Livre de honneste volupte livres rares edition originale livres anciens camille sourget Livre de honneste volupte livres rares edition originale livres anciens camille sourget Livre de honneste volupte livres rares edition originale livres anciens camille sourget
Livre de honneste volupte livres rares edition originale livres anciens camille sourget Livre de honneste volupte livres rares edition originale livres anciens camille sourget Livre de honneste volupte livres rares edition originale livres anciens camille sourget
La gastronomie de langue française imprimée à Lyon en l’année 1588.

 De la bibliothèque Georg Freund avec ex-libris.







down
Autres

Livre (Le) de honneste volupté.

Contenant la maniere d'habiller toutes, sortes de viandes tant Chair que Poisson & de servir en Bancquets & Festes. Avec un memoire pour faire Escripteau pour un Bancquet : extraict de plusieurs fort experts, & le tout reveu nouvellement, contenant cinq chapitres.

A Lyon, par Benoist Rigaud, 1588.

In-16 de 95 ff. (sur 96) de 29 lignes à la page et (8) ff. de table, manque le feuillet de titre. Plein maroquin havane fleurdelysé, dos à nerfs fleurdelysé portant en queue en lettres dorées « Lyon 1588 », filet à froid sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées. Reliure de la fin du XIXème.

111 x 69 mm.

Rarissime édition lyonnaise de 1588 du grand livre de cuisine du XVIe siècle longuement décrit par Vicaire (colonne 527) :

« Au titre, marque typographique. Au verso du titre, se trouve une sorte de table des chapitres que nous reproduisons intégralement :

‘Le premier chapitre traicte, de faire brouët, choux, ciue, haricot, potage & ris.

‘Le second d’appareiller chappons, perdrix, lievres, connins, cignes, cormoras, mouton & veau tant bouilly, rosty qu'en paste.

‘Le tiers, de faire gelée, laict d'amendes, cresmes, coulis, orge môdé, & plusieurs sauces.

‘Le quatrième, d'appareiller œuf, anguilles, brochets, carpes, esturgeô, & de toute sorte de poisson tant de mer, que d'eau douce.

‘Le cinquième, enseigne de servir en bâquets & festes, selon, la saison. Ité, a la fin du livre, y a un memoire pour faire uu escriptean pour un banquet. »

Le lecteur y apprend ainsi « la manière d'habiller toutes sortes de viandes, tant chair que poisson et de servir en bancquets et Festes ».

Il fut publié à Lyon par l'éditeur de Nostradamus.

Le Livre de honneste volupté que nous venons de décrire d'après l'exemplaire de M. le Baron Pichon, a été et est encore souvent confondu avec le traité de Platine, de l’Honneste volupté. C'est ainsi que M. Brunet, Manuel, t. IV, col. 691, fait figurer parmi les éditions de l’œuvre de Platine, l’édition de cet ouvrage donnée à Lyon pour Pierre Rigaud en 1602.

Nous avons scrupuleusement comparé le livre de honneste volupté avec le De l'Honneste volupté de Platine et nous avons pu nous convaincre qu'il n'y avait point de ressemblance entre ces deux ouvrages. D'autre part nous avons examiné ensemble le Livre fort excellent de Cuysine (Lyon, 1555) et le livre qui fait l'objet de cette notice et nous avons constaté que les deux étaient, sinon tout à fait semblables quant à l'ordre de classement, du moins conformes quant au texte des différents articles qui les composent.

Pour nous résumer, le Livre de honneste volupté est une réimpression, dans un ordre un peu différent du Livre fort excellent de Cuysine.

La composition du Livre fort excellent de Cuysine date du XIVe siècle, M. Le Baron Pichon l'a prouvé dans son introduction du Ménagier de Paris en constatant qu'un grand nombre de recettes du « Viandier » avaient été empruntées par l'auteur au Livre fort excellent de Cuysine. Or, on sait que le Ménagier a été écrit entre 1392 et 1394 (Vicaire, 527-528-530).

« ‘Le Livre de honneste volupté’ diffère absolument de l’’Honneste volupté’ de B. Platine, de Crémone. C’est le même ouvrage que ‘Le Livre fort excellent de cuysine’ (Lyon, Olivier Arnoullet, 1555, pet. In-8, toutefois ce n’en est pas une réimpression fidèle’. Extrait d’une note de M. Georges Vicaire écrite sur le feuillet de garde ». (Bibliothèque du baron Pichon, n°575).

Précieux exemplaire, d’une insigne rareté - court en tête avec titre courant atteint - de l’un des principaux livres de cuisine de langue française du XVIe siècle.

