BREYDENBACH Bernhard von Par Nicole Le Huen  Precieux exemplaire conserve dans sa BREYDENBACH Bernhard von Par Nicole Le Huen  Precieux exemplaire conserve dans sa
BREYDENBACH Bernhard von Par Nicole Le Huen  Precieux exemplaire conserve dans sa BREYDENBACH Bernhard von Par Nicole Le Huen  Precieux exemplaire conserve dans sa
Première apparition de cette grande carte de Jérusalem dans un livre imprimé. Première mention de la découverte du Labrador en l’année 1501 par Cortereal.

Précieux exemplaire conservé dans sa reliure de l’époque à l’emblème du dauphin,

futur François II, roi de France (1544-1560).







down
Livres illustrés / Histoire, religion

BREYDENBACH, Bernhard von. Par Nicole Le Huen.

Paris, Fr. Regnault, 1522.

F1 – Titre : (L)e grant voyage de hierusalem diuise en deux parties. En la premiere est traictie des peregrinations de la saincte cite de Hierusalem, du mont saincte Lτatherine [sic] de Sinay et autres lieux sainctz, avec les a, b, c, des lettres grecques, caldees, hebraicques et arabicques, avec aucuns langaiges des turcs trâslatez en frâcois. En la seconde partie est traicte des croisees et entreprinses faictes par les roys et princes chrestiens pour la recouvrance de la terre saincte . . Des guerres des turcz et Tartarins La prinse de Côstantinoble, du siege de Rhodes, la prinse de Grenade, avec lhystoire de Sophie Les guerres et batailles entre le grant turc et le grant souldan faictes depuis na gueres Le chemin et voyaige de Romme avec les stations des eglises ou sont les grans pardons Et plusieurs autres choses singulieres. Imprime a Paris pour Francois regnault libraire demourant en la grant rue sainct Jaques a lymaige sainct Claude. Cum priuilegio.

Partie II – Titre sig [q I] : La seconde partie principale de ce present Liure contenant plusieurs voyages, guerres, croisees et expeditions faictes en la Terre saincte : pour la recouvrance dicelle : Par plusieurs princes τ roys chrestiens : Côme Charles martel, Pepin, Charlemaigne, Godeffroy de buillon [sic], et le roy sainct Loys .. Avec lystoire de Sophie, dit ysmael. Et plusieurs guerres et expeditions faictes entre les turcz τ payens. Et pareillement des guerres faictes dernierement En lan mil cinq cens et seize τ dixsept entre le grant turc et le souldam. [sic] Cum privilegio.

Sig. L5 vo. (grand caractère) : Cy finist le grant voyage de Hierusalem avec plusieurs autres choses singulieres. Imprime a Paris pour Francoys regnault libraire iure de luniversite. Sig. L 6 : Le chemin de Rôme avec toutes les eglises ..

Dernière page : (M3 vo.) : Cy finist le grant voyage de Hierusalem avec plusieurs autres choses singulieres .. Imprime a Paris pour Frâcois regnault libraire iure de luniversite de ladicte ville le. xxe. iour de mars Lan mil cinq cens. xxii. (1522).

Collation : (4) ff. ; 209 ff., 2 planches dépliantes, nombreux bois gravés dans le texte ; complet ; sans le dernier blanc.

In-4, veau fauve, filets et encadrement de motifs décoratifs à froid sur les plats, fleurons aux angles et dauphin doré au centre, dos à nerfs orné d'un petit motif doré répété, tranches dorées, gardes renouvelées, restauration d’usage mais authentique reliure armoriée de l’époque.

240 x 176 mm.

Troisième édition du voyage de Breydenbach dans la traduction française de Le Huen.

Bernard de Breydenbach s’embarqua à Venise pour traverse la Méditerranée le 25 avril 1483. Il emmena avec lui un peintre, Erhard Reuwich d’Utrecht, qui avait pour mission de prendre des vues de ville et de dessiner les choses remarquables que l’on rencontrerait au cours du voyage. On s’arrêta à Corfou, à Modon, à Candie et à Rhodes avant de parvenir à Jérusalem, le but du pèlerinage.

