BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction- BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction- BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction- BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction-
BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction- BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction- BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction- BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction-
Edition originale de l’illustre traduction du Décaméron Edition originale de l’illustre traduction du Décaméron faite par Le Maçon à la demande de la reine de Navarre, l’un des livres majeurs de la Renaissance française.





down
Livres illustrés / Littérature

BOCCACE, Jean

Le Décaméron, nouvellement traduict d’Italien en Francoys par Maistre Anthoine le Maçon.

Paris, Estienne Roffet, 1545.

In-folio de (8) ff., 254 ff. Relié en plein maroquin rouge à grain long, ovale feuillagé doré au centre des plats, dos à nerfs orné du même motif répété dans les caissons, double-filet or sur les coupes, large roulette intérieure dorée, tranches dorées sur marbrures. Reliure signée de Mercier.

338 x 214 mm.

Edition originale de l’illustre traduction du Décaméron faite par Le Maçon à la demande de la reine de Navarre, Marguerite d’Angoulême, qui finança l’édition. Brun, p.136; Brunet, I, 1006; Fairfax Murray, French, 46; Mortimer, French, 106.

Marguerite de Navarre, dont l’Heptaméron est modelé sur l’œuvre de Boccace, désirait en effet une traduction nouvelle du Décaméron. Le traducteur dédicaça son œuvre à la Reine et l’exemplaire contient les deux dédicaces à Marguerite de N    avarre, l’une française en lettres romanes, et l’autre italienne en italiques.

Chef-d’œuvre de Boccace et de la littérature italienne, rédigé selon toute probabilité entre 1350 et 1355, le Décaméron constitue l’aboutissement de l’œuvre en prose du poète, dans laquelle la nouvelle du Moyen-âge atteint son plus haut degré de perfection.

Cette édition, la plus belle parue au XVIe siècle, est ornée de 10 gravures, « comptant parmi les chefs-d’œuvre de la gravure de la Renaissance ».

Robert Brun (Le Livre illustré français de la Renaissance) décrit ainsi l’illustration attribuée à Etienne Delaune : « Suite de 10 charmantes vignettes (60 x 105) placées dans des cadres genre cuir découpé dont certains éléments semblent avoir servi de modèle au relieur de l’atelier dit ‘au trèfle’. Les vignettes ont été gravées sur métal en relief, ainsi que le prouve l’existence du bloc original de la première journée que possédait autrefois Eugène Piot qui a été reproduit dans le ‘Cabinet de l’amateur’. Ces vignettes librement imitées de celles de l’édition de Giolito à Venise en 1542 comptent parmi les chefs-d’œuvre de la gravure à cette époque et sont habituellement attribuées à Etienne Delaune, cependant le rédacteur du catalogue Harvard fait observer que le plus ancien ouvrage daté de cet artiste n’est que de 1565 ».

L’édition est ornée de nombreuses initiales historiées et de 116 initiales à fond criblé de la plus grande beauté, d’une hauteur de 5 à 9 lignes.

Merveilleux exemplaire de l’un des livres majeurs de la Renaissance française. Il témoigne du niveau artistique atteint par la France à la veille des guerres de religion.

De la bibliothèque Descamps-Scrive avec ex libris (Paris, 1924, I, n°1).





BOCCACE, Jean Le Décaméron, nouvellement traduict d’Italien ... Edition originale de l’illustre traduction ...
BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction-



  BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction-



  BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction-



  BOCCACE-Jean-Le-Decameron-nouvellement-traduict-d-Italien--Edition-originale-de-l-illustre-traduction-



 
Edition originale de l’illustre traduction du Décaméron faite par Le Maçon à la demande de la reine de Navarre, l’un des livres majeurs de la Renaissance française.
Prix: 17 000 €

BOCCACE, Jean

Le Décaméron, nouvellement traduict d’Italien en Francoys par Maistre Anthoine le Maçon.

Paris, Estienne Roffet, 1545.

In-folio de (8) ff., 254 ff. Relié en plein maroquin rouge à grain long, ovale feuillagé doré au centre des plats, dos à nerfs orné du même motif répété dans les caissons, double-filet or sur les coupes, large roulette intérieure dorée, tranches dorées sur marbrures. Reliure signée de Mercier.

338 x 214 mm.

Edition originale de l’illustre traduction du Décaméron faite par Le Maçon à la demande de la reine de Navarre, Marguerite d’Angoulême, qui finança l’édition. Brun, p.136; Brunet, I, 1006; Fairfax Murray, French, 46; Mortimer, French, 106.

Marguerite de Navarre, dont l’Heptaméron est modelé sur l’œuvre de Boccace, désirait en effet une traduction nouvelle du Décaméron. Le traducteur dédicaça son œuvre à la Reine et l’exemplaire contient les deux dédicaces à Marguerite de N    avarre, l’une française en lettres romanes, et l’autre italienne en italiques.

Chef-d’œuvre de Boccace et de la littérature italienne, rédigé selon toute probabilité entre 1350 et 1355, le Décaméron constitue l’aboutissement de l’œuvre en prose du poète, dans laquelle la nouvelle du Moyen-âge atteint son plus haut degré de perfection.

Cette édition, la plus belle parue au XVIe siècle, est ornée de 10 gravures, « comptant parmi les chefs-d’œuvre de la gravure de la Renaissance ».

Robert Brun (Le Livre illustré français de la Renaissance) décrit ainsi l’illustration attribuée à Etienne Delaune : « Suite de 10 charmantes vignettes (60 x 105) placées dans des cadres genre cuir découpé dont certains éléments semblent avoir servi de modèle au relieur de l’atelier dit ‘au trèfle’. Les vignettes ont été gravées sur métal en relief, ainsi que le prouve l’existence du bloc original de la première journée que possédait autrefois Eugène Piot qui a été reproduit dans le ‘Cabinet de l’amateur’. Ces vignettes librement imitées de celles de l’édition de Giolito à Venise en 1542 comptent parmi les chefs-d’œuvre de la gravure à cette époque et sont habituellement attribuées à Etienne Delaune, cependant le rédacteur du catalogue Harvard fait observer que le plus ancien ouvrage daté de cet artiste n’est que de 1565 ».

L’édition est ornée de nombreuses initiales historiées et de 116 initiales à fond criblé de la plus grande beauté, d’une hauteur de 5 à 9 lignes.

Merveilleux exemplaire de l’un des livres majeurs de la Renaissance française. Il témoigne du niveau artistique atteint par la France à la veille des guerres de religion.

De la bibliothèque Descamps-Scrive avec ex libris (Paris, 1924, I, n°1).