COLMENERO-DE-LEDESMA-Antonio-Chocolata-inda-Opusculum-De-qualitate--Edition-originale-latine-du-premier- COLMENERO-DE-LEDESMA-Antonio-Chocolata-inda-Opusculum-De-qualitate--Edition-originale-latine-du-premier- COLMENERO-DE-LEDESMA-Antonio-Chocolata-inda-Opusculum-De-qualitate--Edition-originale-latine-du-premier-
COLMENERO-DE-LEDESMA-Antonio-Chocolata-inda-Opusculum-De-qualitate--Edition-originale-latine-du-premier- COLMENERO-DE-LEDESMA-Antonio-Chocolata-inda-Opusculum-De-qualitate--Edition-originale-latine-du-premier- COLMENERO-DE-LEDESMA-Antonio-Chocolata-inda-Opusculum-De-qualitate--Edition-originale-latine-du-premier-
Traité sur le chocolat par Colmenero de Ledesma Edition originale latine du premier ouvrage européen consacré au chocolat et au cacao, conservée dans son pur vélin à recouvrement de l’époque.





down
Histoire naturelle

COLMENERO DE LEDESMA, Antonio

Chocolata inda, Opusculum De qualitate & natura chocolatae.

I-COLMENERO DE LEDESMA, Antonio. Chocolata inda, Opusculum De qualitate & natura chocolatae. Nuremberg, Wolfgang Ender, 1644.

[Suivi de :] II-VOLCKAMER, Johann Georg. Opobalsami orientalis In Theriaces Confectionem Romae revocati examen... Nuremberg, Wolgang Ender, 1644.

[Et de :] III-TENTZELIUS, Andrea. Medicina diastatica. hoc est singularis illa et admirabilis ad distans... Jehn, Johannis Birckneri, 1629.

3 textes reliés en 1 volume petit in-12 de : I/ 1 frontispice sur double-page, (10) ff., 73 pp., (7) pp.; II/ 1 frontispice, (3) ff., 224 pp., (8); III/ 1 frontispice, (7) ff., 188 pp. Le dernier texte est uniformément bruni, quelques rousseurs, petite restauration en marge de la p. 83 du deuxième texte sans atteintes au texte. Relié en plein vélin rigide de l’époque à recouvrement, dos lisse. Reliure d’époque.

120 x 67 mm.

Ce traité sur le chocolat, originellement écrit en espagnol par Antonio Colmenero de Ledesma en 1631, fut traduit en latin par Marcus Aurelius Severinus.

Le présent texte sur le chocolat franchit rapidement les frontières comme cet aliment devient de plus en plus apprécié. Ce texte sera un des plus grands textes du siècle sur le chocolat et il sera largement diffusé sur le continent et traduit en français en 1641, en latin en 1644, et en italien en 1678, mais aussi en anglais en 1652.

Il est ici suivi d’extraits de deux autres traités : une dissertation sur l’arbre à cacao par J.-E. Nieremberg, et un article sur l’hypocondrie par P. Zacchias.

« Antonio Colmenero de Ledesma wrote his monograph in 1631, entitled ‘Curioso tratado de la naturaleza y calidad del chocolate’, a much-cited and much-translated publication. Colmenero’s text was highly circulated throughout Europe, so much so that different editions and translations of his work have been difficult to attribute to specific authors. » (L. Grivetti & H-Y. Shapiro, Chocolate: history, culture and heritage).

Dans le présent ouvrage, Colmenero considère les vertus médicales du chocolat, et c’est à ce titre qu’il sera mentionné dans bien des bibliographies et revues médicales des XVIIème et XVIIIème siècles. Selon l’auteur, le cacao permettrait de conserver une bonne santé, et rendrait ses consommateurs corpulents, beaux et aimables.

L’auteur présente également ici pour la première fois la recette d’une boisson chocolatée faite à base de 100 fèves de cacao, de fruits secs, d’épices mais aussi de piments et de sucre. Cette recette sera reprise et modifiée par de nombreux auteurs au cours du XVIIème siècle tels que : Thomas Hurtado, l’auteur de Chocolate y tabaco, Ayuno eclesisatico y natural en 1645, Thomas Gage, l’auteur de The English American : his travel by sea en 1648, et Henry Stubbe l’auteur de The Indian nectar, or, a Discourse concerning Chocolata en 1662.

Antonio Colmenero de Ledesma était un fervent amateur de chocolat qui cherchait à promouvoir les multiples propriétés médicinales de ces fèves.

Le présent traité est illustré d’un très beau frontispice sur double page montrant Neptune debout sur son char marin, à qui une indienne offre une boite de chocolats.

« La figure représente une conque marine traînée par des chevaux marins. L’Indien qui la conduit, muni d’un trident, remet à un personnage du continent une boîte de chocolats avec la mention chocolat inda’».

II/ Série d’articles et de controverses, par divers médecins de l’époque, au sujet d’un baume oriental. Krivatsy 12472 ; Poggendorff, II, 1228 ; Oberlé, n°730.

Le beau frontispice montre un Indien avec la plante et un pot de pharmacie.

