RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des- RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des- RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des- RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des- RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des-
RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des- RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des- RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des- RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des- RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des-
Édition originale de l’un des plus précieux recueil de costumes et de portraits historiques. Édition originale de l’un des plus précieux recueil de costumes et de portraits historiques,  « l’estampe représentant Marie-Antoinette en costume de cour s’étant vendu seule 265 F or  à la vente Behague » (Cohen , I, 334). Précieux exemplaire sur grand papier, en coloris de l’époque, conservé dans sa reliure de l’époque au chiffre du comte Vilain XIIII.





down
Histoire, religion / Livres illustrés

RECUEIL D’ESTAMPES représentant les Grades, les Rangs & les Dignités, suivant le costume de toutes les Nations existantes, avec des Explications historiques, & la Vie abrégée des grands Hommes qui ont illustré les dignités dont ils étoient décorés. Ouvrage dédié au roi, et divisé en cinq classes. La première, destinée aux Souverains de toute la terre : La seconde, à l’Église dans toutes les Religions. La troisième à l’État Militaire de chaque Nation. La quatrième à la Magistrature. La cinquième, aux Gens-de-Lettre & aux Artistes.

A Paris, chez Duflos le jeune, [1779-] 1780.

In-folio de (3) ff. pour le titre, la dédicace au roi Louis XVI et l’Avertissement, 263 planches non numérotées (sur 264). Demi-maroquin vert, plats en veau fauve marbré, roulette dorée encadrant les plats, dos lisse richement orné, chiffre doré du comte Vilain XIIII en pied du dos, roulette intérieure dorée. Reliure au chiffre de l’époque.

408 x 257 mm.

Edition originale et premier tirage de l’un des plus célèbres recueils de portraits historiques et de costumes du XVIIIe siècle. Il compte parmi les plus précieux depuis l’origine de l’Imprimerie puisque le seul portrait de « Marie-Antoinette en costume de cour, d’après Touzé, s’est vendu seul 265 F or, vente Behague ». (Cohen, I, 334). Brunet II, 862 ; Lipperheide 38.

Orné de 263 eaux-fortes à pleine page de Duflos, rehaussées d’un coloris d’époque à la main, cet exemplaire est le plus complet répertorié en reliure de l’époque. Cohen cite un seul exemplaire avec 240 planches (ex. Sauvage, vente de 1880, n° 105). Colas cite deux exemplaires en reliure ancienne : 1 020 fr. (254 planches col.), vente Baron de Bethmann 1923 – 3 050 fr. (258 pl. color), vente 1928.

« Un petit nombre d’exemplaires seulement furent tirés coloriés et avec la planche entourée de filets d’or » (Bulletin Morgand et Fatout, n°8154).

L’exemplaire du vicomte de Jonghe, en reliure moderne, réunissant l’ensemble des estampes, au nombre de 264 provenant de différents exemplaires, était incomplet du feuillet de titre, ici présent. Il fut vendu 14 100 F en 1930.

L’exemplaire est bien complet de la gravure représentant Marie-Antoinette, « qui se négocie à d’or »





RECUEIL D’ESTAMPES représentant les Grades, ... Édition originale de l’un des ...
RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des-



  RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des-



  RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des-



  RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des-



  RECUEIL-D-ESTAMPES-representant-les-Grades-Edition-originale-de-l-un-des-



 
Édition originale de l’un des plus précieux recueil de costumes et de portraits historiques,  « l’estampe représentant Marie-Antoinette en costume de cour s’étant vendu seule 265 F or  à la vente Behague » (Cohen , I, 334). Précieux exemplaire sur grand papier, en coloris de l’époque, conservé dans sa reliure de l’époque au chiffre du comte Vilain XIIII.
Vendu

RECUEIL D’ESTAMPES représentant les Grades, les Rangs & les Dignités, suivant le costume de toutes les Nations existantes, avec des Explications historiques, & la Vie abrégée des grands Hommes qui ont illustré les dignités dont ils étoient décorés. Ouvrage dédié au roi, et divisé en cinq classes. La première, destinée aux Souverains de toute la terre : La seconde, à l’Église dans toutes les Religions. La troisième à l’État Militaire de chaque Nation. La quatrième à la Magistrature. La cinquième, aux Gens-de-Lettre & aux Artistes.

A Paris, chez Duflos le jeune, [1779-] 1780.

In-folio de (3) ff. pour le titre, la dédicace au roi Louis XVI et l’Avertissement, 263 planches non numérotées (sur 264). Demi-maroquin vert, plats en veau fauve marbré, roulette dorée encadrant les plats, dos lisse richement orné, chiffre doré du comte Vilain XIIII en pied du dos, roulette intérieure dorée. Reliure au chiffre de l’époque.

408 x 257 mm.

Edition originale et premier tirage de l’un des plus célèbres recueils de portraits historiques et de costumes du XVIIIe siècle. Il compte parmi les plus précieux depuis l’origine de l’Imprimerie puisque le seul portrait de « Marie-Antoinette en costume de cour, d’après Touzé, s’est vendu seul 265 F or, vente Behague ». (Cohen, I, 334). Brunet II, 862 ; Lipperheide 38.

Orné de 263 eaux-fortes à pleine page de Duflos, rehaussées d’un coloris d’époque à la main, cet exemplaire est le plus complet répertorié en reliure de l’époque. Cohen cite un seul exemplaire avec 240 planches (ex. Sauvage, vente de 1880, n° 105). Colas cite deux exemplaires en reliure ancienne : 1 020 fr. (254 planches col.), vente Baron de Bethmann 1923 – 3 050 fr. (258 pl. color), vente 1928.

« Un petit nombre d’exemplaires seulement furent tirés coloriés et avec la planche entourée de filets d’or » (Bulletin Morgand et Fatout, n°8154).

L’exemplaire du vicomte de Jonghe, en reliure moderne, réunissant l’ensemble des estampes, au nombre de 264 provenant de différents exemplaires, était incomplet du feuillet de titre, ici présent. Il fut vendu 14 100 F en 1930.

L’exemplaire est bien complet de la gravure représentant Marie-Antoinette, « qui se négocie à d’or »