CHATEAUBRIAND livres rares edition originale livres anciens camille sourget CHATEAUBRIAND livres rares edition originale livres anciens camille sourget
CHATEAUBRIAND livres rares edition originale livres anciens camille sourget CHATEAUBRIAND livres rares edition originale livres anciens camille sourget
Précieux exemplaire de première émission, conservé dans ses reliures à provenance de l'époque d’une grande élégance.

« Un des textes les plus importants de la littérature française au XIX siècle. Les exemplaires en sont de plus en plus recherchés. Ce livre est très difficile à rencontrer en reliures d’époque de belle qualité. » (Clouzot, Guide du bibliophile Français, 66).







down
Littérature / Les incontournables

CHATEAUBRIAND, François René de.

Mémoires d’Outre-tombe.

Paris, Eugène et Victor Penaud, 1849-1850.

12 volumes in-8 de : I/ (2) ff., xvi pp., 380 pp.,; II/ (2) ff., 364 pp. (mal chiffrées 164) ; III/ (2) ff., 384 pp. ; IV/ (2) ff., 368 pp., V/ (2) ff., 463 pp. ; VI/ (2) ff., 468 pp. ; VII/ (2) ff., 488 pp. ; VIII/ (2) ff., 527 pp. ; IX/ (2) ff., 424 pp. ; X/ (2) ff., 495 pp. ; XI/ (2) ff., 508 pp. ; XI/ (2) ff., 414 pp., (1) f. de table. Des rousseurs. Demi-veau bleu nuit à coins, plats verts, dos lisses à décor rocaille, chiffre « B. L. » frappé or en pied des dos, tranches mouchetées. Reliure de l'époque.

198 x 127 mm.

Edition originale.

Carteret, I, 163.

Précieux exemplaire de première émission possédant l'avertissement, la liste des souscripteurs et la Lettre de Chateaubriand qui furent supprimés lorsque le solde de l'édition passa aux mains de l'éditeur Dion-Lambert.

On sait que Chateaubriand avait hypothéqué son tombeau en vendant ses Mémoires moyennant une rente viagère de 12 000 F.

Chef-d’œuvre autobiographique de Chateaubriand, destiné par l’auteur à n’être publié qu’après sa mort, les Mémoires d'Outre-tombe, commenceront à paraître en feuilleton, trois mois après le décès de Chateaubriand, survenu en juillet 1848. « Ces Mémoires ont été l'objet de ma prédilection. Saint Bonaventure obtint du ciel la permission de continuer les siens après sa mort : je n'espère pas une telle faveur mais je désirerais ressusciter à l'heure des fantômes pour corriger au moins les épreuves... ».

En juillet 1817, dans le parc du château de Montboissier, le chant d'un oiseau, réveille en lui des souvenirs de jeunesse : «Je fus tiré de mes réflexions par le gazouillement d'une grive perchée sur la plus haute branche d'un bouleau. A l'instant, ce son magique fit reparaître à mes yeux le domaine paternel; transporté subitement dans le passé, je revis ces campagnes où j'entendis si souvent siffler la grive... »

Monument autobiographique destiné à transcender sa vie en destin, Les Mémoires qui occupèrent Chateaubriand pendant un demi-siècle permettent aussi, à l'écrivain visionnaire, de rapprocher les époques lointaines de l'histoire, pour les éclairer l'une l'autre.

« Je me suis rencontré entre deux siècles comme au confluent de deux fleuves ».

Œuvre unique au style d’une extraordinaire variété écrite en plein romantisme, Les Mémoires, vivant tombeau laissé par Chateaubriand à la postérité, sont façonnés de cette alchimie subtile mêlant le réel à l'imaginaire, l'investigation psychologique aux admirables portraits et aux descriptions de paysages qui sont parmi les plus belles de toute notre littérature.

« Un des textes les plus importants de la littérature française au XIX siècle. Les exemplaires en sont de plus en plus recherchés. Ce livre est très difficile à rencontrer en reliures d’époque de belle qualité. » (Clouzot, Guide du bibliophile Français, 66).

Précieux exemplaire de l’œuvre majeure de Chateaubriand, conservé dans ses élégantes reliures à provenance de l’époque, condition rare.