Séduisant exemplaire de ce traité fondamental sur le chocolat, conservé dans son vélin à recouvrement de l’époque.

Provenance : ex libris Christoph. Iac. Trew. M. D.





COLMENERO DE LEDESMA, Antonio Chocolata inda, Opusculum De qualitate ... Edition originale latine du premier ...
COLMENERO-DE-LEDESMA-Antonio-Chocolata-inda-Opusculum-De-qualitate--Edition-originale-latine-du-premier-



  COLMENERO-DE-LEDESMA-Antonio-Chocolata-inda-Opusculum-De-qualitate--Edition-originale-latine-du-premier-



  COLMENERO-DE-LEDESMA-Antonio-Chocolata-inda-Opusculum-De-qualitate--Edition-originale-latine-du-premier-



 
Edition originale latine du premier ouvrage européen consacré au chocolat et au cacao, conservée dans son pur vélin à recouvrement de l’époque.
Prix: 6 500 €

COLMENERO DE LEDESMA, Antonio

Chocolata inda, Opusculum De qualitate & natura chocolatae.

I-COLMENERO DE LEDESMA, Antonio. Chocolata inda, Opusculum De qualitate & natura chocolatae. Nuremberg, Wolfgang Ender, 1644.

[Suivi de :] II-VOLCKAMER, Johann Georg. Opobalsami orientalis In Theriaces Confectionem Romae revocati examen... Nuremberg, Wolgang Ender, 1644.

[Et de :] III-TENTZELIUS, Andrea. Medicina diastatica. hoc est singularis illa et admirabilis ad distans... Jehn, Johannis Birckneri, 1629.

3 textes reliés en 1 volume petit in-12 de : I/ 1 frontispice sur double-page, (10) ff., 73 pp., (7) pp.; II/ 1 frontispice, (3) ff., 224 pp., (8); III/ 1 frontispice, (7) ff., 188 pp. Le dernier texte est uniformément bruni, quelques rousseurs, petite restauration en marge de la p. 83 du deuxième texte sans atteintes au texte. Relié en plein vélin rigide de l’époque à recouvrement, dos lisse. Reliure d’époque.

120 x 67 mm.

Ce traité sur le chocolat, originellement écrit en espagnol par Antonio Colmenero de Ledesma en 1631, fut traduit en latin par Marcus Aurelius Severinus.

Le présent texte sur le chocolat franchit rapidement les frontières comme cet aliment devient de plus en plus apprécié. Ce texte sera un des plus grands textes du siècle sur le chocolat et il sera largement diffusé sur le continent et traduit en français en 1641, en latin en 1644, et en italien en 1678, mais aussi en anglais en 1652.

Il est ici suivi d’extraits de deux autres traités : une dissertation sur l’arbre à cacao par J.-E. Nieremberg, et un article sur l’hypocondrie par P. Zacchias.

« Antonio Colmenero de Ledesma wrote his monograph in 1631, entitled ‘Curioso tratado de la naturaleza y calidad del chocolate’, a much-cited and much-translated publication. Colmenero’s text was highly circulated throughout Europe, so much so that different editions and translations of his work have been difficult to attribute to specific authors. » (L. Grivetti & H-Y. Shapiro, Chocolate: history, culture and heritage).

Dans le présent ouvrage, Colmenero considère les vertus médicales du chocolat, et c’est à ce titre qu’il sera mentionné dans bien des bibliographies et revues médicales des XVIIème et XVIIIème siècles. Selon l’auteur, le cacao permettrait de conserver une bonne santé, et rendrait ses consommateurs corpulents, beaux et aimables.

L’auteur présente également ici pour la première fois la recette d’une boisson chocolatée faite à base de 100 fèves de cacao, de fruits secs, d’épices mais aussi de piments et de sucre. Cette recette sera reprise et modifiée par de nombreux auteurs au cours du XVIIème siècle tels que : Thomas Hurtado, l’auteur de Chocolate y tabaco, Ayuno eclesisatico y natural en 1645, Thomas Gage, l’auteur de The English American : his travel by sea en 1648, et Henry Stubbe l’auteur de The Indian nectar, or, a Discourse concerning Chocolata en 1662.

Antonio Colmenero de Ledesma était un fervent amateur de chocolat qui cherchait à promouvoir les multiples propriétés médicinales de ces fèves.

Le présent traité est illustré d’un très beau frontispice sur double page montrant Neptune debout sur son char marin, à qui une indienne offre une boite de chocolats.

« La figure représente une conque marine traînée par des chevaux marins. L’Indien qui la conduit, muni d’un trident, remet à un personnage du continent une boîte de chocolats avec la mention chocolat inda’».

II/ Série d’articles et de controverses, par divers médecins de l’époque, au sujet d’un baume oriental. Krivatsy 12472 ; Poggendorff, II, 1228 ; Oberlé, n°730.

Le beau frontispice montre un Indien avec la plante et un pot de pharmacie.

Séduisant exemplaire de ce traité fondamental sur le chocolat, conservé dans son vélin à recouvrement de l’époque.

Provenance : ex libris Christoph. Iac. Trew. M. D.