TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens
TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens
Exceptionnel recueil de suites baroques de théâtre, architecture et décoration, gravées en premier tirage sous la régence d’Anne d’Autriche et conservé dans son vélin orné de l’époque.

Ces gravures absolument exquises, en premier tirage, gravées par I. Silvestre sur les dessins de François Francart, d’après Torelli, excellent à représenter le raffinement et le luxe des ballets de cour sous le règne de Louis XIV.







down
Livres illustrés / Art et architecture

Torelli, Giacomo.

Scene e machine preparate alle Nozze dit Teti... Décorations et Machines aprestées aux Noces de Tetis, Ballet Royal... Dédiées au Prince Cardinal Mazzarin.

Paris, 1654.
(1) f. de titre et 10 pl. gravées par I. Silvestre.
Chauveau
, François (1613-1676).
6 planches de décor de théâtre.
S.l.n.d. [Paris, vers 1650].
Torelli
. Feste Theatrali per la Finta pazza...
S.l.n.d. [Paris, vers 1645].
Titre allégorique par Stéfano della Bella (1610-1664) et 5 planches gravées par Nicolas Cochin (1610-1686) d’après Torelli. Berlin, 4118.
Parigi,
Alfonso (1606-1656).
5 planches de décors de théâtre incluant 4 scènes de La Flora de Andrea Salvadori.
S.l. [Paris], 1628. Berlin, 4114.
Bella
, Stefano della.
7 planches de décors de théâtre pour « Le nozze de Gli dei », de Giancarlo Coppola, d’après les dessins de Alfonso Parigi (sans le titre).
[Florence, 1637]. Hofer, 70.
Chauveau
, François. Alaric ou Rome vaincue.
Suite complète du titre et des 10 planches gravées illustrant l’édition originale du poème épique « Alaric ou la Rome vaincue » de Georges de Scudery.
[Paris, 1654].
Perelle
, Gabriel (1603-1677).
16 gravures circulaires de paysages.
[Paris], Jean le Blond (vers 1670).
Berlin, 4465.
Le Pautre
, Jean (1618-1682).
- Autels, tombeaux, cheminées. 8 planches.
- Paysages, architecture avec riches bordures ornementales incluant des scènes bibliques. 12 planches.
- Fontaines. 17 planches.
- Fonds baptismaux et églises baroques. 2 planches.
- Décorations baroques peintes et sculptées de murs et plafonds. 12 planches.
- Scènes du Nouveau Testament au sein d’encadrements baroques très ornementaux. 6 planches.
- Grands vases baroques devant des paysages ou au sein d’encadrements ornementaux. 6 planches.
- Cariatides portant des vases baroques. 6 planches.
Vouet
, Simon (1590-1649) et Dorigny, Michel (1616-1665).
Livre de diverses grotesques, peintes dans le cabinet et bains de la Reyne Régente, au Palais Royal
.
Paris, Galeries du Louvre, 1647.
Titre et 14 planches. Berlin, 4004.

Soit 16 suites d’estampes, grand in-4 oblong, reliées en vélin orné, tranches dorées. Reliure d’époque.

280 x 389 mm.

Superbe recueil baroque de 146 estampes en premier tirage de décors de théâtre, perspectives, architectures, décorations d’intérieurs baroques, parcs et fontaines par les plus grands artistes italiens et français du règne de Louis XIV : Torelli, François Chauveau, Simon Vouet, Stefano della Bella, Israël Silvestre, Jean le Pautre, Gabriel Perelle...

Le recueil s’ouvre sur la suite magistrale en premier tirage des grandes perspectives du décor de théâtre baroque de Giacomo Torelli, le plus important « metteur en scène » du milieu du XVIIe siècle.

Il produisit ses dessins pour la première fois pour le public du théâtre de Venise puis à partir de 1645 comme « metteur en scène » de la troupe de la comédie italienne.

Il s’intéressa particulièrement au « ballet de cour » plutôt qu’à l’opéra, flattant ainsi la passion du Roi Louis XIV pour la danse.

Sa carrière en France se termina brusquement en 1661 avec la disgrâce de Fouquet pour lequel il avait réalisé les décors des « Facheux » de Molière joués devant Louis XIV durant la Fête qui provoqua l’emprisonnement de son protecteur.

Torelli brought the one-point perspective, set to its apogee with designs that revelled in a use of perspective that drew the eye to the horizon and beyond, theatre stages seemed to extend to infinity. Despite this apparent obsession with the infinite, however, Torelli also brought « closed » space to the stage. Interior scenes became more common and were often quite shallow. His innovations in stage machinery allowed not only stage flats to be changed, but also the borders of the sky. This allowed an interchange between interior and exterior sets, and Torelli would often alternate between open and enclosed sets to create a new sense of rhythm in the visual aspect of opera. His experimentation with different types of stage space were not limited to the contrast between interior and exterior either. Torelli would often delimit the foreground of an exterior set with a structure such as a hill or a fountain, allowing the audience only glimpses of the background perspective.
Torelli’s technical innovations included machinery that allowed sets to be changed in an instant, rather than slowly with a crew of at least sixteen stage hands. This, amongst other things, led to a notable increase in the number of sets per opera.
Torelli not only designed the sets but was also closely involved with innovations in stage machinery. He created new techniques for changing the scenes and also machinery for flying characters around the stage, mimicking weather effects, and so on, and was nicknamed the ‘grand stregone’ or the great magician”.