Elle est fort importante pour deux motifs essentiels :

I. Carte de Jérusalem redessinée

Elle présente une grande carte de Jérusalem entièrement nouvelle. Elle est en effet entièrement redessinée :

« This is entirely re-designed, though naturally founded upon the original one: it is cut on wood, but all the inscriptions are inserted in type. The extent of the view is curtailed ; on the left going no further than the Chasteau des Pelerins, thus omitting Damascus and on the right no further than Mount Sinai, omitting Cairo and Alexandria. Its place is indicated opposite on 14 vo. : Sensuit la protraction et figure .. de Hierusalem..

In the lower right hand corner of this folding view is an interesting mark of a crowned dolphin in the sea and bearing the letters SO interlaced. This may be the punning mark of the publisher, F. Regnault, thus : Règne-eau—compare the regular device used by the elder F. Regnault, reproduced by Claudin, Hist. de l'Impr., II. 546.

Taken, however, in connection with the acrostic mentioned below, it seems more probable that this is the mark of Orontius Fine, the famous mathematician (1494-1555), who may have edited the present volume. If the view itself were better executed one would be inclined to attribute the design thereof to Fine, who did same fine work in the way of book decoration. A mark similar to the above is found on a fine cut of Astronomers, &c. in Purbach, Paris, M. Lesclencher for Petit & Chauderon, 1515 : this mark consists also of a crowned dolphin (in allusion to Fine's birthplace, Briançon the capital of Haute-Dauphiné) and, forming part of the foliage close by. the interlaced initials SO as above mentioned can be distinguished, without doubt those of Fine, whose name is conveyed in an acrostic at the end of the Purbach, as “Orontius Fine Briansonensis” The crowned dolphin and the initials are also found dispersedly in Fine's De Mundi Sphaera, Paris, Colines 1542 : see Murray Cat. of French Books, N° 651. The watermark is the gothic P as described p. 26 : the chain-lines being 25-30 mm. apart.” Hugh Davies.

Bernard von Breydenbach and the Holy Land, pages 27 à 29.

II. La découverte du Labrador en 1501.

« Elle est la première édition à mentionner « la découverte du Labrador par Cortereal en 1501 » (Guy Bechtel – Les Gothiques français, p. 104). Et en ce sens elle tient une place éminente comme l’un des touts premiers americana imprimés pour la première fois à Paris en 1522.

Ainsi que le titre l'indique, l'ouvrage est divisé en deux parties principales ; la première renferme la relation du voyage en Terre Sainte de Bernard de Breydenbach, traduite en français par frère Nicole Le Huen.

La seconde partie contient :

1° Une histoire fabuleuse des guerres de Charles Martel, Pépin le Bref et Charlemagne contre les Sarrasins et les Maures. Cette histoire, qui comprend 13 ff., est tirée de la Chronique de Turpin.

2° La réimpression complète des Passages d'outre mer, de Sébastien Mamerot, qui contient un résumé assez exact des Croisades.

L'Histoire du Prince Syac Ismaïl surnommé $ophy Ardelin roi de Perse et de Mede, traduction d'un traité italien de Giovanni Rota, faite par J. Le Maire.

Un petit traité touchant les ysles et terres neufves que le roy de Portugal a trouvées et aucunes boutées en sa subjection. Extrait du recueil de voyages publié par Nic. Mantaboldo sous le titre : Paesi nuovamente ritrovati.

Une histoire du roi François Ier en 5 pages.

Le Chemin de Rome et les diverses églises de Rome.

Ce volume est orné de nombreuses et belles figures gravées sur bois :

« 36 bois dans la seconde partie, 19 bois pour les alphabets orientaux et plus de 100 initiales. » (Bechtel, Les Gothiques français).

Deux grandes compositions gravées sur bois et plusieurs fois repliées représentent :

1. Une carte de la Terre Sainte gravée sur bois repliée en cinq volets avec vue centrale de Jérusalem (240 x 765 mm). Elle est signée du monogramme OF inscrit dans un dauphin couronné ; c'est celui d'Oronce Finé, astronome, cartographe et humaniste dauphinois (1494- 1555). Il pratiquait en outre avec talent la gravure sur bois.

