VOLTAIRE Candide livres rares edition originale livres anciens camille sourget VOLTAIRE Candide livres rares edition originale livres anciens camille sourget
VOLTAIRE Candide livres rares edition originale livres anciens camille sourget VOLTAIRE Candide livres rares edition originale livres anciens camille sourget
L’édition originale de Candide en reliure de l’époque.

Cette édition originale de Candide est très rare.







down
Littérature

VOLTAIRE, François Marie Arouet.

Candide ou l’Optimisme, traduit de l’allemand de Mr. le Docteur Ralph.

S.l. [Genève, Cramer], 1759.

[Reliés à la suite] :

II- [Maubert de Gouvest, Jean-Henri]. Ephraïm justifié. Mémoire historique et raisonné sur l’état passé, présent et futur des finances de Saxe... adressé par le Juif Ephraïm à son cousin Manasses d’Amsterdam. Nouvelle édition.

Erlangen, 1758.

III- [Du même]. Lettre du Prince de Prusse mourant, au Roi son frère.

Erlangen, 1758.

IV- [Rémond de Saint-Sauveur]. Remerciement d’un Particulier à Messieurs les Philosophes du Jour.

V-[Coyer, Gabriel-François]. Lettre au R.P. Berthier sur le matérialisme.

Genève (Paris), 1759.

Soit 5 ouvrages reliés en 1 volumes in-12 de : I/ (1) f.bl., 299 pp. (signatures A-Nh), (1) f.bl. ; II/ viii pp., 103 ; III/ 23 pp. ; IV/ 8 pp. ; V/ 77 pp. L’encre noire a légèrement déchargé en transparence lors de l’impression de Candide. Reliure de l’époque en veau marbré, dos lisse orné de motifs dorés, pièce de titre de maroquin rouge, tranches rouges. Reliure de l’époque.

161 x 93 mm.

Véritable édition originale de Candide, « très rare et fort recherchée ». (Douze autres ont paru la même année).

Elle est conforme aux caractéristiques données par A. Morize.

« Il existe de Candide huit éditions différentes, publiées en 1759 sans nom de ville ni d’imprimeur, toutes tirées dans le même format, et ayant toutes un titre identique. De ces huit éditions, celle-ci est la première. » (Bengesco. B.N.F., En Français dans le texte).

Dès le 2 mars 1759, Candide fut dénoncé au conseil de Genève qui ordonna la destruction du livre.

Voltaire est le maître du pessimisme ironique. Eugène Marsan observe à cet égard : « De toutes ses veines, c’est celle-là qui a le moins souffert du temps. Ce qu’il avait de caduc dans sa poésie, de sec dans son histoire, de court dans sa philosophie a fini par rebuter, au lieu que le pessimisme du Candide a de plus en plus séduit ».

Cette édition originale de Candide est très rare.

II/ Edition originale de ce texte de Maubert de Gouvest.

Voltaire a analysé un ouvrage de cet auteur.

Celui-ci, ancien capucin, était devenu le secrétaire du roi de Pologne Stanislas Ier.

Maubert de Gouvest (1721–1767), “successivement officier d'artillerie, capucin, calviniste, directeur des comédiens français en Allemagne” (Quérard), fulfilled the first of these roles at the Electoral court of Saxony in 1745, when he took part in the Battle of Dresden against Prussia.

The present work compares these two nations, now engaged in the Seven Years War, in the form of a letter from a German Jew to his cousin in The Netherlands.

Barbier II, cols 140–1; Goldsmiths' 9385; Quérard V, 629.

III/ Maubert de Gouvest revendique dans sa correspondance avec Cobenzl la paternité de la Lettre du prince de Prusse mourant, au roi son frère (Erlangen, 1758).

V/ Edition originale de cette lettre, hostile aux Philosophes, et qui sera pourtant insérée dans l’édition de 1773 des œuvres complètes de Diderot comme étant de sa main.

Précieux exemplaire de cette réunion de textes du XVIIIe siècle, dont l’édition originale de Candide, conservé dans sa reliure en veau marbre de l’époque.