De la bibliothèque Georg Freund avec ex-libris.





Livre de honneste volupté livres rares édition originale livres anciens camille sourget
Livre de honneste volupte livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  Livre de honneste volupte livres rares edition originale livres anciens camille sourget



  Livre de honneste volupte livres rares edition originale livres anciens camille sourget



 

 De la bibliothèque Georg Freund avec ex-libris.


Prix: 11 000 €

Livre (Le) de honneste volupté.

Contenant la maniere d'habiller toutes, sortes de viandes tant Chair que Poisson & de servir en Bancquets & Festes. Avec un memoire pour faire Escripteau pour un Bancquet : extraict de plusieurs fort experts, & le tout reveu nouvellement, contenant cinq chapitres.

A Lyon, par Benoist Rigaud, 1588.

In-16 de 95 ff. (sur 96) de 29 lignes à la page et (8) ff. de table, manque le feuillet de titre. Plein maroquin havane fleurdelysé, dos à nerfs fleurdelysé portant en queue en lettres dorées « Lyon 1588 », filet à froid sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées. Reliure de la fin du XIXème.

111 x 69 mm.

Rarissime édition lyonnaise de 1588 du grand livre de cuisine du XVIe siècle longuement décrit par Vicaire (colonne 527) :

« Au titre, marque typographique. Au verso du titre, se trouve une sorte de table des chapitres que nous reproduisons intégralement :

‘Le premier chapitre traicte, de faire brouët, choux, ciue, haricot, potage & ris.

‘Le second d’appareiller chappons, perdrix, lievres, connins, cignes, cormoras, mouton & veau tant bouilly, rosty qu'en paste.

‘Le tiers, de faire gelée, laict d'amendes, cresmes, coulis, orge môdé, & plusieurs sauces.

‘Le quatrième, d'appareiller œuf, anguilles, brochets, carpes, esturgeô, & de toute sorte de poisson tant de mer, que d'eau douce.

‘Le cinquième, enseigne de servir en bâquets & festes, selon, la saison. Ité, a la fin du livre, y a un memoire pour faire uu escriptean pour un banquet. »

Le lecteur y apprend ainsi « la manière d'habiller toutes sortes de viandes, tant chair que poisson et de servir en bancquets et Festes ».

Il fut publié à Lyon par l'éditeur de Nostradamus.

Le Livre de honneste volupté que nous venons de décrire d'après l'exemplaire de M. le Baron Pichon, a été et est encore souvent confondu avec le traité de Platine, de l’Honneste volupté. C'est ainsi que M. Brunet, Manuel, t. IV, col. 691, fait figurer parmi les éditions de l’œuvre de Platine, l’édition de cet ouvrage donnée à Lyon pour Pierre Rigaud en 1602.

Nous avons scrupuleusement comparé le livre de honneste volupté avec le De l'Honneste volupté de Platine et nous avons pu nous convaincre qu'il n'y avait point de ressemblance entre ces deux ouvrages. D'autre part nous avons examiné ensemble le Livre fort excellent de Cuysine (Lyon, 1555) et le livre qui fait l'objet de cette notice et nous avons constaté que les deux étaient, sinon tout à fait semblables quant à l'ordre de classement, du moins conformes quant au texte des différents articles qui les composent.

Pour nous résumer, le Livre de honneste volupté est une réimpression, dans un ordre un peu différent du Livre fort excellent de Cuysine.

La composition du Livre fort excellent de Cuysine date du XIVe siècle, M. Le Baron Pichon l'a prouvé dans son introduction du Ménagier de Paris en constatant qu'un grand nombre de recettes du « Viandier » avaient été empruntées par l'auteur au Livre fort excellent de Cuysine. Or, on sait que le Ménagier a été écrit entre 1392 et 1394 (Vicaire, 527-528-530).

« ‘Le Livre de honneste volupté’ diffère absolument de l’’Honneste volupté’ de B. Platine, de Crémone. C’est le même ouvrage que ‘Le Livre fort excellent de cuysine’ (Lyon, Olivier Arnoullet, 1555, pet. In-8, toutefois ce n’en est pas une réimpression fidèle’. Extrait d’une note de M. Georges Vicaire écrite sur le feuillet de garde ». (Bibliothèque du baron Pichon, n°575).

Précieux exemplaire, d’une insigne rareté - court en tête avec titre courant atteint - de l’un des principaux livres de cuisine de langue française du XVIe siècle.

De la bibliothèque Georg Freund avec ex-libris.