MOLIERE Le Mariage force livres rares edition originale livres anciens camille sourget MOLIERE Le Mariage force livres rares edition originale livres anciens camille sourget
MOLIERE Le Mariage force livres rares edition originale livres anciens camille sourget MOLIERE Le Mariage force livres rares edition originale livres anciens camille sourget
Edition originale du Mariage forcé. Louis XIV y dansa sous le costume d’un égyptien.

Bel exemplaire finement relié en maroquin rouge du XIXe siècle par Thibaron-Joly.







down
Littérature

MOLIERE, J.-B. Poquelin.

Le Mariage forcé. Comédie.

Paris, Jean Ribou, 1668.

In-12 de (2) ff., 91 pp., (1) p.bl. Relié en plein maroquin rouge janséniste, dos à nerfs, filet doré sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées sur marbrures. Reliure signée Thibaron-Joly.

141 x 83 mm.

Edition originale de cette comédie de Molière en un acte et en prose, représentée pour la première fois le 29 janvier 1664 dans les appartements de la Reine-mère au Louvre.

Tchemerzine, IV, 783 ; Guibert, I, p. 230-233, Catalogue du baron de Ruble, n°364 ; Picot, Catalogue du baron Rothschild, n°1191 ; Lacroix, Bibliographie moliéresque, n°10.

Cette pièce marque une rupture dans l’œuvre de Molière et l’émergence d’une forme nouvelle : le ballet.

Le grand comique s’inspire librement du ‘Tiers livre’ de Rabelais et Molière joue lui-même le rôle difficile de Sganarelle, terriblement amoureux et ridicule, très inquiet des coquetteries de sa femme.

Pour la première représentation Louis XIV dansa lui-même dans le Ballet égyptien qui accompagnait la pièce.

« ‘Le Mariage forcé’ manifeste en effet la première grande aventure musicale de Molière et théâtrale de Lully en un temps où le ballet de cour se contentait d’un lien très lâche d’une ‘Entrée’ à l’autre. »

Elle anticipe la nouvelle forme que sera l’opéra.

Le comique de la pièce est renforcé par une atmosphère de grande familiarité entre les personnages joués par le roi, les nobles, les danseurs et les comédiens.

La pièce, sans ballet, fut reprise en 1668, et simultanément imprimée.

Bel exemplaire finement relié en maroquin rouge du XIXe siècle par Thibaron-Joly.

Nos recherches nous ont permis de localiser seulement 3 exemplaires de cette rare originale dans l’ensemble des Institutions publiques françaises : B.n.F., Bibliothèque du Château de Chantilly et Paris Sorbonne.





MOLIERE Le Mariage forcé livres rares édition originale livres anciens camille sourget
MOLIERE Le Mariage force livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  MOLIERE Le Mariage force livres rares edition originale livres anciens camille sourget



 

Bel exemplaire finement relié en maroquin rouge du XIXe siècle par Thibaron-Joly.


Prix: 13 000 €

MOLIERE, J.-B. Poquelin.

Le Mariage forcé. Comédie.

Paris, Jean Ribou, 1668.

In-12 de (2) ff., 91 pp., (1) p.bl. Relié en plein maroquin rouge janséniste, dos à nerfs, filet doré sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées sur marbrures. Reliure signée Thibaron-Joly.

141 x 83 mm.

Edition originale de cette comédie de Molière en un acte et en prose, représentée pour la première fois le 29 janvier 1664 dans les appartements de la Reine-mère au Louvre.

Tchemerzine, IV, 783 ; Guibert, I, p. 230-233, Catalogue du baron de Ruble, n°364 ; Picot, Catalogue du baron Rothschild, n°1191 ; Lacroix, Bibliographie moliéresque, n°10.

Cette pièce marque une rupture dans l’œuvre de Molière et l’émergence d’une forme nouvelle : le ballet.

Le grand comique s’inspire librement du ‘Tiers livre’ de Rabelais et Molière joue lui-même le rôle difficile de Sganarelle, terriblement amoureux et ridicule, très inquiet des coquetteries de sa femme.

Pour la première représentation Louis XIV dansa lui-même dans le Ballet égyptien qui accompagnait la pièce.

« ‘Le Mariage forcé’ manifeste en effet la première grande aventure musicale de Molière et théâtrale de Lully en un temps où le ballet de cour se contentait d’un lien très lâche d’une ‘Entrée’ à l’autre. »

Elle anticipe la nouvelle forme que sera l’opéra.

Le comique de la pièce est renforcé par une atmosphère de grande familiarité entre les personnages joués par le roi, les nobles, les danseurs et les comédiens.

La pièce, sans ballet, fut reprise en 1668, et simultanément imprimée.

Bel exemplaire finement relié en maroquin rouge du XIXe siècle par Thibaron-Joly.

Nos recherches nous ont permis de localiser seulement 3 exemplaires de cette rare originale dans l’ensemble des Institutions publiques françaises : B.n.F., Bibliothèque du Château de Chantilly et Paris Sorbonne.