Ces gravures absolument exquises, en premier tirage, gravées par I. Silvestre sur les dessins de François Francart, d’après Torelli, excellent à représenter le raffinement et le luxe des ballets de cour sous le règne de Louis XIV.
Dans ces ballets les plus célèbres du temps le Roi lui-même prenait plaisir à danser sur scène ainsi dans ces « Noces de Thétis » où il joua avec succès le rôle d’Apollon.

Le recueil est dédié à Mazarin, protecteur des acteurs italiens à la Cour de la régente Anne d’Autriche jusqu’en 1661.

L’ensemble des 15 autres suites, ici en premier tirage, témoignent du faste de la décoration baroque française sous la régence de la reine Anne d’Autriche et au tout début du règne de Louis XIV, telle cette suite de Simon Vouet figurant « les grotesques peintes au Palais royal dans le cabinet et bains de la Reyne Régente ».

Une suite rarissime et bien complète du titre et des 10 planches illustre l’édition originale du poème épique de Georges de Scudery : « Alaric ou la Rome vaincue ». Paris, 1654.
Tchemerzine qui ne cite pour l’édition originale que l’exemplaire de la bibliothèque nationale, mentionnait « figures de Chauveau » avec une collation erronée, corrigée par Lucien Scheler qui ajoute « les figures de Chauveau sont comprises dans la pagination ». Tchemerzine, V, 776.

Dans la suite d’un tirage extrêmement pur contenue ici dans le recueil, aucune numérotation n’est apposée sur les gravures.

Il s’agit donc d’un tirage à part, absolument rarissime, imprimé avant la numérotation.

Exceptionnel recueil de suites baroques de théâtre, architecture et décoration, gravées en premier tirage sous la régence d’Anne d’Autriche et conservé dans son vélin orné de l’époque.

Il provient de la bibliothèque du 6e Duc de Devonshire (1790-1858) avec ex-libris gravé.





TORELLI, Giacomo. Scene e machine ... livres rares édition originale livres anciens
TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens



  TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens



  TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens



  TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens



  TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens



  TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens



  TORELLI-Giacomo-Scene-e-machine--livres-rares-edition-originale-livres-anciens



 

Ces gravures absolument exquises, en premier tirage, gravées par I. Silvestre sur les dessins de François Francart, d’après Torelli, excellent à représenter le raffinement et le luxe des ballets de cour sous le règne de Louis XIV.


Prix: 29 000 €

Torelli, Giacomo.

Scene e machine preparate alle Nozze dit Teti... Décorations et Machines aprestées aux Noces de Tetis, Ballet Royal... Dédiées au Prince Cardinal Mazzarin.

Paris, 1654.
(1) f. de titre et 10 pl. gravées par I. Silvestre.
Chauveau
, François (1613-1676).
6 planches de décor de théâtre.
S.l.n.d. [Paris, vers 1650].
Torelli
. Feste Theatrali per la Finta pazza...
S.l.n.d. [Paris, vers 1645].
Titre allégorique par Stéfano della Bella (1610-1664) et 5 planches gravées par Nicolas Cochin (1610-1686) d’après Torelli. Berlin, 4118.
Parigi,
Alfonso (1606-1656).
5 planches de décors de théâtre incluant 4 scènes de La Flora de Andrea Salvadori.
S.l. [Paris], 1628. Berlin, 4114.
Bella
, Stefano della.
7 planches de décors de théâtre pour « Le nozze de Gli dei », de Giancarlo Coppola, d’après les dessins de Alfonso Parigi (sans le titre).
[Florence, 1637]. Hofer, 70.
Chauveau
, François. Alaric ou Rome vaincue.
Suite complète du titre et des 10 planches gravées illustrant l’édition originale du poème épique « Alaric ou la Rome vaincue » de Georges de Scudery.
[Paris, 1654].
Perelle
, Gabriel (1603-1677).
16 gravures circulaires de paysages.
[Paris], Jean le Blond (vers 1670).
Berlin, 4465.
Le Pautre
, Jean (1618-1682).
- Autels, tombeaux, cheminées. 8 planches.
- Paysages, architecture avec riches bordures ornementales incluant des scènes bibliques. 12 planches.
- Fontaines. 17 planches.
- Fonds baptismaux et églises baroques. 2 planches.
- Décorations baroques peintes et sculptées de murs et plafonds. 12 planches.
- Scènes du Nouveau Testament au sein d’encadrements baroques très ornementaux. 6 planches.
- Grands vases baroques devant des paysages ou au sein d’encadrements ornementaux. 6 planches.
- Cariatides portant des vases baroques. 6 planches.
Vouet
, Simon (1590-1649) et Dorigny, Michel (1616-1665).
Livre de diverses grotesques, peintes dans le cabinet et bains de la Reyne Régente, au Palais Royal
.
Paris, Galeries du Louvre, 1647.
Titre et 14 planches. Berlin, 4004.

