RECUEIL DES EDICTS DU ROY  Reunion de 42 edits et RECUEIL DES EDICTS DU ROY  Reunion de 42 edits et
RECUEIL DES EDICTS DU ROY  Reunion de 42 edits et RECUEIL DES EDICTS DU ROY  Reunion de 42 edits et
Les édits et déclarations du roi Louis XIII Réunion de 42 édits et déclarations rendus durant l’année 1635, conservée dans sa reliure de l’époque en vélin doré aux armes du roi Louis XIII.





down
Histoire, religion

RECUEIL DES EDICTS DU ROY… le vingtiesme Décembre mil six cens trente cinq.

Paris, Antoine Estienne, P. Mettayer & P. Rocolet, Imprimeurs du Roy, 1636.

Fort in-8. Vélin ivoire souple, double encadrement de triple filet doré sur les plats avec fleurs-de-lys dorée aux angles, armoiries frappées or au centre, dos lisse orné de filets dorés formant faux-nerfs et de fleurs-de-lys dorées, tranches dorées, infime restauration à un angle du second plat. Reliure de l’époque.

168 x 106 mm.

Importante réunion de 42 Édits et Déclarations rendus par le Roi Louis XIII au cours de l’année 1635, et publiés sous un titre commun en décembre par les imprimeurs du Roi.

Par un coup de force, Louis xiii accède au pouvoir le 24 avril 1617. Le cardinal de Richelieu entre au conseil du roi en 1624. Louis XIII et Richelieu partagent alors une même conception de la grandeur de la France et des priorités qui s’imposent dans le domaine politique. Le programme politique de Richelieu se décline par l’abaissement des grands féodaux, la rationalisation du système administratif et la lutte contre la maison de Habsbourg à l’extérieur.

« Louis XIII contrôle par son gouvernement centralisateur les autorités locales dans le souci du bien-être des peuples et du salut de ses États. Il est à l’origine de l'édit qui fait obligation aux évêques d'octroyer une rémunération aux officiers du culte. Il permet le retour de l'école des Jésuites de Clermont à Paris et ouvre celle-ci aux fils de la bourgeoisie. Il aide également Saint Vincent de Paul à fonder une congrégation religieuse dont le but est de venir en aide aux plus pauvres. Le corps des Intendants remplace les baillis et sénéchaux dans l'administration du territoire. Sous son règne est frappé le premier Louis d'or. Il achève la construction du pont Neuf, fait creuser le canal de Briare et crée le premier office de recensement des chômeurs et invalides. Toutefois, le poids des conflits pèse lourd en fiscalité. »

Les Édits du recueil concernent essentiellement l’administration du royaume : nominations, création d’offices, taxations, exemptions de taille, création d’un présidial à Brioude, d’une Élection en chef à Cognac, création d’une Cour de Parlement à Metz, création de Procureurs, de Receveurs payeurs, création d’une troisième chambre à la Cour des Aydes de Paris, Déclaration du Roy contre les Deserteurs de ses Armes, augmentation de gages… Chacun des Édits et chacune des déclarations porte les armes royales gravées en tête.

Très séduisant exemplaire, de belle patine, relié à l’époque en vélin doré aux armes royales.

Il provient de la bibliothèque Gaspart Froment avec ex-libris manuscrit daté 1636 sur le titre. Docteur Régent à l’université de Valence celui-ci publia un texte contre les jésuites intitulé « Avertissement pour les universités de France contre les Jésuites » « Au Roy 1624 ».





RECUEIL DES EDICTS DU ROY… ... Réunion de 42 édits et ...
RECUEIL DES EDICTS DU ROY  Reunion de 42 edits et



  RECUEIL DES EDICTS DU ROY  Reunion de 42 edits et



 
Réunion de 42 édits et déclarations rendus durant l’année 1635, conservée dans sa reliure de l’époque en vélin doré aux armes du roi Louis XIII.
Prix: 7 900 €

RECUEIL DES EDICTS DU ROY… le vingtiesme Décembre mil six cens trente cinq.

Paris, Antoine Estienne, P. Mettayer & P. Rocolet, Imprimeurs du Roy, 1636.

Fort in-8. Vélin ivoire souple, double encadrement de triple filet doré sur les plats avec fleurs-de-lys dorée aux angles, armoiries frappées or au centre, dos lisse orné de filets dorés formant faux-nerfs et de fleurs-de-lys dorées, tranches dorées, infime restauration à un angle du second plat. Reliure de l’époque.

168 x 106 mm.

Importante réunion de 42 Édits et Déclarations rendus par le Roi Louis XIII au cours de l’année 1635, et publiés sous un titre commun en décembre par les imprimeurs du Roi.

Par un coup de force, Louis xiii accède au pouvoir le 24 avril 1617. Le cardinal de Richelieu entre au conseil du roi en 1624. Louis XIII et Richelieu partagent alors une même conception de la grandeur de la France et des priorités qui s’imposent dans le domaine politique. Le programme politique de Richelieu se décline par l’abaissement des grands féodaux, la rationalisation du système administratif et la lutte contre la maison de Habsbourg à l’extérieur.

« Louis XIII contrôle par son gouvernement centralisateur les autorités locales dans le souci du bien-être des peuples et du salut de ses États. Il est à l’origine de l'édit qui fait obligation aux évêques d'octroyer une rémunération aux officiers du culte. Il permet le retour de l'école des Jésuites de Clermont à Paris et ouvre celle-ci aux fils de la bourgeoisie. Il aide également Saint Vincent de Paul à fonder une congrégation religieuse dont le but est de venir en aide aux plus pauvres. Le corps des Intendants remplace les baillis et sénéchaux dans l'administration du territoire. Sous son règne est frappé le premier Louis d'or. Il achève la construction du pont Neuf, fait creuser le canal de Briare et crée le premier office de recensement des chômeurs et invalides. Toutefois, le poids des conflits pèse lourd en fiscalité. »

Les Édits du recueil concernent essentiellement l’administration du royaume : nominations, création d’offices, taxations, exemptions de taille, création d’un présidial à Brioude, d’une Élection en chef à Cognac, création d’une Cour de Parlement à Metz, création de Procureurs, de Receveurs payeurs, création d’une troisième chambre à la Cour des Aydes de Paris, Déclaration du Roy contre les Deserteurs de ses Armes, augmentation de gages… Chacun des Édits et chacune des déclarations porte les armes royales gravées en tête.

Très séduisant exemplaire, de belle patine, relié à l’époque en vélin doré aux armes royales.

Il provient de la bibliothèque Gaspart Froment avec ex-libris manuscrit daté 1636 sur le titre. Docteur Régent à l’université de Valence celui-ci publia un texte contre les jésuites intitulé « Avertissement pour les universités de France contre les Jésuites » « Au Roy 1624 ».