VOLTAIRE Candide livres rares édition originale livres anciens camille sourget
VOLTAIRE Candide livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  VOLTAIRE Candide livres rares edition originale livres anciens camille sourget



 

Cette édition originale de Candide est très rare.


Prix: 29 500 €

VOLTAIRE, François Marie Arouet.

Candide ou l’Optimisme, traduit de l’allemand de Mr. le Docteur Ralph.

S.l. [Genève, Cramer], 1759.

[Reliés à la suite] :

II- [Maubert de Gouvest, Jean-Henri]. Ephraïm justifié. Mémoire historique et raisonné sur l’état passé, présent et futur des finances de Saxe... adressé par le Juif Ephraïm à son cousin Manasses d’Amsterdam. Nouvelle édition.

Erlangen, 1758.

III- [Du même]. Lettre du Prince de Prusse mourant, au Roi son frère.

Erlangen, 1758.

IV- [Rémond de Saint-Sauveur]. Remerciement d’un Particulier à Messieurs les Philosophes du Jour.

V-[Coyer, Gabriel-François]. Lettre au R.P. Berthier sur le matérialisme.

Genève (Paris), 1759.

Soit 5 ouvrages reliés en 1 volumes in-12 de : I/ (1) f.bl., 299 pp. (signatures A-Nh), (1) f.bl. ; II/ viii pp., 103 ; III/ 23 pp. ; IV/ 8 pp. ; V/ 77 pp. L’encre noire a légèrement déchargé en transparence lors de l’impression de Candide. Reliure de l’époque en veau marbré, dos lisse orné de motifs dorés, pièce de titre de maroquin rouge, tranches rouges. Reliure de l’époque.

161 x 93 mm.

Véritable édition originale de Candide, « très rare et fort recherchée ». (Douze autres ont paru la même année).

Elle est conforme aux caractéristiques données par A. Morize.

« Il existe de Candide huit éditions différentes, publiées en 1759 sans nom de ville ni d’imprimeur, toutes tirées dans le même format, et ayant toutes un titre identique. De ces huit éditions, celle-ci est la première. » (Bengesco. B.N.F., En Français dans le texte).

Dès le 2 mars 1759, Candide fut dénoncé au conseil de Genève qui ordonna la destruction du livre.

Voltaire est le maître du pessimisme ironique. Eugène Marsan observe à cet égard : « De toutes ses veines, c’est celle-là qui a le moins souffert du temps. Ce qu’il avait de caduc dans sa poésie, de sec dans son histoire, de court dans sa philosophie a fini par rebuter, au lieu que le pessimisme du Candide a de plus en plus séduit ».

Cette édition originale de Candide est très rare.

II/ Edition originale de ce texte de Maubert de Gouvest.

Voltaire a analysé un ouvrage de cet auteur.

Celui-ci, ancien capucin, était devenu le secrétaire du roi de Pologne Stanislas Ier.

Maubert de Gouvest (1721–1767), “successivement officier d'artillerie, capucin, calviniste, directeur des comédiens français en Allemagne” (Quérard), fulfilled the first of these roles at the Electoral court of Saxony in 1745, when he took part in the Battle of Dresden against Prussia.

The present work compares these two nations, now engaged in the Seven Years War, in the form of a letter from a German Jew to his cousin in The Netherlands.

Barbier II, cols 140–1; Goldsmiths' 9385; Quérard V, 629.

III/ Maubert de Gouvest revendique dans sa correspondance avec Cobenzl la paternité de la Lettre du prince de Prusse mourant, au roi son frère (Erlangen, 1758).

V/ Edition originale de cette lettre, hostile aux Philosophes, et qui sera pourtant insérée dans l’édition de 1773 des œuvres complètes de Diderot comme étant de sa main.

Précieux exemplaire de cette réunion de textes du XVIIIe siècle, dont l’édition originale de Candide, conservé dans sa reliure en veau marbre de l’époque.