LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens
LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens
La plus belle édition du XVIIIe siècle des Liaisons dangereuses ornée de 15 figures en premier tirage.

Très rare exemplaire sur papier vélin avec les figures avant la lettre.







down
Littérature / Les incontournables

LACLOS, Choderlos de.

Les Liaisons dangereuses.

Londres (Paris), 1796.

2 volumes in-8 de : I/ (1) f.bl., 415 pp., (1) f.bl., 1 frontispice et 7 figures ; II/ (2) ff., 398 pp., (1) f.bl., 1 frontispice et 6 figures. Veau brun raciné de l’époque, roulette dorée encadrant les plats, dos lisses ornés de fleurons dorés, roulette intérieure dorée, coupes décorées, tranches dorées. Reliure de l’époque.

203 x 126 mm.

Précieuse édition des Liaisons dangereuses, de grand format, la plus belle illustrée.

Très rare exemplaire du premier tirage sur papier vélin avec les figures avant la lettre.

L’illustration superbe, en premier tirage, comprend 15 belles figures à pleine page réalisées sur les dessins de Fragonard fils, Monnet (1732-1816) et Mademoiselle Gérard (1770-1837) auxquels fut confiée l’iconographie de ce romain épistolaire.
Leur interprétation fut réalisée par Baquoy, Duplessis-Bertaux, Dupréel, Godefroy, Langlois, Lemère, Lingée, Masquelier, Patas, Pauquet, Simonet et Trière qui gravèrent les 2 frontispices et 13 figures à pleine page, formant ainsi le cycle iconographique considéré comme le plus abouti au XVIIIe siècle pour ce texte.
Portalis, 1877, pp. 245 et 408 ; Ray, The Art of the French Illustrated Book, n°82; Sander, 356.

« Roman célèbre, souvent réimprimé avec le nom de l’auteur. L’édition de Londres (Paris), 1796, 2 vol. in-8 avec 14 gravures d’après les dessins de Monnet et de Mlle Gérard, est recherchée ; les exemplaires en papier vélin, figures avant la lettre, se payent des prix élevés. » Quérard, I, 674.

« Les exemplaires sur papier vélin avec figures avant la lettre sont très rares » (Cohen, I, 235-236).

Publié en 1782, le roman épistolaire connaît immédiatement un succès lié au scandale que provoque son contenu. Il s’agit de la correspondance d’un groupe de personnages appartenant au milieu aristocratique. Les deux plus importants, les meneurs de jeu, sont le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil, libertins, anciens amants, aux prises avec toute une stratégie de séduction et de corruption dont ils seront, finalement, les victimes.

« Valmont, séparé de la marquise mais en « liaison » épistolaire avec elle, entreprend de séduire une femme aussi belle que dévote, la Présidente de Tourvel. La marquise, elle, envisage de se servir de Valmont pour se venger ; elle lui demande de gagner les faveurs de la jeune Cécile de Volanges, juste sortie du couvent, fiancée à celui qu’elle considère comme son « ennemi ». Rien pourtant ne se passe exactement comme prévu. Cécile est une proie facile, qui se laisse séduire et corrompre. Quant à la Présidente, après de nombreuses dérobades, elle cède à Valmont, qui s’éprend sincèrement d’elle, abandonnant ainsi son rôle de libertin. La marquise intervient alors et exiges de Valmont qu’il rompe avec la Présidente s’il veut retrouver ses faveurs. Trahie, Madame de Tourvel meurt de chagrin. La marquise, elle, refuse de tenir sa promesse. Devenus adversaires, les deux libertins rendent publique leur correspondance. Valmont est alors tué en duel par le chevalier Danceny, amoureux de Cécile, tandis que la marquise, défigurée par la petite vérole, doit fuir devant le déshonneur qui l’atteint ».

Les bibliographes soulignent la rareté de cet ouvrage en belle condition ancienne.

Précieux et bel exemplaire de cette édition recherchée, rare dans le tirage avant la lettre et en condition ancienne.





