livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa- livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa- livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa- livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa-
livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa- livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa- livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa- livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa-
Rare édition originale du Lys dans la Vallée de Balzac

Rare édition originale dans sa reliure d'origine du seul grand roman d’amour de Balzac.







down
Littérature

BALZAC, Honoré de.

Le Lys dans la Vallée.

Paris, Werdet, 1er juin 1836.

2 tomes en 2 volumes in-8 de : I/ (2) ff., lv pp., 325 pp., (1) f. de table ; II/ (2) ff., 344 pp. y compris la table. Demi-toile bleue à coins, dos à lisses, pièces de tire de maroquin bordeaux, coiffes légèrement frottées, couvertures jaunes imprimées conservées, non rognés. Reliure de la fin du XIXe siècle.

223 x 136 mm.

Précieuse édition originale, l’une des plus recherchées parmi les œuvres de Balzac.
Carteret, I, 72 ; Vicaire, Manuel de l’amateur de livres du XIXe siècle, 202-203.

« Rare et très recherché. » (Clouzot, Guide du bibliophile, 14).

Dans ce grand roman d'amour, un peu à part dans l'œuvre de Balzac, l'écrivain, transposant dans une idylle aussi pure que passionnée son amour pour Laure de Berry, se remémore souvenirs d'enfance et de jeunesse et se fait le chantre ému de sa Touraine natale :

« Là se découvre une vallée qui commence à Montbazon, finit à la Loire, et semble bondir sous les châteaux posés sur ces doubles collines ; une magnifique coupe d'émeraude au fond de laquelle l'Indre se roule par des mouvements de serpent. A cet aspect je fus saisi d'un étonnement voluptueux que l'ennui des landes ou la fatigue du chemin avait préparé - Si cette femme, la fleur de son sexe, habite un lieu dans le monde, ce lieu, le voici.

L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie, je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour, par les bois de chênes qui s'avancent entre les vignobles sur des coteaux que la rivière arrondit toujours différemment, et par ces horizons estompés qui fuient en se contrariant. Si vous voulez voir la nature belle et vierge comme une fiancée, allez là par un jour de printemps...

En ce moment, les moulins situés sur les chutes de l'Indre donnaient une voix à cette vallée frémissante, les peupliers se balançaient en riant, pas un nuage au ciel, les oiseaux chantaient, les cigales criaient, tout y était mélodie. Ne me demandez plus pourquoi j'aime la Touraine ; je ne l'aime ni comme on aime son berceau, ni comme on aime une oasis dans le désert, je l'aime comme un artiste aime l'art.., sans la Touraine, peut-être ne vivrais-je plus. »

« Le Lys dans la vallée tient, parmi l'œuvre de Balzac, toute proportion gardée, la place du Cantique des Cantiques dans la Bible ; c'est la montagne des aromates du Liban transplantée au sein de la Touraine, et la magnificence des poésies orientales prodiguée pour un amour obscur. L'auteur a fait à son lys une lumineuse atmosphère avec les souffles tremblants de la brise, les rougeurs pudiques de l'aurore et les brumes bleuâtres de l'encens ; il a trouvé pour le peindre de ces tons blancs comme en ont les anges de Swedenborg (…) Cette histoire psychologique, dont les événements consistent en un serrement de main furtif, une inflexion de voix plus ou moins attendrie, un battement de cœur aussitôt étouffé, demandait, pour être fixée sous la forme du roman, l'immense puissance de cristallisation que possédait Balzac ; lui seul a pu en faire un livre ». Théophile Gautier.

Précieux exemplaire de cette édition originale rare, très grand de marges car non rogné (hauteur : 223 mm), relié avec les couvertures jaunes imprimées conservées.





livres rares édition originale livres anciens BALZAC, Honoré de. Le Lys dans la Vallée. ... Rare édition originale dans sa ...
livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa-



  livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa-



  livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa-



  livres-rares-edition-originale-livres-anciens-BALZAC-Honore-de-Le-Lys-dans-la-Vallee-Rare-edition-originale-dans-sa-



 

Rare édition originale dans sa reliure d'origine du seul grand roman d’amour de Balzac.


Prix: 9 000 €

BALZAC, Honoré de.

Le Lys dans la Vallée.

Paris, Werdet, 1er juin 1836.

2 tomes en 2 volumes in-8 de : I/ (2) ff., lv pp., 325 pp., (1) f. de table ; II/ (2) ff., 344 pp. y compris la table. Demi-toile bleue à coins, dos à lisses, pièces de tire de maroquin bordeaux, coiffes légèrement frottées, couvertures jaunes imprimées conservées, non rognés. Reliure de la fin du XIXe siècle.

223 x 136 mm.

Précieuse édition originale, l’une des plus recherchées parmi les œuvres de Balzac.Carteret, I, 72 ; Vicaire, Manuel de l’amateur de livres du XIXe siècle, 202-203.

« Rare et très recherché. » (Clouzot, Guide du bibliophile, 14).

Dans ce grand roman d'amour, un peu à part dans l'œuvre de Balzac, l'écrivain, transposant dans une idylle aussi pure que passionnée son amour pour Laure de Berry, se remémore souvenirs d'enfance et de jeunesse et se fait le chantre ému de sa Touraine natale :

« Là se découvre une vallée qui commence à Montbazon, finit à la Loire, et semble bondir sous les châteaux posés sur ces doubles collines ; une magnifique coupe d'émeraude au fond de laquelle l'Indre se roule par des mouvements de serpent. A cet aspect je fus saisi d'un étonnement voluptueux que l'ennui des landes ou la fatigue du chemin avait préparé - Si cette femme, la fleur de son sexe, habite un lieu dans le monde, ce lieu, le voici.

L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie, je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour, par les bois de chênes qui s'avancent entre les vignobles sur des coteaux que la rivière arrondit toujours différemment, et par ces horizons estompés qui fuient en se contrariant. Si vous voulez voir la nature belle et vierge comme une fiancée, allez là par un jour de printemps...

En ce moment, les moulins situés sur les chutes de l'Indre donnaient une voix à cette vallée frémissante, les peupliers se balançaient en riant, pas un nuage au ciel, les oiseaux chantaient, les cigales criaient, tout y était mélodie. Ne me demandez plus pourquoi j'aime la Touraine ; je ne l'aime ni comme on aime son berceau, ni comme on aime une oasis dans le désert, je l'aime comme un artiste aime l'art.., sans la Touraine, peut-être ne vivrais-je plus. »

« Le Lys dans la vallée tient, parmi l'œuvre de Balzac, toute proportion gardée, la place du Cantique des Cantiques dans la Bible ; c'est la montagne des aromates du Liban transplantée au sein de la Touraine, et la magnificence des poésies orientales prodiguée pour un amour obscur. L'auteur a fait à son lys une lumineuse atmosphère avec les souffles tremblants de la brise, les rougeurs pudiques de l'aurore et les brumes bleuâtres de l'encens ; il a trouvé pour le peindre de ces tons blancs comme en ont les anges de Swedenborg (…) Cette histoire psychologique, dont les événements consistent en un serrement de main furtif, une inflexion de voix plus ou moins attendrie, un battement de cœur aussitôt étouffé, demandait, pour être fixée sous la forme du roman, l'immense puissance de cristallisation que possédait Balzac ; lui seul a pu en faire un livre ». Théophile Gautier.

Précieux exemplaire de cette édition originale rare, très grand de marges car non rogné (hauteur : 223 mm), relié avec les couvertures jaunes imprimées conservées.