MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so...
MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so... MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so...
Magnifique édition originale du botaniste Philip Miller (1691-1771) ornée de 300 planches à pleine page coloriées à la main à l’époque.

Splendide recueil de fleurs et plantes délicatement coloriées à l'époque.







down
Livres illustrés

MILLER, Philip.

Figures Of the most Beautiful, Useful, and Uncommon plants described in The Gardeners dictionary, exhibited on Three Hundred Copper Plates, Accurately Engraven after Drawings taken from Nature. With The Characters of their Flowers ans Seed-Vesssels, Drawn when they were in their greatest Perfection. To which are added, their Descriptions, and an Account of the Classes to which they belong according to Ray’s, Tournefort’s, and Linnæus’s Method of Classing them.

London, Printed for the Author, John Rivington, 1755-1760.

2 volumes in-folio de : I/ (3) ff., 100 pp. de texte, 150 planches à pleine page ; II/ (1) f., pp. 101 à 200, planches 151 à 300 dont 2 dépliantes, (2) ff. ; 3 premiers ff. du tome I restaurés et réemmargés sans manque, 5 pl. légèrement piquées, 8 brunies ou tachées, pte déchirure à 1 pl. dépliante sans manque. Un dessin à l'encre, non signé a été relié p. 30 du tome I. Demi-maroquin rouge à petits coins de vélin crème, dos à nerfs ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin olive, tranches dorées. Reliure moderne.

410 x 252 mm.

Edition originale illustrée de 300 très belles planches hors texte gravées sur cuivre par Jefferys, Mynde, Miller..., dont 2 dépliantes, toutes finement coloriées à l'époque.

Brunet, V, 1718 ; Nissen, 1378 ; Pritzel, 6241 ; Graesse, Trésor de livres rares, p. 525 ; Great Flower Books p. 121 ; Dunthorne 209 ; Henrey 1097 ; Hunt 566 ; Stafleu and Cowen TL2 6059.

Splendide recueil de fleurs et plantes délicatement coloriées à l'époque.

Philip Miller (1691-1771) fut l'un des grands admirateurs de Linné dont il adopta, à partir de 1768, les principes et la nomenclature. Le présent ouvrage fut commencé en 1755 et achevé seulement 5 ans plus tard.

Miller succéda en 1722 à son père au poste de surintendant du jardin de la compagnie des apothicaires à Chelsea et, sous sa direction, ce riche établissement ne tarda pas à devenir le plus riche d’Europe pour les plantes étrangères.

C'est par ses soins qu'un grand nombre de plantes exotiques ont été acclimatées avec succès en Angleterre ; et ses relations nombreuses et multipliées avec les plus célèbres botanistes, soit en Europe, soit dans les Indes, ont puissamment contribué à répandre les découvertes botaniques. Il se fit d'abord connaître par quelques mémoires insérés dans les Transactions philosophiques ; mais son Dictionnaire des jardiniers, publié en 1731, souvent réimprimé, mit le sceau à sa réputation. Linné disait que ce livre serait le dictionnaire des botanistes, plutôt que celui des jardiniers. L'auteur eut le bonheur peu commun d'en donner, trente-sept ans après, la huitième édition. Dans les premières, il n'avait suivi que les méthodes de Ray et de Tournefort ; mais dans l'édition de 1768, il employa les principes et la nomenclature de Linné, dont il finit par devenir un des plus zélés admirateurs.

Conçu initialement comme un complément à une publication antérieure, l’ouvrage de Miller "is a sufficiently complete work and may be rated on its own merits" (Hunt).

Dans la préface, Miller explique ses intentions de publier une planche pour chaque plante de chaque genre connu, mais il abandonna ce projet afin de se consacrer à "...those Plants only, which are either curious in themselves, or may be useful in Trades, Medicine, &c. including the Figures of such new Plants as have not been noticed by any former Botanists."

“The plants illustrated were either engraved from drawings of specimens in the Chelsea Physic Garden or drawings supplied by Miller's numerous correspondents, including John Bartram, the Pennsylvania naturalist (cf. plate 272), and Dr. William Houston, who travelled widely in the Americas and West Indies and bequeathed Miller his papers, drawings, and herbarium (cf. plates 44 and 182). For the plants drawn from examples in the Garden, Miller employed Richard Lancake and two of the leading botanical artists and engravers of the period, Georg Dionysius Ehret and Johann Sebastian Miller.

Like Miller's ‘Catalogus Plantarum’, many of the etched and engraved plates are delicately printed in colour to give a more life-like impression after hand colouring.”

L’ouvrage parut au moyen d’une souscription, en 50 livraisons mensuelles, chacune contenant 6 planches, entre le 25 mars 1755 et le 30 juin 1760.


L’ouvrage fut à nouveau imprimé en 1771 et en 1809.

Très bel exemplaire provenant de la bibliothèque P. Barfoot avec ex-libris manuscrit.

Les exemplaires complets de cette première édition sont rares.





MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares édition originale livres anciens camille sourget
MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so...



  MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so...



  MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so...



  MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so...



  MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so...



  MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so...



  MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so...



  MILLER Figures Of the most Beautiful Plants livres rares edition originale livres anciens camille so...



 

Splendide recueil de fleurs et plantes délicatement coloriées à l'époque.


Prix: 28 000 €

MILLER, Philip.

Figures Of the most Beautiful, Useful, and Uncommon plants described in The Gardeners dictionary, exhibited on Three Hundred Copper Plates, Accurately Engraven after Drawings taken from Nature. With The Characters of their Flowers ans Seed-Vesssels, Drawn when they were in their greatest Perfection. To which are added, their Descriptions, and an Account of the Classes to which they belong according to Ray’s, Tournefort’s, and Linnæus’s Method of Classing them.

London, Printed for the Author, John Rivington, 1755-1760.

2 volumes in-folio de : I/ (3) ff., 100 pp. de texte, 150 planches à pleine page ; II/ (1) f., pp. 101 à 200, planches 151 à 300 dont 2 dépliantes, (2) ff. ; 3 premiers ff. du tome I restaurés et réemmargés sans manque, 5 pl. légèrement piquées, 8 brunies ou tachées, pte déchirure à 1 pl. dépliante sans manque. Un dessin à l'encre, non signé a été relié p. 30 du tome I. Demi-maroquin rouge à petits coins de vélin crème, dos à nerfs ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin olive, tranches dorées. Reliure moderne.

410 x 252 mm.

Edition originale illustrée de 300 très belles planches hors texte gravées sur cuivre par Jefferys, Mynde, Miller..., dont 2 dépliantes, toutes finement coloriées à l'époque.

Brunet, V, 1718 ; Nissen, 1378 ; Pritzel, 6241 ; Graesse, Trésor de livres rares, p. 525 ; Great Flower Books p. 121 ; Dunthorne 209 ; Henrey 1097 ; Hunt 566 ; Stafleu and Cowen TL2 6059.

Splendide recueil de fleurs et plantes délicatement coloriées à l'époque.

Philip Miller (1691-1771) fut l'un des grands admirateurs de Linné dont il adopta, à partir de 1768, les principes et la nomenclature. Le présent ouvrage fut commencé en 1755 et achevé seulement 5 ans plus tard.

Miller succéda en 1722 à son père au poste de surintendant du jardin de la compagnie des apothicaires à Chelsea et, sous sa direction, ce riche établissement ne tarda pas à devenir le plus riche d’Europe pour les plantes étrangères.

C'est par ses soins qu'un grand nombre de plantes exotiques ont été acclimatées avec succès en Angleterre ; et ses relations nombreuses et multipliées avec les plus célèbres botanistes, soit en Europe, soit dans les Indes, ont puissamment contribué à répandre les découvertes botaniques. Il se fit d'abord connaître par quelques mémoires insérés dans les Transactions philosophiques ; mais son Dictionnaire des jardiniers, publié en 1731, souvent réimprimé, mit le sceau à sa réputation. Linné disait que ce livre serait le dictionnaire des botanistes, plutôt que celui des jardiniers. L'auteur eut le bonheur peu commun d'en donner, trente-sept ans après, la huitième édition. Dans les premières, il n'avait suivi que les méthodes de Ray et de Tournefort ; mais dans l'édition de 1768, il employa les principes et la nomenclature de Linné, dont il finit par devenir un des plus zélés admirateurs.

Conçu initialement comme un complément à une publication antérieure, l’ouvrage de Miller "is a sufficiently complete work and may be rated on its own merits" (Hunt).

Dans la préface, Miller explique ses intentions de publier une planche pour chaque plante de chaque genre connu, mais il abandonna ce projet afin de se consacrer à "...those Plants only, which are either curious in themselves, or may be useful in Trades, Medicine, &c. including the Figures of such new Plants as have not been noticed by any former Botanists."

“The plants illustrated were either engraved from drawings of specimens in the Chelsea Physic Garden or drawings supplied by Miller's numerous correspondents, including John Bartram, the Pennsylvania naturalist (cf. plate 272), and Dr. William Houston, who travelled widely in the Americas and West Indies and bequeathed Miller his papers, drawings, and herbarium (cf. plates 44 and 182). For the plants drawn from examples in the Garden, Miller employed Richard Lancake and two of the leading botanical artists and engravers of the period, Georg Dionysius Ehret and Johann Sebastian Miller.

Like Miller's ‘Catalogus Plantarum’, many of the etched and engraved plates are delicately printed in colour to give a more life-like impression after hand colouring.”

L’ouvrage parut au moyen d’une souscription, en 50 livraisons mensuelles, chacune contenant 6 planches, entre le 25 mars 1755 et le 30 juin 1760.

L’ouvrage fut à nouveau imprimé en 1771 et en 1809.

Très bel exemplaire provenant de la bibliothèque P. Barfoot avec ex-libris manuscrit.

Les exemplaires complets de cette première édition sont rares.