LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget
LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget
Edition originale de ce roman d’aventures de Jack London dont l’action se déroule à l’époque de la ruée vers l’or.

Très bel exemplaire conservé tel que paru dans la toile illustrée de l’éditeur.







down
Littérature / Reliures

LONDON, Jack.

The Call of the Wild.

New York, The Macmillan Company, 1903.

In-8 de 231 pp. y compris (1) f. de garde illustré et 15 gravures à pleine page, (2) ff. d’annonces.

Toile illustrée d’origine. Etui.

192 x 130 mm.

Edition originale de ce roman d’aventures de Jack London dont l’action se déroule à l’époque de la ruée vers l’or.

Jack London s'embarqua en 1897 pour participer à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il fut rapatrié et commença alors à écrire en s'inspirant de son expérience dans le Grand Nord canadien. Il obtint une reconnaissance avec Le Fils du loup, mais le véritable succès arriva avec L'Appel de la forêt (The Call of the Wild) en 1903.

« Récit de l’écrivain nord-américain Jack London (1876-1916) publié en 1903. Dans le Sud tempéré, le chien Buck, né du croisement d’un Saint-Bernard et d’un Berger écossais, est la maître incontesté de la maison et de la ferme du juge Miller. Mais, dans l’automne 1894, quand la découverte des gisements aurifères du Klondike attire vers les terres froides de l’Alaska des hommes provenant de toutes les parties du globe, Buck est vendu et envoyé dans le Nord. Là, privé de caresses et de considération, au milieu d’un pays hostile et sauvage, il est contraint à subir la bastonnade, à supporter le harnais et à tirer le traineau postal du gouverneur canadien ; ses muscles se font durs comme fer, l’instinct primordial des vieilles générations se réveille en lui, son aboiement devient ‘le cri inarticulé de la lutte pour la vie’ […] Durant les longues pérégrinations au cours desquelles il accompagne Thornton à la recherche d’une mine abandonnée, Buck sent renaître en lui, toujours plus fort, l’instinct slavique qui le pousse vers la forêt et le loup, ‘son frère sauvage’. Son seul amour pour son maître le retient parmi les hommes ; et quand Thornton meurt, assassiné par des Indiens, il rejoint ses frères sauvages et court, à leurs côtés, hurlant le chant des premiers jours du monde. ‘L’Appel de la forêt’ est le premier livre de Jack London qui révèle la foi de l’auteur en l’évolution biologique et la toute-puissance du milieu ; mais, bien qu’il illustre une thèse, ce roman est très vivant : vivant est le chien Buck et vivants sont les autres chiens, avec leurs héroïsmes, leurs ambitions et leurs férocités. On ne peut s’étonner du grand succès que ce livre rencontra auprès des Américains du début du siècle, car il apportait, à ces hommes industrialisés et mécanisés, l’âcre et sauvage parfum de l’instinct et de la vie au sein de la nature ». (Dictionnaire des Œuvres, I, 219).

Cette édition originale est illustrée de 15 planches à pleine page de Philip R. Goodwin et Charles Livingston Bull.

Très bel exemplaire conservé tel que paru dans la toile illustrée de l’éditeur.





LONDON The Call of the Wild livres rares édition originale livres anciens camille sourget
LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  LONDON The Call of the Wild livres rares edition originale livres anciens camille sourget



 

Très bel exemplaire conservé tel que paru dans la toile illustrée de l’éditeur.


Prix: 6 000 €

LONDON, Jack.

The Call of the Wild.

New York, The Macmillan Company, 1903.

In-8 de 231 pp. y compris (1) f. de garde illustré et 15 gravures à pleine page, (2) ff. d’annonces.

Toile illustrée d’origine. Etui.

192 x 130 mm.

Edition originale de ce roman d’aventures de Jack London dont l’action se déroule à l’époque de la ruée vers l’or.

Jack London s'embarqua en 1897 pour participer à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il fut rapatrié et commença alors à écrire en s'inspirant de son expérience dans le Grand Nord canadien. Il obtint une reconnaissance avec Le Fils du loup, mais le véritable succès arriva avec L'Appel de la forêt (The Call of the Wild) en 1903.

« Récit de l’écrivain nord-américain Jack London (1876-1916) publié en 1903. Dans le Sud tempéré, le chien Buck, né du croisement d’un Saint-Bernard et d’un Berger écossais, est la maître incontesté de la maison et de la ferme du juge Miller. Mais, dans l’automne 1894, quand la découverte des gisements aurifères du Klondike attire vers les terres froides de l’Alaska des hommes provenant de toutes les parties du globe, Buck est vendu et envoyé dans le Nord. Là, privé de caresses et de considération, au milieu d’un pays hostile et sauvage, il est contraint à subir la bastonnade, à supporter le harnais et à tirer le traineau postal du gouverneur canadien ; ses muscles se font durs comme fer, l’instinct primordial des vieilles générations se réveille en lui, son aboiement devient ‘le cri inarticulé de la lutte pour la vie’ […] Durant les longues pérégrinations au cours desquelles il accompagne Thornton à la recherche d’une mine abandonnée, Buck sent renaître en lui, toujours plus fort, l’instinct slavique qui le pousse vers la forêt et le loup, ‘son frère sauvage’. Son seul amour pour son maître le retient parmi les hommes ; et quand Thornton meurt, assassiné par des Indiens, il rejoint ses frères sauvages et court, à leurs côtés, hurlant le chant des premiers jours du monde. ‘L’Appel de la forêt’ est le premier livre de Jack London qui révèle la foi de l’auteur en l’évolution biologique et la toute-puissance du milieu ; mais, bien qu’il illustre une thèse, ce roman est très vivant : vivant est le chien Buck et vivants sont les autres chiens, avec leurs héroïsmes, leurs ambitions et leurs férocités. On ne peut s’étonner du grand succès que ce livre rencontra auprès des Américains du début du siècle, car il apportait, à ces hommes industrialisés et mécanisés, l’âcre et sauvage parfum de l’instinct et de la vie au sein de la nature ». (Dictionnaire des Œuvres, I, 219).

Cette édition originale est illustrée de 15 planches à pleine page de Philip R. Goodwin et Charles Livingston Bull.

Très bel exemplaire conservé tel que paru dans la toile illustrée de l’éditeur.