MORNAY-Sieur-du-Plessis-Marly-Philippe-de-De-la-verite-de-la--L-un-des-meilleurs-ouvrages-de- MORNAY-Sieur-du-Plessis-Marly-Philippe-de-De-la-verite-de-la--L-un-des-meilleurs-ouvrages-de-
MORNAY-Sieur-du-Plessis-Marly-Philippe-de-De-la-verite-de-la--L-un-des-meilleurs-ouvrages-de- MORNAY-Sieur-du-Plessis-Marly-Philippe-de-De-la-verite-de-la--L-un-des-meilleurs-ouvrages-de-
Seconde édition parisienne, entièrement revue par l'auteur, de « ce traité qui passe pour un des meilleurs ouvrages du célèbre auteur protestant » (Morgand et Fatout, n°11426) L’un des meilleurs ouvrages de Duplessis-Mornay. Précieux exemplaire d’une grande pureté conservé dans son vélin à recouvrement de l’époque.





down
Histoire, religion

MORNAY, Sieur du Plessis-Marly, Philippe de

De la vérité de la religion chrestienne. Contre les Athées, Epicuriens, Paiens, Juifs, Mahumedistes, & autres Infideles.

Paris, Claude Micard, 1583.

In-8 de (16) ff., 603 pp., (2) pp. Dernière garde blanche couverte d’annotations manuscrites. Relié en plein vélin souple à recouvrement, dos lisse portant le titre manuscrit. Reliure de l’époque.

169 x 112 mm.

Seconde édition parisienne, entièrement revue par l'auteur, de « ce traité qui passe pour un des meilleurs ouvrages du célèbre auteur protestant » (Morgand et Fatout, n°11426). Brunet, III, 1911.

L'originale avait paru à Anvers chez Plantin en 1581.

Philippe de Mornay, sieur du Plessis-Marly (1549-1623), fut l’un des plus illustres représentants de la réforme en France. Les témoignages des historiens sont unanimes sur le compte de ce grand homme d’Etat qui fut aussi un homme religieux et un caractère comme il s’en rencontre peu. Les Catholiques eux-mêmes ont rendu justice au « Pape des Huguenots ». Homme d'action autant que d'une grande érudition, il fut un proche conseiller d'Henri IV, pour lequel il effectua de nombreuses et importantes missions diplomatiques en France et à l'étranger. Si le roi se détacha progressivement de lui après son abjuration, Mornay contribua néanmoins activement à la préparation de l'Edit de Nantes (1593).

Son traité De la vérité de la religion chrétienne décrit les principaux fondements de la foi chrétienne en conformité avec les préceptes protestants.

« Dans ce traité, qui passe pour un de ses meilleurs ouvrages, Mornay, présupposant l’existence de Dieu et la religion naturelle, en déduit, par une suite de raisonnements très solides, les doctrines de la création du monde, de la Providence et de l’immortalité de l’âme ; mais il n’est pas toujours aussi heureux. Lorsqu’il essaie, par exemple, d’appuyer le dogme de la Trinité sur des preuves tirées de la raison et sur le témoignage des païens, ou de prouver la chute de l’homme par la religion naturelle, on reconnait sans peine qu’il a entrepris une tâche impossible. Son plan d’ailleurs est simple et méthodique, et l’érudition qu’il déploie très vaste ». (E. Haag, La France protestante ou vie des protestants français..., p. 538)

Précieux exemplaire d’une grande pureté, conservé dans sa reliure en vélin souple de l’époque à recouvrement.





MORNAY, Sieur du Plessis-Marly, Philippe de De la vérité de la ... L’un des meilleurs ouvrages de ...
MORNAY-Sieur-du-Plessis-Marly-Philippe-de-De-la-verite-de-la--L-un-des-meilleurs-ouvrages-de-



  MORNAY-Sieur-du-Plessis-Marly-Philippe-de-De-la-verite-de-la--L-un-des-meilleurs-ouvrages-de-



 
L’un des meilleurs ouvrages de Duplessis-Mornay. Précieux exemplaire d’une grande pureté conservé dans son vélin à recouvrement de l’époque.
Prix: 3 000 €

MORNAY, Sieur du Plessis-Marly, Philippe de

De la vérité de la religion chrestienne. Contre les Athées, Epicuriens, Paiens, Juifs, Mahumedistes, & autres Infideles.

Paris, Claude Micard, 1583.

In-8 de (16) ff., 603 pp., (2) pp. Dernière garde blanche couverte d’annotations manuscrites. Relié en plein vélin souple à recouvrement, dos lisse portant le titre manuscrit. Reliure de l’époque.

169 x 112 mm.

Seconde édition parisienne, entièrement revue par l'auteur, de « ce traité qui passe pour un des meilleurs ouvrages du célèbre auteur protestant » (Morgand et Fatout, n°11426). Brunet, III, 1911.

L'originale avait paru à Anvers chez Plantin en 1581.

Philippe de Mornay, sieur du Plessis-Marly (1549-1623), fut l’un des plus illustres représentants de la réforme en France. Les témoignages des historiens sont unanimes sur le compte de ce grand homme d’Etat qui fut aussi un homme religieux et un caractère comme il s’en rencontre peu. Les Catholiques eux-mêmes ont rendu justice au « Pape des Huguenots ». Homme d'action autant que d'une grande érudition, il fut un proche conseiller d'Henri IV, pour lequel il effectua de nombreuses et importantes missions diplomatiques en France et à l'étranger. Si le roi se détacha progressivement de lui après son abjuration, Mornay contribua néanmoins activement à la préparation de l'Edit de Nantes (1593).

Son traité De la vérité de la religion chrétienne décrit les principaux fondements de la foi chrétienne en conformité avec les préceptes protestants.

« Dans ce traité, qui passe pour un de ses meilleurs ouvrages, Mornay, présupposant l’existence de Dieu et la religion naturelle, en déduit, par une suite de raisonnements très solides, les doctrines de la création du monde, de la Providence et de l’immortalité de l’âme ; mais il n’est pas toujours aussi heureux. Lorsqu’il essaie, par exemple, d’appuyer le dogme de la Trinité sur des preuves tirées de la raison et sur le témoignage des païens, ou de prouver la chute de l’homme par la religion naturelle, on reconnait sans peine qu’il a entrepris une tâche impossible. Son plan d’ailleurs est simple et méthodique, et l’érudition qu’il déploie très vaste ». (E. Haag, La France protestante ou vie des protestants français..., p. 538)

Précieux exemplaire d’une grande pureté, conservé dans sa reliure en vélin souple de l’époque à recouvrement.