BRILLAT SAVARIN Physiologie du gout livres rares edition originale livres anciens camille sourget BRILLAT SAVARIN Physiologie du gout livres rares edition originale livres anciens camille sourget
BRILLAT SAVARIN Physiologie du gout livres rares edition originale livres anciens camille sourget BRILLAT SAVARIN Physiologie du gout livres rares edition originale livres anciens camille sourget
Rare édition originale du plus important traité de gastronomie du XIXe siècle. Précieux exemplaire dédicacé par l’auteur.

Précieux exemplaire de cette édition originale gastronomique conservé dans ses élégantes reliures de l’époque.







down
Autres

BRILLAT-SAVARIN.

Physiologie du goût, ou Méditations de gastronomie transcendante ; ouvrage théorique, historique et à l’ordre du jour, Dédié aux Gastronomes parisiens. Par un professeur, membre de plusieurs sociétés savantes.

Paris, A. Sautelet et Cie, 1826.

2 tomes en 2 volumes in-8 de : I/ faux titre, XIV pp. dont le feuillet de titre, l’avis au lecteur et les aphorismes, et pp. 5 à 390 ; II/ 442 pp. Pleine basane racinée, dos lisses finement ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge et noir, roulette dorée sur les coupes, tranches jaspées. Reliure de l’époque.

204 x 123 mm.

Édition originale du plus important traité de gastronomie du XIXe siècle.

Publiée sans nom d’auteur, elle fut imprimée seulement à 500 exemplaires aux frais de Brillat-Savarin.

Vicaire, Bibliographie gastronomique, 116-121 ; Vicaire, Manuel de l’amateur des livres du XIXe siècle, 926-928 ; Carteret, pp. 146 à 148.

Exemplaire de tout premier tirage, portant bien le E du mot Bourse de l’adresse de l’éditeur imprimé horizontalement sur la page du titre du premier tome.

« L’édition originale de ce livre est rare », souligne Carteret dans son Trésor du Bibliophile.

Cette édition originale parut anonymement car l’auteur pensait que cette publication était incompatible avec la gravité de son rôle de magistrat. Les 27 éditions suivantes furent imprimées avec le nom de l’auteur.

Le livre est une véritable encyclopédie : esprit, philosophie, humour, science, aphorismes, psychologie et avant tout, chimie culinaire encore appelée cuisine.

Ce grand gastronome dut quitter la France pour Genève, Lausanne et New York pendant la Révolution française. Puis il rentra en France. Dînant souvent en ville, ce fut en manière de plaisanterie qu’il composa ce livre charmant de la physiologie du goût.

« Cette œuvre est devenue un classique de la table, incontesté, rempli de verve et de bonne humeur ». (Carteret)

Les célèbres aphorismes font comprendre comment l’écrivain traite son sujet : « La destinée des nations dépend de la manière dont elles se nourrissent » (III), « Dis-moi ce que tu manges : je te dirai qui tu es » (IV), « Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit » (XX), …

« Son intérêt tient dans la légèreté avec laquelle les diverses questions culinaires sont présentées fort savamment et dans l’ironie constante qui allège et aère ce petit ouvrage. Les réflexions du facétieux auteur, sur les hommes et les choses, se mêlent à une continuelle verve descriptive, qui sait demeurer toujours fort précise et évocatrice : on passe de la « Théorie de la friture » aux digressions sur les plaisirs de la table, de l’ « Histoire philosophique de la cuisine » aux anecdotes de « Variétés ». Les aphorismes, célèbres par leur singularité, font comprendre comment l’écrivain traite son sujet et de quel accent professoral il s’adresse aux connaisseurs ». (Dictionnaire des Œuvres, V, p. 282).

« La raison du succès rapide de la "Physiologie du goût" est dans la saveur du style […] Ce qui distingue principalement l’œuvre de Brillat, c’est le comique sous la bonhomie ».

(Biographie universelle, V, pp. 535 à 538).

Précieux exemplaire offert par l’auteur et portant cet envoi autographe sur le titre du tome 1 : « Offert par l’auteur à M. Grépinet ».

Les exemplaires de cette originale avec envois sont de la plus grande rareté.

