BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet
BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet
« Edition très rare et la plus complète de ce livre rare et recherché. » (Caillet)

« Le livre de Boguet eut une autorité immense ». (Caillet)

Précieux exemplaire relié en vélin souple de l’époque.







down
Reliures / Histoire, religion

BOGUET, Henry (1550-1619).

Discours des Sorciers, avec six advis en faict de Sorcelerie. Et une instruction pour un iuge en semblable matière. Par Henry Boguet Dolanois, grand Iuge en la terre S. Oyan de Ioux, dicte de S. Claude au Comté de Bourgongne. N’estant ce que l’Autheur a cy devant mis en lumière sur la mesme suiect, qu’un eschantillon de ce qui est traitté en ce livre. Troisième édition.

Lyon, Pierre Rigaud, 1610.

3 parties en 1 volume in-8 de : (24) pp., 550 pp., (2) ; (8) (dont titre intermédiaire, épitre, et 2 bl.), 93 pp. ; (3) pp. (titre intermédiaire, épître), 32 pp., (64) pp. (les 2 dernières bl.). Déchirure au coin inf. de la p. 211 avec atteinte à qq. lettres, qq. mouillures. Vélin souple de l’époque, dos lisse avec le titre manuscrit, titre manuscrit sur la tranche inférieure. Reliure de l’époque.

172 x 117 mm.

« Edition très rare et la plus complète (avec la seconde qui est de tout point semblable) de ce livre rare et recherché. Sur son exemplaire St. de Guaita a ajouté cette note « Entre les plus féroces démonologues de son temps, H. Boguet se distingue par son atrocité naïve doublée d’une imperturbable sottise… Son Instruction a longtemps fait autorité dans les Parlements et bailliages. » (Caillet, I, 1322).

Ce dernier était l’un des plus célèbres démonologues, nommé grand-juge de Saint-Claude en Franche-Comté, fonction qui lui permit de présider plusieurs dizaines de procès de sorcellerie et d’exécuter 28 soi-disant sorciers ou sorcières.

« ‘Ce qui explique la rareté du livre de Boguet, c’est que les membres de la famille de ce singulier magistrat se ruinèrent longtemps à racheter en masse les exemplaires. À son tour, Boguet fut condamné au feu… et par les siens…

Le livre de Boguet eut une autorité immense, MM. des Parlements étudièrent comme un manuel ce livre d’or du petit juge de Saint Claude… qui fit de son pays un désert. Il n’y eut jamais un juge plus scrupuleusement exterminateur…’ Stanilas de Guaita. » (Caillet)

« Henri Boguet, né à Dôle, vers le milieu ou la fin du XVIe siècle, et grand juge de la Terre St Oyan de Joux, dite de St Claude, en Bourgogne. Ses ouvrages ont longtemps servi de code de torture pour persécuter les malheureux accusés de sorcellerie.

On dit qu’il fut à son tour brûlé pour crime de sorcellerie.» (Caillet)

Troisième édition augmentée de l'un des plus rares et des plus célèbres ouvrages sur la sorcellerie. Ce livre, fruit de sa propre expérience, est un manuel fort complet de procédure juridique étayé par de nombreux exemples.

Cette édition, la plus complète, avec les “Six advis”, est la plus recherchée. Yve-Plessis, 851.

Très célèbre démonologue, il est l'auteur du Discours exécrable des Sorciers (1603), douze fois réédité en vingt ans. Les dix premières éditions couvrent la période 1602-1610, qui correspond également à l'une des premières périodes de persécution organisée en Franche-Comté (1603-1614), favorisée par la législation princière (édit des Archiducs en 1604), parlementaire (publication répressive de 1608), et la participation de la population. La première répression débute en fait en 1598, prend son origine dans la juridiction de Boguet et dure quatre ans.

Dans Instruction pour un juge, il s'adresse à un juge comtois de Salins en 70 articles qui traitent du type d'intervention à conduire dans le cadre de la sorcellerie. Cette partie de l'ouvrage exerça une influence considérable sur l'ensemble des magistrats de l'époque. Les juges le consultent, le Parlement le possède dans sa bibliothèque.