Soit 16 suites d’estampes, grand in-4 oblong, reliées en vélin orné, tranches dorées. Reliure d’époque.

280 x 389 mm.

Superbe recueil baroque de 146 estampes en premier tirage de décors de théâtre, perspectives, architectures, décorations d’intérieurs baroques, parcs et fontaines par les plus grands artistes italiens et français du règne de Louis XIV : Torelli, François Chauveau, Simon Vouet, Stefano della Bella, Israël Silvestre, Jean le Pautre, Gabriel Perelle...

Le recueil s’ouvre sur la suite magistrale en premier tirage des grandes perspectives du décor de théâtre baroque de Giacomo Torelli, le plus important « metteur en scène » du milieu du XVIIe siècle.

Il produisit ses dessins pour la première fois pour le public du théâtre de Venise puis à partir de 1645 comme « metteur en scène » de la troupe de la comédie italienne.

Il s’intéressa particulièrement au « ballet de cour » plutôt qu’à l’opéra, flattant ainsi la passion du Roi Louis XIV pour la danse.

Sa carrière en France se termina brusquement en 1661 avec la disgrâce de Fouquet pour lequel il avait réalisé les décors des « Facheux » de Molière joués devant Louis XIV durant la Fête qui provoqua l’emprisonnement de son protecteur.

Torelli brought the one-point perspective, set to its apogee with designs that revelled in a use of perspective that drew the eye to the horizon and beyond, theatre stages seemed to extend to infinity. Despite this apparent obsession with the infinite, however, Torelli also brought « closed » space to the stage. Interior scenes became more common and were often quite shallow. His innovations in stage machinery allowed not only stage flats to be changed, but also the borders of the sky. This allowed an interchange between interior and exterior sets, and Torelli would often alternate between open and enclosed sets to create a new sense of rhythm in the visual aspect of opera. His experimentation with different types of stage space were not limited to the contrast between interior and exterior either. Torelli would often delimit the foreground of an exterior set with a structure such as a hill or a fountain, allowing the audience only glimpses of the background perspective.Torelli’s technical innovations included machinery that allowed sets to be changed in an instant, rather than slowly with a crew of at least sixteen stage hands. This, amongst other things, led to a notable increase in the number of sets per opera.Torelli not only designed the sets but was also closely involved with innovations in stage machinery. He created new techniques for changing the scenes and also machinery for flying characters around the stage, mimicking weather effects, and so on, and was nicknamed the ‘grand stregone’ or the great magician”.

Ces gravures absolument exquises, en premier tirage, gravées par I. Silvestre sur les dessins de François Francart, d’après Torelli, excellent à représenter le raffinement et le luxe des ballets de cour sous le règne de Louis XIV.Dans ces ballets les plus célèbres du temps le Roi lui-même prenait plaisir à danser sur scène ainsi dans ces « Noces de Thétis » où il joua avec succès le rôle d’Apollon.

Le recueil est dédié à Mazarin, protecteur des acteurs italiens à la Cour de la régente Anne d’Autriche jusqu’en 1661.

L’ensemble des 15 autres suites, ici en premier tirage, témoignent du faste de la décoration baroque française sous la régence de la reine Anne d’Autriche et au tout début du règne de Louis XIV, telle cette suite de Simon Vouet figurant « les grotesques peintes au Palais royal dans le cabinet et bains de la Reyne Régente ».

Une suite rarissime et bien complète du titre et des 10 planches illustre l’édition originale du poème épique de Georges de Scudery : « Alaric ou la Rome vaincue ». Paris, 1654.Tchemerzine qui ne cite pour l’édition originale que l’exemplaire de la bibliothèque nationale, mentionnait « figures de Chauveau » avec une collation erronée, corrigée par Lucien Scheler qui ajoute « les figures de Chauveau sont comprises dans la pagination ». Tchemerzine, V, 776.

Dans la suite d’un tirage extrêmement pur contenue ici dans le recueil, aucune numérotation n’est apposée sur les gravures.

Il s’agit donc d’un tirage à part, absolument rarissime, imprimé avant la numérotation.

Exceptionnel recueil de suites baroques de théâtre, architecture et décoration, gravées en premier tirage sous la régence d’Anne d’Autriche et conservé dans son vélin orné de l’époque.

Il provient de la bibliothèque du 6e Duc de Devonshire (1790-1858) avec ex-libris gravé.