2. À gauche le pape donnant audience aux princes croisés ; à droite une spectaculaire représentation des armées de terre et de mer se dirigeant vers la Terre Sainte.

Précieux exemplaire conservé dans sa reliure de l’époque portant au centre des plats l’emblème de François II (1544-1560), le dauphin couronné.

(Guigard. Nouvel armorial du Bibliophile, I, p. 12).

François II, roi de France, fils de Henri II et de Catherine de Médicis, naquit à Fontainebleau le 19 janvier 1544, sous le règne de François Ier, son aïeul. Il épousa en 1558 Marie Stuart, reine d'Ecosse et nièce des Guise, dont le crédit était déjà puissant et l'ambition redoutable. Ce mariage, projeté depuis dix ans, fut célébré avec magnificence ; les ambassadeurs d'Ecosse, au nom des états, déférèrent la couronne à l'époux de leur reine, qui prit le titre de Roi-dauphin. François II monta sur le trône le 10 juillet 1559. Il était alors dans sa seizième année, et par conséquent il avait atteint l’âge fixé pour la majorité des rois de France ; mais une santé chancelante, un caractère timide, un esprit lent et peu cultivé, le rendaient peu propre à gouverner le royaume, menacé d'un prochain ébranlement.

Il expira le 5 décembre 1560 âgé de dix-sept ans, dix mois et un jour, après un règne de dix-sept mois et vingt jours. Il n'eut point d'enfants de la reine, et il laissa le trône à l'aîné de ses frères. Sa mort sauva le prince de Condé.

Guy Bechtel mentionne des prix significatifs pour des exemplaires fort modestes de cette édition :

ex. signalés : Asher Rare Books, Pays Bas, « A selection of 39 interesting Books », avril 2004, n°12, 36 500 € il y a 17 ans, veau XVIIIème, exemplaire Charles Bruce of Ampthill et Librairie Thomas-Scheler (cat. Salon Internat du Livre ancien, 27/29 avril 2007, n°21), 50 000 € il y a 14 ans en reliure moderne de C. Smith.





BREYDENBACH, Bernhard von. Par Nicole Le Huen. Précieux exemplaire conservé dans sa ...
BREYDENBACH Bernhard von Par Nicole Le Huen  Precieux exemplaire conserve dans sa



  BREYDENBACH Bernhard von Par Nicole Le Huen  Precieux exemplaire conserve dans sa



 

Précieux exemplaire conservé dans sa reliure de l’époque à l’emblème du dauphin,

futur François II, roi de France (1544-1560).


Prix: 35 000 €

BREYDENBACH, Bernhard von. Par Nicole Le Huen.

Paris, Fr. Regnault, 1522.

F1 – Titre : (L)e grant voyage de hierusalem diuise en deux parties. En la premiere est traictie des peregrinations de la saincte cite de Hierusalem, du mont saincte Lτatherine [sic] de Sinay et autres lieux sainctz, avec les a, b, c, des lettres grecques, caldees, hebraicques et arabicques, avec aucuns langaiges des turcs trâslatez en frâcois. En la seconde partie est traicte des croisees et entreprinses faictes par les roys et princes chrestiens pour la recouvrance de la terre saincte . . Des guerres des turcz et Tartarins La prinse de Côstantinoble, du siege de Rhodes, la prinse de Grenade, avec lhystoire de Sophie Les guerres et batailles entre le grant turc et le grant souldan faictes depuis na gueres Le chemin et voyaige de Romme avec les stations des eglises ou sont les grans pardons Et plusieurs autres choses singulieres. Imprime a Paris pour Francois regnault libraire demourant en la grant rue sainct Jaques a lymaige sainct Claude. Cum priuilegio.