Dans Six advis..., rédigé en 1608, il est question d'accusations très concrètes.

Bien qu'il s’opposait à l'application systématique de la torture et de la cruauté dans les interrogatoires, Boguet n'en souhaitait pas moins mettre tous les actes de sorcellerie dans le « même sac » afin de l'éradiquer.

À propos de la secte de Satan : « ceste hydre mérite bien que l'on institue des juges exres pout luy retrancher toutes ses testes a bon escient, et tellement pour qu'il n'en renaisse plus ».

Boquet fut l'un des premiers également à juger sur Saint-Claude neuf cas de lycanthropie (loups-garous).

Sa sagesse, son savoir et son équité étaient vantés, et certains le comparaient à un nouvel Hercule.

Gaspar de Bin chantait, en parlant de Boguet :

La Grèce assit jadis Alcide entre les Dieux

Pour avoir surmonté les Monstres de la Terre ;

Et toi domptant l'Enfer, qui nous brouille de guerre

Quelle place dois-tu attendre dans les Cieux.

Sa renommée de brûleur féroce a traversé les siècles jusqu'à ce que Dom Benoit et L. Duparchy en 1892 rétablissent la vérité. Des 1500 victimes qu'on lui attribua, il laissa, après un procès entamé contre Françoise Secrétain, une quarantaine de sorcières périr de manière atroce sur le bûcher, oubliant de leur accorder le bénéfice du retentum.

Une double légende prétend qu'à l'instar de Nicolas Rémy, Boguet ait fini sur le bûcher et que sa famille ait racheté en sous-main la plupart des exemplaires de son Discours.

Aujourd'hui Rossell Hope Robbins suggère que certains de ses parents éprouvaient une secrète sympathie à l'égard de la sorcellerie.

Précieux exemplaire relié en vélin souple de l’époque provenant de la bibliothèque Ballemant avec ex-libris du XVIIe siècle.





BOGUET, Henry (1550-1619). Discours des Sorciers, avec six ... « Le livre de Boguet ...
BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet



  BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet



  BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet



  BOGUET Henry 1550 1619 Discours des Sorciers avec six  Le livre de Boguet



 

« Le livre de Boguet eut une autorité immense ». (Caillet)

Précieux exemplaire relié en vélin souple de l’époque.


Prix: 6 500 €

BOGUET, Henry (1550-1619).

Discours des Sorciers, avec six advis en faict de Sorcelerie. Et une instruction pour un iuge en semblable matière. Par Henry Boguet Dolanois, grand Iuge en la terre S. Oyan de Ioux, dicte de S. Claude au Comté de Bourgongne. N’estant ce que l’Autheur a cy devant mis en lumière sur la mesme suiect, qu’un eschantillon de ce qui est traitté en ce livre. Troisième édition.

Lyon, Pierre Rigaud, 1610.

3 parties en 1 volume in-8 de : (24) pp., 550 pp., (2) ; (8) (dont titre intermédiaire, épitre, et 2 bl.), 93 pp. ; (3) pp. (titre intermédiaire, épître), 32 pp., (64) pp. (les 2 dernières bl.). Déchirure au coin inf. de la p. 211 avec atteinte à qq. lettres, qq. mouillures. Vélin souple de l’époque, dos lisse avec le titre manuscrit, titre manuscrit sur la tranche inférieure. Reliure de l’époque.

172 x 117 mm.

« Edition très rare et la plus complète (avec la seconde qui est de tout point semblable) de ce livre rare et recherché. Sur son exemplaire St. de Guaita a ajouté cette note « Entre les plus féroces démonologues de son temps, H. Boguet se distingue par son atrocité naïve doublée d’une imperturbable sottise… Son Instruction a longtemps fait autorité dans les Parlements et bailliages. » (Caillet, I, 1322).

Ce dernier était l’un des plus célèbres démonologues, nommé grand-juge de Saint-Claude en Franche-Comté, fonction qui lui permit de présider plusieurs dizaines de procès de sorcellerie et d’exécuter 28 soi-disant sorciers ou sorcières.