Précieux exemplaire de cette édition originale gastronomique conservé dans ses élégantes reliures de l’époque.





BRILLAT-SAVARIN Physiologie du goût livres rares édition originale livres anciens camille sourget
BRILLAT SAVARIN Physiologie du gout livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  BRILLAT SAVARIN Physiologie du gout livres rares edition originale livres anciens camille sourget



 

Précieux exemplaire de cette édition originale gastronomique conservé dans ses élégantes reliures de l’époque.


Prix: 12 000 €

BRILLAT-SAVARIN.

Physiologie du goût, ou Méditations de gastronomie transcendante ; ouvrage théorique, historique et à l’ordre du jour, Dédié aux Gastronomes parisiens. Par un professeur, membre de plusieurs sociétés savantes.

Paris, A. Sautelet et Cie, 1826.

2 tomes en 2 volumes in-8 de : I/ faux titre, XIV pp. dont le feuillet de titre, l’avis au lecteur et les aphorismes, et pp. 5 à 390 ; II/ 442 pp. Pleine basane racinée, dos lisses finement ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge et noir, roulette dorée sur les coupes, tranches jaspées. Reliure de l’époque.

204 x 123 mm.

Édition originale du plus important traité de gastronomie du XIXe siècle.

Publiée sans nom d’auteur, elle fut imprimée seulement à 500 exemplaires aux frais de Brillat-Savarin.

Vicaire, Bibliographie gastronomique, 116-121 ; Vicaire, Manuel de l’amateur des livres du XIXe siècle, 926-928 ; Carteret, pp. 146 à 148.

Exemplaire de tout premier tirage, portant bien le E du mot Bourse de l’adresse de l’éditeur imprimé horizontalement sur la page du titre du premier tome.

« L’édition originale de ce livre est rare », souligne Carteret dans son Trésor du Bibliophile.

Cette édition originale parut anonymement car l’auteur pensait que cette publication était incompatible avec la gravité de son rôle de magistrat. Les 27 éditions suivantes furent imprimées avec le nom de l’auteur.

Le livre est une véritable encyclopédie : esprit, philosophie, humour, science, aphorismes, psychologie et avant tout, chimie culinaire encore appelée cuisine.

Ce grand gastronome dut quitter la France pour Genève, Lausanne et New York pendant la Révolution française. Puis il rentra en France. Dînant souvent en ville, ce fut en manière de plaisanterie qu’il composa ce livre charmant de la physiologie du goût.

« Cette œuvre est devenue un classique de la table, incontesté, rempli de verve et de bonne humeur ». (Carteret)

Les célèbres aphorismes font comprendre comment l’écrivain traite son sujet : « La destinée des nations dépend de la manière dont elles se nourrissent » (III), « Dis-moi ce que tu manges : je te dirai qui tu es » (IV), « Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit » (XX), …

« Son intérêt tient dans la légèreté avec laquelle les diverses questions culinaires sont présentées fort savamment et dans l’ironie constante qui allège et aère ce petit ouvrage. Les réflexions du facétieux auteur, sur les hommes et les choses, se mêlent à une continuelle verve descriptive, qui sait demeurer toujours fort précise et évocatrice : on passe de la « Théorie de la friture » aux digressions sur les plaisirs de la table, de l’ « Histoire philosophique de la cuisine » aux anecdotes de « Variétés ». Les aphorismes, célèbres par leur singularité, font comprendre comment l’écrivain traite son sujet et de quel accent professoral il s’adresse aux connaisseurs ». (Dictionnaire des Œuvres, V, p. 282).

« La raison du succès rapide de la "Physiologie du goût" est dans la saveur du style […] Ce qui distingue principalement l’œuvre de Brillat, c’est le comique sous la bonhomie ».

(Biographie universelle, V, pp. 535 à 538).

Précieux exemplaire offert par l’auteur et portant cet envoi autographe sur le titre du tome 1 : « Offert par l’auteur à M. Grépinet ».

Les exemplaires de cette originale avec envois sont de la plus grande rareté.

Précieux exemplaire de cette édition originale gastronomique conservé dans ses élégantes reliures de l’époque.