Partie II – Titre sig [q I] : La seconde partie principale de ce present Liure contenant plusieurs voyages, guerres, croisees et expeditions faictes en la Terre saincte : pour la recouvrance dicelle : Par plusieurs princes τ roys chrestiens : Côme Charles martel, Pepin, Charlemaigne, Godeffroy de buillon [sic], et le roy sainct Loys .. Avec lystoire de Sophie, dit ysmael. Et plusieurs guerres et expeditions faictes entre les turcz τ payens. Et pareillement des guerres faictes dernierement En lan mil cinq cens et seize τ dixsept entre le grant turc et le souldam. [sic] Cum privilegio.

Sig. L5 vo. (grand caractère) : Cy finist le grant voyage de Hierusalem avec plusieurs autres choses singulieres. Imprime a Paris pour Francoys regnault libraire iure de luniversite. Sig. L 6 : Le chemin de Rôme avec toutes les eglises ..

Dernière page : (M3 vo.) : Cy finist le grant voyage de Hierusalem avec plusieurs autres choses singulieres .. Imprime a Paris pour Frâcois regnault libraire iure de luniversite de ladicte ville le. xxe. iour de mars Lan mil cinq cens. xxii. (1522).

Collation : (4) ff. ; 209 ff., 2 planches dépliantes, nombreux bois gravés dans le texte ; complet ; sans le dernier blanc.

In-4, veau fauve, filets et encadrement de motifs décoratifs à froid sur les plats, fleurons aux angles et dauphin doré au centre, dos à nerfs orné d'un petit motif doré répété, tranches dorées, gardes renouvelées, restauration d’usage mais authentique reliure armoriée de l’époque.

240 x 176 mm.

Troisième édition du voyage de Breydenbach dans la traduction française de Le Huen.

Bernard de Breydenbach s’embarqua à Venise pour traverse la Méditerranée le 25 avril 1483. Il emmena avec lui un peintre, Erhard Reuwich d’Utrecht, qui avait pour mission de prendre des vues de ville et de dessiner les choses remarquables que l’on rencontrerait au cours du voyage. On s’arrêta à Corfou, à Modon, à Candie et à Rhodes avant de parvenir à Jérusalem, le but du pèlerinage.

Elle est fort importante pour deux motifs essentiels :

I. Carte de Jérusalem redessinée

Elle présente une grande carte de Jérusalem entièrement nouvelle. Elle est en effet entièrement redessinée :

« This is entirely re-designed, though naturally founded upon the original one: it is cut on wood, but all the inscriptions are inserted in type. The extent of the view is curtailed ; on the left going no further than the Chasteau des Pelerins, thus omitting Damascus and on the right no further than Mount Sinai, omitting Cairo and Alexandria. Its place is indicated opposite on 14 vo. : Sensuit la protraction et figure .. de Hierusalem..

In the lower right hand corner of this folding view is an interesting mark of a crowned dolphin in the sea and bearing the letters SO interlaced. This may be the punning mark of the publisher, F. Regnault, thus : Règne-eau—compare the regular device used by the elder F. Regnault, reproduced by Claudin, Hist. de l'Impr., II. 546.

Taken, however, in connection with the acrostic mentioned below, it seems more probable that this is the mark of Orontius Fine, the famous mathematician (1494-1555), who may have edited the present volume. If the view itself were better executed one would be inclined to attribute the design thereof to Fine, who did same fine work in the way of book decoration. A mark similar to the above is found on a fine cut of Astronomers, &c. in Purbach, Paris, M. Lesclencher for Petit & Chauderon, 1515 : this mark consists also of a crowned dolphin (in allusion to Fine's birthplace, Briançon the capital of Haute-Dauphiné) and, forming part of the foliage close by. the interlaced initials SO as above mentioned can be distinguished, without doubt those of Fine, whose name is conveyed in an acrostic at the end of the Purbach, as “Orontius Fine Briansonensis” The crowned dolphin and the initials are also found dispersedly in Fine's De Mundi Sphaera, Paris, Colines 1542 : see Murray Cat. of French Books, N° 651. The watermark is the gothic P as described p. 26 : the chain-lines being 25-30 mm. apart.” Hugh Davies.

Bernard von Breydenbach and the Holy Land, pages 27 à 29.

