MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie... MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie... MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie... MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie...
MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie... MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie... MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie... MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie...
L’un des plus beaux livres illustrés de la Renaissance romaine, orné de 11 gravures sur cuivre illustrant la procédure de la saignée.

Bel exemplaire bien complet de toutes ses planches et conservé dans son pur vélin de l’époque.







down
Science, médecine

MAGNI, Pietro Paolo (Piacentino).

Discorsi sopra il modo di Sanguinare, Attacar le Sanguisughe, & Le Ventose ; Far le Fregagioni & Vessicatorii a Corpi humani.


Roma, Bartholomeo Bonfadino, 1586.

In-4 de (6) ff. dont 1 titre gravé encadré d’une bordure architecturale, 118 pp. y compris 11 figures en taille-douce à pleine page, (1) f.bl. Pte. déchirure dans la marge blanche inférieure de la p. 93 sans atteinte au texte. Plein vélin souple de l’époque, dos lisse, titre calligraphié sur la tranche inférieure. Reliure de l’époque.

210 x 154 mm.

Seconde édition de cet ouvrage médical du XVIe siècle consacré à la pratique de la saignée, l’un des plus beaux livres illustrés de la Renaissance romaine.
Mortimer, Italian, 267 ; Graesse, IV, 338.

L’illustration se compose d’un encadrement architectural sur le titre ainsi que de 11 figures gravées en taille-douce à pleine page. La gravure du titre porte le monogramme de Cherubino Alberti.
La première figure présente les points pour la saignée signalés sur le corps humain. Les 10 planches suivantes illustrent la procédure de la saignée dans diverses circonstances. Ces illustrations apparaissent pour la première fois dans l’édition originale publiée à Rome deux ans auparavant en 1584.

Brunet (III, 1298), qui ne semblait pas avoir connaissance de l’édition de 1584, souligne : « Ouvrage curieux. L’édition de 1586 est recherchée parce qu’elle renferme les premières épreuves des gravures ».

« Pietro Paolo Magni, chirurgien, était né vers 1525 à Plaisance. Employé dans les armées, il se trouvait en 1551 dans le Piémont, et en 1571 en Espagne. Plus tard, il s’établit à Rome, et l’on sait qu’il y pratiquait son art en 1586, avec une certaine réputation. C’était, au surplus, un bon homme, grand partisan de la saignée et des sangsues ; mais très soumis aux médecins, dont il suivait aveuglément les ordonnances. Il ne se servait que d’une seule lancette, et il avait toujours soin de pratiquer une ouverture assez large pour que le sang soulât facilement. Son principal ouvrage est intitulé ‘Discorsi sopra il modo di sanguinar, attacar le sanguisughe, le ventose, le fregazioni ed i vesicatori al corpo umano’. Ce traité sur la saignée eut en Italie un succès constaté par ses réimpressions multipliées jusqu’au milieu du XVIIe siècle [...].
Cet ouvrage ne laisse pas d’avoir son utilité pour l’histoire de l’art, et il est recherché par les curieux, qui préfèrent les anciennes éditions, parce que les planches n’en ont point été retranchées
».
(Biographie universelle, 26, p.45).

Bel exemplaire bien complet de toutes ses planches et conservé dans son pur vélin de l’époque.





MAGNI, Pietro Paolo. Discorsi sopra il modo di Sanguinare... edition originale livres rares livres precieux
MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie...



  MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie...



  MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie...



  MAGNI Pietro Paolo Discorsi sopra il modo di Sanguinare edition originale livres rares livres precie...



 

Bel exemplaire bien complet de toutes ses planches et conservé dans son pur vélin de l’époque.


Prix: 8 500 €

MAGNI, Pietro Paolo (Piacentino).

Discorsi sopra il modo di Sanguinare, Attacar le Sanguisughe, & Le Ventose ; Far le Fregagioni & Vessicatorii a Corpi humani.


Roma, Bartholomeo Bonfadino, 1586.

In-4 de (6) ff. dont 1 titre gravé encadré d’une bordure architecturale, 118 pp. y compris 11 figures en taille-douce à pleine page, (1) f.bl. Pte. déchirure dans la marge blanche inférieure de la p. 93 sans atteinte au texte. Plein vélin souple de l’époque, dos lisse, titre calligraphié sur la tranche inférieure. Reliure de l’époque.

210 x 154 mm.

Seconde édition de cet ouvrage médical du XVIe siècle consacré à la pratique de la saignée, l’un des plus beaux livres illustrés de la Renaissance romaine.Mortimer, Italian, 267 ; Graesse, IV, 338.

L’illustration se compose d’un encadrement architectural sur le titre ainsi que de 11 figures gravées en taille-douce à pleine page. La gravure du titre porte le monogramme de Cherubino Alberti.La première figure présente les points pour la saignée signalés sur le corps humain. Les 10 planches suivantes illustrent la procédure de la saignée dans diverses circonstances. Ces illustrations apparaissent pour la première fois dans l’édition originale publiée à Rome deux ans auparavant en 1584.

Brunet (III, 1298), qui ne semblait pas avoir connaissance de l’édition de 1584, souligne : « Ouvrage curieux. L’édition de 1586 est recherchée parce qu’elle renferme les premières épreuves des gravures ».

« Pietro Paolo Magni, chirurgien, était né vers 1525 à Plaisance. Employé dans les armées, il se trouvait en 1551 dans le Piémont, et en 1571 en Espagne. Plus tard, il s’établit à Rome, et l’on sait qu’il y pratiquait son art en 1586, avec une certaine réputation. C’était, au surplus, un bon homme, grand partisan de la saignée et des sangsues ; mais très soumis aux médecins, dont il suivait aveuglément les ordonnances. Il ne se servait que d’une seule lancette, et il avait toujours soin de pratiquer une ouverture assez large pour que le sang soulât facilement. Son principal ouvrage est intitulé ‘Discorsi sopra il modo di sanguinar, attacar le sanguisughe, le ventose, le fregazioni ed i vesicatori al corpo umano’. Ce traité sur la saignée eut en Italie un succès constaté par ses réimpressions multipliées jusqu’au milieu du XVIIe siècle [...].Cet ouvrage ne laisse pas d’avoir son utilité pour l’histoire de l’art, et il est recherché par les curieux, qui préfèrent les anciennes éditions, parce que les planches n’en ont point été retranchées ». (Biographie universelle, 26, p.45).

Bel exemplaire bien complet de toutes ses planches et conservé dans son pur vélin de l’époque.