LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens
LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens
La superbe reproduction de "La Bible des Croisades" illustrée de 283 miniatures à pleine page rehaussées d’or.

Superbe reproduction de l’un des plus précieux manuscrits enluminés du XIIIe siècle, richement ornée de 283 miniatures à pleine page rehaussées d’or.







down
Reliures / Livres illustrés / Histoire, religion

La Bible des Croisades ou Bible de Maciejowski.

Lucerne, Faksimile Verlag Luzern, 1998.

In-folio de (46) ff. Relié en plein veau rouge richement estampé à froid de motifs végétaux, de fleurs de lys, fleurs, feuilles, et animaux : oiseaux, lions, dragons, etc. au sein de différents cadres, dos à nerfs. Large étui de plexiglas transparent. Ateliers Burkhardt de Zurich.
« Ce volume a été cousu à la main en veau dans les ateliers de reliure Burkhardt à Mönchaltorf/Zurich ».

-Avec un volume de texte : Kommentar par Daniel H. Weiss, Sussan Babaie, Sydney C. Cockerell, Vera Basch Moreen, Wiliam M. Voekle : In-4 en demi-veau rouge.

388 x 298 mm

« L’édition en fac-similé recueille les différentes parties du manuscrit original enluminé dont la partie principale (43 feuillets) est conservée à la Pierpont Morgan Library de New York. Deux autres feuillets se trouvent dans la Bibliothèque nationale de France, un dernier feuillet étant aujourd’hui la propriété du Musée J.P. Getty.
Cet ouvrage a été publié en un tirage unique, limité à 980 exemplaires numérotés en chiffres arabes destinés à la vente dans le monde entier.»

Le présent exemplaire porte le n°144.

« The Crusader Bible, also known as the Morgan Picture Bible, the Maciejowski Bible, and the Shah ‘Abbas Bible, is not only one of the greatest medieval manuscripts in the Morgan, it also ranks as one of the incomparable achievements of French Gothic illumination.
The miniatures represent one of the greatest visualizations of Old Testament events ever made.
Some of the stories and their heroes are well known, but there are also accounts of less familiar Israelites who fought for the Promised Land—tales that resonate to this day. There are incredibly violent battle scenes in which the implements of war are so accurately depicted they could be replicated. And there are scenes of everyday life, love, hate, and envy, as well as adultery, rape, and murder—all set in thirteenth-century France. »
(Description du manuscrit par The Morgan Library & Museum.)

La présente Bible, présumée commanditée par le roi Louis IX vers 1240, compte 46 feuillets ornés de 283 illustrations de l’Ancien Testament, de la Genèse à la confrontation entre David et son fils, Absalom, dans le Second Livre de Samuel.
L’histoire de cet ouvrage et la manière dont il a été transmis entre ses différents possesseurs demeure incertaine. Néanmoins, on sait qu’initialement, celui-ci ne comptait que les illustrations, dont la production fut le fruit d’un effort commun, probablement issu de divers ateliers. Les mises en scène y sont particulièrement avant-gardistes : sorties du cadre des personnages, utilisation de la marge comme lieu d’action, goût du mouvement instantané évoquent l’illustration moderne.
Le texte accompagnant, en tête ou au pied des miniatures, fut ajouté à son arrivée à la Cour de Naples vers 1300. Quant aux inscriptions en langue persane, elles sont sûrement postérieures à l’arrivée du manuscrit à Ispahan, après que le Cardinal Maciejowski l’ait offert au Chah d’Iran Abbas Ier.

Superbe reproduction de l’un des plus précieux manuscrits enluminés du XIIIe siècle, richement ornée de 283 miniatures à pleine page rehaussées d’or.





LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI... livres rares édition originale livres anciens
LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens



  LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens



  LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens



  LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens



  LA BIBLE DES CROISADES OU BIBLE DE MACIEJOWSKI livres rares edition originale livres anciens



 

Superbe reproduction de l’un des plus précieux manuscrits enluminés du XIIIe siècle, richement ornée de 283 miniatures à pleine page rehaussées d’or.


Prix: 5 500 €

La Bible des Croisades ou Bible de Maciejowski.

Lucerne, Faksimile Verlag Luzern, 1998.

In-folio de (46) ff. Relié en plein veau rouge richement estampé à froid de motifs végétaux, de fleurs de lys, fleurs, feuilles, et animaux : oiseaux, lions, dragons, etc. au sein de différents cadres, dos à nerfs. Large étui de plexiglas transparent. Ateliers Burkhardt de Zurich.
« Ce volume a été cousu à la main en veau dans les ateliers de reliure Burkhardt à Mönchaltorf/Zurich ».

-Avec un volume de texte : Kommentar par Daniel H. Weiss, Sussan Babaie, Sydney C. Cockerell, Vera Basch Moreen, Wiliam M. Voekle : In-4 en demi-veau rouge.

388 x 298 mm

« L’édition en fac-similé recueille les différentes parties du manuscrit original enluminé dont la partie principale (43 feuillets) est conservée à la Pierpont Morgan Library de New York. Deux autres feuillets se trouvent dans la Bibliothèque nationale de France, un dernier feuillet étant aujourd’hui la propriété du Musée J.P. Getty.Cet ouvrage a été publié en un tirage unique, limité à 980 exemplaires numérotés en chiffres arabes destinés à la vente dans le monde entier.»

Le présent exemplaire porte le n°144.

« The Crusader Bible, also known as the Morgan Picture Bible, the Maciejowski Bible, and the Shah ‘Abbas Bible, is not only one of the greatest medieval manuscripts in the Morgan, it also ranks as one of the incomparable achievements of French Gothic illumination.The miniatures represent one of the greatest visualizations of Old Testament events ever made. Some of the stories and their heroes are well known, but there are also accounts of less familiar Israelites who fought for the Promised Land—tales that resonate to this day. There are incredibly violent battle scenes in which the implements of war are so accurately depicted they could be replicated. And there are scenes of everyday life, love, hate, and envy, as well as adultery, rape, and murder—all set in thirteenth-century France. »(Description du manuscrit par The Morgan Library & Museum.)

La présente Bible, présumée commanditée par le roi Louis IX vers 1240, compte 46 feuillets ornés de 283 illustrations de l’Ancien Testament, de la Genèse à la confrontation entre David et son fils, Absalom, dans le Second Livre de Samuel.L’histoire de cet ouvrage et la manière dont il a été transmis entre ses différents possesseurs demeure incertaine. Néanmoins, on sait qu’initialement, celui-ci ne comptait que les illustrations, dont la production fut le fruit d’un effort commun, probablement issu de divers ateliers. Les mises en scène y sont particulièrement avant-gardistes : sorties du cadre des personnages, utilisation de la marge comme lieu d’action, goût du mouvement instantané évoquent l’illustration moderne.Le texte accompagnant, en tête ou au pied des miniatures, fut ajouté à son arrivée à la Cour de Naples vers 1300. Quant aux inscriptions en langue persane, elles sont sûrement postérieures à l’arrivée du manuscrit à Ispahan, après que le Cardinal Maciejowski l’ait offert au Chah d’Iran Abbas Ier.

Superbe reproduction de l’un des plus précieux manuscrits enluminés du XIIIe siècle, richement ornée de 283 miniatures à pleine page rehaussées d’or.