE Thomas Omnia quae hucusque ad Manus  Premiere edition citee par Brunet MORE Thomas Omnia quae hucusque ad Manus  Premiere edition citee par Brunet
Première édition citée par Brunet des Œuvres en latin de Thomas More Première édition citée par Brunet des Œuvres en latin de Thomas More conservée dans son vélin de l'époque. 





down
Histoire des Idées, innovations / Histoire, religion

MORE, Thomas

Omnia, quae hucusque ad Manus nostras pervenerunt, Latina Opera, quorum aliqua nunc primum in lucem prodeunt.

Louvain, Jean Bogard, 1566.

In-folio de 6 ff. préliminaires et 136 feuillets. Vélin ivoire rigide. Reliure de l'époque.

280 x 183 mm.

Première édition citée par Brunet des Œuvres en latin de Thomas More, parue simultanément en 1565 et 1566 chez deux éditeurs différents Bogardus et Zangrius. Adams m 1751 ; Belgica Typographica 4525; Gibson (More) 76a.

Elle présente en édition originale Historia Regis Richard Tertii qui n’avait pas encore été publiée. Contrairement à ce qu’annonce Brunet (III, 1892) cette édition contient bien l’Utopie, les Epigrammata, les Ecrits contre Luther et l'Expositio Passionis Domini.

Cette édition complète l'édition des œuvres en anglais parue 9 ans plus tôt à Londres. Il faudra attendre l'édition de Francfort de 1689 pour trouver une édition aussi complète.

Cette édition constitue la plus importante collection des Œuvres latines de Thomas More du XVIe siècle. Imprimée en caractères italiques pour les Epigrammata et en caractères romains pour les autres textes, elle est ornée d'une vignette de titre et de nombreuses initiales historiées.

Grand ami d'Erasme, érudit, philanthrope, Thomas More participa pleinement au renouveau de la pensée qui caractérise pleinement l'époque de la Renaissance ainsi qu'à l'humanisme dont il fut le plus illustre représentant anglais.

« Le supplice de Morus fut un sujet d'universels regrets pour ceux mêmes qui avaient été en opposition avec l’ancien ministre tant il y avait en ce grand homme de bienveillance et de bonté». Erasme.

Très séduisant exemplaire de parfaite fraîcheur conservé dans son beau vélin de l’époque.

Il porte un commentaire manuscrit d'un érudit de l'époque à l'encre sur la page de garde.





MORE, Thomas Omnia, quae hucusque ad Manus ... Première édition citée par Brunet ...
MORE Thomas Omnia quae hucusque ad Manus  Premiere edition citee par Brunet



  MORE Thomas Omnia quae hucusque ad Manus  Premiere edition citee par Brunet



 
Première édition citée par Brunet des Œuvres en latin de Thomas More conservée dans son vélin de l'époque. 
Prix: 9 000 €

MORE, Thomas

Omnia, quae hucusque ad Manus nostras pervenerunt, Latina Opera, quorum aliqua nunc primum in lucem prodeunt.

Louvain, Jean Bogard, 1566.

In-folio de 6 ff. préliminaires et 136 feuillets. Vélin ivoire rigide. Reliure de l'époque.

280 x 183 mm.

Première édition citée par Brunet des Œuvres en latin de Thomas More, parue simultanément en 1565 et 1566 chez deux éditeurs différents Bogardus et Zangrius. Adams m 1751 ; Belgica Typographica 4525; Gibson (More) 76a.

Elle présente en édition originale Historia Regis Richard Tertii qui n’avait pas encore été publiée. Contrairement à ce qu’annonce Brunet (III, 1892) cette édition contient bien l’Utopie, les Epigrammata, les Ecrits contre Luther et l'Expositio Passionis Domini.

Cette édition complète l'édition des œuvres en anglais parue 9 ans plus tôt à Londres. Il faudra attendre l'édition de Francfort de 1689 pour trouver une édition aussi complète.

Cette édition constitue la plus importante collection des Œuvres latines de Thomas More du XVIe siècle. Imprimée en caractères italiques pour les Epigrammata et en caractères romains pour les autres textes, elle est ornée d'une vignette de titre et de nombreuses initiales historiées.

Grand ami d'Erasme, érudit, philanthrope, Thomas More participa pleinement au renouveau de la pensée qui caractérise pleinement l'époque de la Renaissance ainsi qu'à l'humanisme dont il fut le plus illustre représentant anglais.

« Le supplice de Morus fut un sujet d'universels regrets pour ceux mêmes qui avaient été en opposition avec l’ancien ministre tant il y avait en ce grand homme de bienveillance et de bonté». Erasme.

Très séduisant exemplaire de parfaite fraîcheur conservé dans son beau vélin de l’époque.

Il porte un commentaire manuscrit d'un érudit de l'époque à l'encre sur la page de garde.