Provenance : initiales B.L. frappées or en pied des dos et cachet sur les titres.





CHATEAUBRIAND livres rares édition originale livres anciens camille sourget
CHATEAUBRIAND livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  CHATEAUBRIAND livres rares edition originale livres anciens camille sourget



 

« Un des textes les plus importants de la littérature française au XIX siècle. Les exemplaires en sont de plus en plus recherchés. Ce livre est très difficile à rencontrer en reliures d’époque de belle qualité. » (Clouzot, Guide du bibliophile Français, 66).


Prix: 8 500 €

CHATEAUBRIAND, François René de.

Mémoires d’Outre-tombe.

Paris, Eugène et Victor Penaud, 1849-1850.

12 volumes in-8 de : I/ (2) ff., xvi pp., 380 pp.,; II/ (2) ff., 364 pp. (mal chiffrées 164) ; III/ (2) ff., 384 pp. ; IV/ (2) ff., 368 pp., V/ (2) ff., 463 pp. ; VI/ (2) ff., 468 pp. ; VII/ (2) ff., 488 pp. ; VIII/ (2) ff., 527 pp. ; IX/ (2) ff., 424 pp. ; X/ (2) ff., 495 pp. ; XI/ (2) ff., 508 pp. ; XI/ (2) ff., 414 pp., (1) f. de table. Des rousseurs. Demi-veau bleu nuit à coins, plats verts, dos lisses à décor rocaille, chiffre « B. L. » frappé or en pied des dos, tranches mouchetées. Reliure de l'époque.

198 x 127 mm.

Edition originale.

Carteret, I, 163.

Précieux exemplaire de première émission possédant l'avertissement, la liste des souscripteurs et la Lettre de Chateaubriand qui furent supprimés lorsque le solde de l'édition passa aux mains de l'éditeur Dion-Lambert.

On sait que Chateaubriand avait hypothéqué son tombeau en vendant ses Mémoires moyennant une rente viagère de 12 000 F.

Chef-d’œuvre autobiographique de Chateaubriand, destiné par l’auteur à n’être publié qu’après sa mort, les Mémoires d'Outre-tombe, commenceront à paraître en feuilleton, trois mois après le décès de Chateaubriand, survenu en juillet 1848. « Ces Mémoires ont été l'objet de ma prédilection. Saint Bonaventure obtint du ciel la permission de continuer les siens après sa mort : je n'espère pas une telle faveur mais je désirerais ressusciter à l'heure des fantômes pour corriger au moins les épreuves... ».

En juillet 1817, dans le parc du château de Montboissier, le chant d'un oiseau, réveille en lui des souvenirs de jeunesse : «Je fus tiré de mes réflexions par le gazouillement d'une grive perchée sur la plus haute branche d'un bouleau. A l'instant, ce son magique fit reparaître à mes yeux le domaine paternel; transporté subitement dans le passé, je revis ces campagnes où j'entendis si souvent siffler la grive... »

Monument autobiographique destiné à transcender sa vie en destin, Les Mémoires qui occupèrent Chateaubriand pendant un demi-siècle permettent aussi, à l'écrivain visionnaire, de rapprocher les époques lointaines de l'histoire, pour les éclairer l'une l'autre.

« Je me suis rencontré entre deux siècles comme au confluent de deux fleuves ».

Œuvre unique au style d’une extraordinaire variété écrite en plein romantisme, Les Mémoires, vivant tombeau laissé par Chateaubriand à la postérité, sont façonnés de cette alchimie subtile mêlant le réel à l'imaginaire, l'investigation psychologique aux admirables portraits et aux descriptions de paysages qui sont parmi les plus belles de toute notre littérature.

« Un des textes les plus importants de la littérature française au XIX siècle. Les exemplaires en sont de plus en plus recherchés. Ce livre est très difficile à rencontrer en reliures d’époque de belle qualité. » (Clouzot, Guide du bibliophile Français, 66).

Précieux exemplaire de l’œuvre majeure de Chateaubriand, conservé dans ses élégantes reliures à provenance de l’époque, condition rare.

Provenance : initiales B.L. frappées or en pied des dos et cachet sur les titres.