II. La découverte du Labrador en 1501.

« Elle est la première édition à mentionner « la découverte du Labrador par Cortereal en 1501 » (Guy Bechtel – Les Gothiques français, p. 104). Et en ce sens elle tient une place éminente comme l’un des touts premiers americana imprimés pour la première fois à Paris en 1522.

Ainsi que le titre l'indique, l'ouvrage est divisé en deux parties principales ; la première renferme la relation du voyage en Terre Sainte de Bernard de Breydenbach, traduite en français par frère Nicole Le Huen.

La seconde partie contient :

1° Une histoire fabuleuse des guerres de Charles Martel, Pépin le Bref et Charlemagne contre les Sarrasins et les Maures. Cette histoire, qui comprend 13 ff., est tirée de la Chronique de Turpin.

2° La réimpression complète des Passages d'outre mer, de Sébastien Mamerot, qui contient un résumé assez exact des Croisades.

L'Histoire du Prince Syac Ismaïl surnommé $ophy Ardelin roi de Perse et de Mede, traduction d'un traité italien de Giovanni Rota, faite par J. Le Maire.

Un petit traité touchant les ysles et terres neufves que le roy de Portugal a trouvées et aucunes boutées en sa subjection. Extrait du recueil de voyages publié par Nic. Mantaboldo sous le titre : Paesi nuovamente ritrovati.

Une histoire du roi François Ier en 5 pages.

Le Chemin de Rome et les diverses églises de Rome.

Ce volume est orné de nombreuses et belles figures gravées sur bois :

« 36 bois dans la seconde partie, 19 bois pour les alphabets orientaux et plus de 100 initiales. » (Bechtel, Les Gothiques français).

Deux grandes compositions gravées sur bois et plusieurs fois repliées représentent :

1. Une carte de la Terre Sainte gravée sur bois repliée en cinq volets avec vue centrale de Jérusalem (240 x 765 mm). Elle est signée du monogramme OF inscrit dans un dauphin couronné ; c'est celui d'Oronce Finé, astronome, cartographe et humaniste dauphinois (1494- 1555). Il pratiquait en outre avec talent la gravure sur bois.

2. À gauche le pape donnant audience aux princes croisés ; à droite une spectaculaire représentation des armées de terre et de mer se dirigeant vers la Terre Sainte.

Précieux exemplaire conservé dans sa reliure de l’époque portant au centre des plats l’emblème de François II (1544-1560), le dauphin couronné.

(Guigard. Nouvel armorial du Bibliophile, I, p. 12).

François II, roi de France, fils de Henri II et de Catherine de Médicis, naquit à Fontainebleau le 19 janvier 1544, sous le règne de François Ier, son aïeul. Il épousa en 1558 Marie Stuart, reine d'Ecosse et nièce des Guise, dont le crédit était déjà puissant et l'ambition redoutable. Ce mariage, projeté depuis dix ans, fut célébré avec magnificence ; les ambassadeurs d'Ecosse, au nom des états, déférèrent la couronne à l'époux de leur reine, qui prit le titre de Roi-dauphin. François II monta sur le trône le 10 juillet 1559. Il était alors dans sa seizième année, et par conséquent il avait atteint l’âge fixé pour la majorité des rois de France ; mais une santé chancelante, un caractère timide, un esprit lent et peu cultivé, le rendaient peu propre à gouverner le royaume, menacé d'un prochain ébranlement.

Il expira le 5 décembre 1560 âgé de dix-sept ans, dix mois et un jour, après un règne de dix-sept mois et vingt jours. Il n'eut point d'enfants de la reine, et il laissa le trône à l'aîné de ses frères. Sa mort sauva le prince de Condé.

Guy Bechtel mentionne des prix significatifs pour des exemplaires fort modestes de cette édition :

ex. signalés : Asher Rare Books, Pays Bas, « A selection of 39 interesting Books », avril 2004, n°12, 36 500 € il y a 17 ans, veau XVIIIème, exemplaire Charles Bruce of Ampthill et Librairie Thomas-Scheler (cat. Salon Internat du Livre ancien, 27/29 avril 2007, n°21), 50 000 € il y a 14 ans en reliure moderne de C. Smith.