LACLOS, Choderlos de. Les Liaisons dangereuses. livres rares édition originale livres anciens
LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens



  LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens



  LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens



  LACLOS-Choderlos-de-Les-Liaisons-dangereuses-livres-rares-edition-originale-livres-anciens



 

Très rare exemplaire sur papier vélin avec les figures avant la lettre.


Prix: 8 500 €

LACLOS, Choderlos de.

Les Liaisons dangereuses.

Londres (Paris), 1796.

2 volumes in-8 de : I/ (1) f.bl., 415 pp., (1) f.bl., 1 frontispice et 7 figures ; II/ (2) ff., 398 pp., (1) f.bl., 1 frontispice et 6 figures. Veau brun raciné de l’époque, roulette dorée encadrant les plats, dos lisses ornés de fleurons dorés, roulette intérieure dorée, coupes décorées, tranches dorées. Reliure de l’époque.

203 x 126 mm.

Précieuse édition des Liaisons dangereuses, de grand format, la plus belle illustrée.

Très rare exemplaire du premier tirage sur papier vélin avec les figures avant la lettre.

L’illustration superbe, en premier tirage, comprend 15 belles figures à pleine page réalisées sur les dessins de Fragonard fils, Monnet (1732-1816) et Mademoiselle Gérard (1770-1837) auxquels fut confiée l’iconographie de ce romain épistolaire.Leur interprétation fut réalisée par Baquoy, Duplessis-Bertaux, Dupréel, Godefroy, Langlois, Lemère, Lingée, Masquelier, Patas, Pauquet, Simonet et Trière qui gravèrent les 2 frontispices et 13 figures à pleine page, formant ainsi le cycle iconographique considéré comme le plus abouti au XVIIIe siècle pour ce texte.Portalis, 1877, pp. 245 et 408 ; Ray, The Art of the French Illustrated Book, n°82; Sander, 356.

« Roman célèbre, souvent réimprimé avec le nom de l’auteur. L’édition de Londres (Paris), 1796, 2 vol. in-8 avec 14 gravures d’après les dessins de Monnet et de Mlle Gérard, est recherchée ; les exemplaires en papier vélin, figures avant la lettre, se payent des prix élevés. » Quérard, I, 674.

« Les exemplaires sur papier vélin avec figures avant la lettre sont très rares » (Cohen, I, 235-236).

Publié en 1782, le roman épistolaire connaît immédiatement un succès lié au scandale que provoque son contenu. Il s’agit de la correspondance d’un groupe de personnages appartenant au milieu aristocratique. Les deux plus importants, les meneurs de jeu, sont le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil, libertins, anciens amants, aux prises avec toute une stratégie de séduction et de corruption dont ils seront, finalement, les victimes.

« Valmont, séparé de la marquise mais en « liaison » épistolaire avec elle, entreprend de séduire une femme aussi belle que dévote, la Présidente de Tourvel. La marquise, elle, envisage de se servir de Valmont pour se venger ; elle lui demande de gagner les faveurs de la jeune Cécile de Volanges, juste sortie du couvent, fiancée à celui qu’elle considère comme son « ennemi ». Rien pourtant ne se passe exactement comme prévu. Cécile est une proie facile, qui se laisse séduire et corrompre. Quant à la Présidente, après de nombreuses dérobades, elle cède à Valmont, qui s’éprend sincèrement d’elle, abandonnant ainsi son rôle de libertin. La marquise intervient alors et exiges de Valmont qu’il rompe avec la Présidente s’il veut retrouver ses faveurs. Trahie, Madame de Tourvel meurt de chagrin. La marquise, elle, refuse de tenir sa promesse. Devenus adversaires, les deux libertins rendent publique leur correspondance. Valmont est alors tué en duel par le chevalier Danceny, amoureux de Cécile, tandis que la marquise, défigurée par la petite vérole, doit fuir devant le déshonneur qui l’atteint ».

Les bibliographes soulignent la rareté de cet ouvrage en belle condition ancienne.

Précieux et bel exemplaire de cette édition recherchée, rare dans le tirage avant la lettre et en condition ancienne.