« ‘Ce qui explique la rareté du livre de Boguet, c’est que les membres de la famille de ce singulier magistrat se ruinèrent longtemps à racheter en masse les exemplaires. À son tour, Boguet fut condamné au feu… et par les siens…

Le livre de Boguet eut une autorité immense, MM. des Parlements étudièrent comme un manuel ce livre d’or du petit juge de Saint Claude… qui fit de son pays un désert. Il n’y eut jamais un juge plus scrupuleusement exterminateur…’ Stanilas de Guaita. » (Caillet)

« Henri Boguet, né à Dôle, vers le milieu ou la fin du XVIe siècle, et grand juge de la Terre St Oyan de Joux, dite de St Claude, en Bourgogne. Ses ouvrages ont longtemps servi de code de torture pour persécuter les malheureux accusés de sorcellerie.

On dit qu’il fut à son tour brûlé pour crime de sorcellerie.» (Caillet)

Troisième édition augmentée de l'un des plus rares et des plus célèbres ouvrages sur la sorcellerie. Ce livre, fruit de sa propre expérience, est un manuel fort complet de procédure juridique étayé par de nombreux exemples.

Cette édition, la plus complète, avec les “Six advis”, est la plus recherchée. Yve-Plessis, 851.

Très célèbre démonologue, il est l'auteur du Discours exécrable des Sorciers (1603), douze fois réédité en vingt ans. Les dix premières éditions couvrent la période 1602-1610, qui correspond également à l'une des premières périodes de persécution organisée en Franche-Comté (1603-1614), favorisée par la législation princière (édit des Archiducs en 1604), parlementaire (publication répressive de 1608), et la participation de la population. La première répression débute en fait en 1598, prend son origine dans la juridiction de Boguet et dure quatre ans.

Dans Instruction pour un juge, il s'adresse à un juge comtois de Salins en 70 articles qui traitent du type d'intervention à conduire dans le cadre de la sorcellerie. Cette partie de l'ouvrage exerça une influence considérable sur l'ensemble des magistrats de l'époque. Les juges le consultent, le Parlement le possède dans sa bibliothèque.

Dans Six advis..., rédigé en 1608, il est question d'accusations très concrètes.

Bien qu'il s’opposait à l'application systématique de la torture et de la cruauté dans les interrogatoires, Boguet n'en souhaitait pas moins mettre tous les actes de sorcellerie dans le « même sac » afin de l'éradiquer.

À propos de la secte de Satan : « ceste hydre mérite bien que l'on institue des juges exres pout luy retrancher toutes ses testes a bon escient, et tellement pour qu'il n'en renaisse plus ».

Boquet fut l'un des premiers également à juger sur Saint-Claude neuf cas de lycanthropie (loups-garous).

Sa sagesse, son savoir et son équité étaient vantés, et certains le comparaient à un nouvel Hercule.

Gaspar de Bin chantait, en parlant de Boguet :

La Grèce assit jadis Alcide entre les Dieux

Pour avoir surmonté les Monstres de la Terre ;

Et toi domptant l'Enfer, qui nous brouille de guerre

Quelle place dois-tu attendre dans les Cieux.

Sa renommée de brûleur féroce a traversé les siècles jusqu'à ce que Dom Benoit et L. Duparchy en 1892 rétablissent la vérité. Des 1500 victimes qu'on lui attribua, il laissa, après un procès entamé contre Françoise Secrétain, une quarantaine de sorcières périr de manière atroce sur le bûcher, oubliant de leur accorder le bénéfice du retentum.

Une double légende prétend qu'à l'instar de Nicolas Rémy, Boguet ait fini sur le bûcher et que sa famille ait racheté en sous-main la plupart des exemplaires de son Discours.

Aujourd'hui Rossell Hope Robbins suggère que certains de ses parents éprouvaient une secrète sympathie à l'égard de la sorcellerie.

Précieux exemplaire relié en vélin souple de l’époque provenant de la bibliothèque Ballemant avec ex-libris du XVIIe siècle.