ANDRADE Antonio Lettere annue del Tibet del  Edition originale de la plus ANDRADE Antonio Lettere annue del Tibet del  Edition originale de la plus
ANDRADE Antonio Lettere annue del Tibet del  Edition originale de la plus ANDRADE Antonio Lettere annue del Tibet del  Edition originale de la plus
Missions en Chine et au Tibet Édition originale de la plus insigne rareté concernant les missions en Chine en 1624 et au Tibet en 1626.





down
Voyage, exploration

ANDRADE, Antonio

Lettere annue del Tibet del 1626 e della Cina del 1624. Scritte al M.R. P. Mutio Vitelleschi Genarale della Compagnia di Giesu.

Roma, Francesco Corbelletti, 1628.

In-8 de 130 pp. Qq. rousseurs, reliure du siècle dernier en plein vélin ivoire, tranches rouges.

148 x 96 mm.

Édition originale de la plus insigne rareté de ces deux relations des années 1624 et 1626 concernant la Chine et le Tibet. Collation conforme à Cordier, Bibliotheca Sinica, 815.

La lettre du Tibet, pages 3-58 est du Père Andrada ; elle est datée de Caparangue (Tsaparang), le 15 août 1626. La lettre de la Chine, pages 59-130, est du Père Venceslas Pantaleone ; elle est datée de Macao, le 27 octobre 1625.

Contains letters from Antonio de Andrade, Aug. 15, 1626, and Kirwitzer in Macao, Oct. 27, 1625”. (Asia in the making of Europe, p. 1994).

« Antoine de Andrade, portugais, né vers l’an 1580, entra fort jeune dans la Compagnie, et se distingue par un zèle infatigable, dans les missions des Indes et de la Tartarie. La Géographie lui doit une découverte importante : il pénétra dans le Thibet en 1624. De retour à Goa, ses supérieurs l’employèrent dans plusieurs affaires importantes. Il mourut empoisonné le 16 mars 1634 ». (Bibliothèque des écrivains de la Compagnie de Jésus, 1853, p. 16).

Cette « lettre du Tibet » relate le second voyage du Père Andrade au Tibet, en 1625-1626. Il commença son second voyage d’Agra en juin 1625, et atteignit Tsaparang le 28 août de la même année.

Cette relation sera traduite en français en 1629 sous le titre : Histoire de ce qui s’est passé au royaume du Tibet. Tirée des lettres escrites en l’année 1626. Adressée au R.P. Mutio Vitelleschi, General de la Compagnie de Jésus. Traduite d’italien en français par un Père de la mesme Compagnie, Paris, chez Sébastien Cramoisy, 1629, puis en flamand par le P. Jacques Dyck.

Les relations concernant le Tibet sont introuvables ; celles concernant la Chine dans les premières années du XVIIe siècle sont très recherchées.





ANDRADE, Antonio Lettere annue del Tibet del ... Édition originale de la plus ...
ANDRADE Antonio Lettere annue del Tibet del  Edition originale de la plus



  ANDRADE Antonio Lettere annue del Tibet del  Edition originale de la plus



 
Édition originale de la plus insigne rareté concernant les missions en Chine en 1624 et au Tibet en 1626.
Prix: 9 500 €

ANDRADE, Antonio

Lettere annue del Tibet del 1626 e della Cina del 1624. Scritte al M.R. P. Mutio Vitelleschi Genarale della Compagnia di Giesu.

Roma, Francesco Corbelletti, 1628.

In-8 de 130 pp. Qq. rousseurs, reliure du siècle dernier en plein vélin ivoire, tranches rouges.

148 x 96 mm.

Édition originale de la plus insigne rareté de ces deux relations des années 1624 et 1626 concernant la Chine et le Tibet. Collation conforme à Cordier, Bibliotheca Sinica, 815.

La lettre du Tibet, pages 3-58 est du Père Andrada ; elle est datée de Caparangue (Tsaparang), le 15 août 1626. La lettre de la Chine, pages 59-130, est du Père Venceslas Pantaleone ; elle est datée de Macao, le 27 octobre 1625.

Contains letters from Antonio de Andrade, Aug. 15, 1626, and Kirwitzer in Macao, Oct. 27, 1625”. (Asia in the making of Europe, p. 1994).

« Antoine de Andrade, portugais, né vers l’an 1580, entra fort jeune dans la Compagnie, et se distingue par un zèle infatigable, dans les missions des Indes et de la Tartarie. La Géographie lui doit une découverte importante : il pénétra dans le Thibet en 1624. De retour à Goa, ses supérieurs l’employèrent dans plusieurs affaires importantes. Il mourut empoisonné le 16 mars 1634 ». (Bibliothèque des écrivains de la Compagnie de Jésus, 1853, p. 16).

Cette « lettre du Tibet » relate le second voyage du Père Andrade au Tibet, en 1625-1626. Il commença son second voyage d’Agra en juin 1625, et atteignit Tsaparang le 28 août de la même année.

Cette relation sera traduite en français en 1629 sous le titre : Histoire de ce qui s’est passé au royaume du Tibet. Tirée des lettres escrites en l’année 1626. Adressée au R.P. Mutio Vitelleschi, General de la Compagnie de Jésus. Traduite d’italien en français par un Père de la mesme Compagnie, Paris, chez Sébastien Cramoisy, 1629, puis en flamand par le P. Jacques Dyck.

Les relations concernant le Tibet sont introuvables ; celles concernant la Chine dans les premières années du XVIIe siècle sont très recherchées.