livres-rares-edition-originale-livres-anciens-Tapisseries-du-Roi-ou-sont--Exemplaire-relie-en-maroquin-rouge- livres-rares-edition-originale-livres-anciens-Tapisseries-du-Roi-ou-sont--Exemplaire-relie-en-maroquin-rouge- livres-rares-edition-originale-livres-anciens-Tapisseries-du-Roi-ou-sont--Exemplaire-relie-en-maroquin-rouge-
livres-rares-edition-originale-livres-anciens-Tapisseries-du-Roi-ou-sont--Exemplaire-relie-en-maroquin-rouge- livres-rares-edition-originale-livres-anciens-Tapisseries-du-Roi-ou-sont--Exemplaire-relie-en-maroquin-rouge- livres-rares-edition-originale-livres-anciens-Tapisseries-du-Roi-ou-sont--Exemplaire-relie-en-maroquin-rouge-
Les Tapisseries commandées par le roi Louis XIV pour Versailles

Exemplaire relié en maroquin rouge aux armes et au chiffre du roi.







down
Reliures / Livres illustrés

Tapisseries du Roi, où sont représentez les quatre éléments et les quatre saisons.

A Paris, de l’Imprimerie Royale, 1670.

Grand in-folio de (4) ff., 43 pp., (1) f.bl., (1) f., 47 pp., (1) p., 8 planches sur double page. Relié en plein maroquin rouge de l’époque, large roulette dorée encadrant les plats, armes frappées or au centre, dos à nerfs orné de chiffres couronnés, double filet doré sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées.

560 x 405 mm.

Premier tirage de ce merveilleux recueil d’estampes exécuté par ordre de Louis XIV pour célébrer sa gloire à travers les arts décoratifs. Brunet, II, 727 ; Lipperheide, 3757 ; Catalogue de la Bibliothèque Pichon, 473.

Le Cabinet du roi est l’œuvre du jeune Louis XIV qui voulait proclamer sans plus tarder sa puissance et sa gloire, et, dans ce but, faire connaître la somptuosité des fêtes qu’il donnait et les richesses de ses palais.

Le 22 décembre 1667, un arrêt du Conseil décidait donc de faire graver les plans et élévations des maisons royales, les représentations des objets précieux qui les décoraient ainsi que des animaux et plantes de toutes espèces. Puis Colbert décida de faire reproduire par la presse le premier grand manuscrit réalisé pour le souverain qui venait d’être achevé : les Devises pour les tapisseries du Roi.

C’est en 1663 que la petite académie qui venait d’être fondée par Colbert fut chargée de choisir les emblèmes, avec légendes appropriées, qui devaient figurer sur les tapisseries commandées par le roi pour ses appartements de Versailles.

Ces emblèmes firent l’objet d’un luxueux manuscrit daté de 1668, pour le Cabinet du roi : 32 médaillons peints sur vélin par le miniaturiste Jacques Bailly et texte écrit par Nicolas Jarry. Le manuscrit fut l’objet de cette somptueuse édition avec des gravures en taille-douce par Le Brun et Sébastien Le Clerc.

« Ce volume contient 3 fontispices gravés par Bailly et Sébastien Le Clerc, 8 grandes planches d’après Le Brun, gravées par Sébastien Le Clerc et Goyton, 10 fleurons, culs-de-lampe, grandes lettres par Sébastien Le Clerc et Bailly, et 32 figures d’emblèmes, avec des vers français de Perrault, Chapelain, Charpentier, etc., au bas de la planche » (Brunet).

Magnifique volume orne des tapisseries commandées par le roi Louis XIV pour ses appartements de Versailles, relié à l’époque en maroquin rouge à ses armes et à son chiffre.

   




livres rares édition originale livres anciens Tapisseries du Roi, où sont ... Exemplaire relié en maroquin rouge ...
livres-rares-edition-originale-livres-anciens-Tapisseries-du-Roi-ou-sont--Exemplaire-relie-en-maroquin-rouge-



  livres-rares-edition-originale-livres-anciens-Tapisseries-du-Roi-ou-sont--Exemplaire-relie-en-maroquin-rouge-



  livres-rares-edition-originale-livres-anciens-Tapisseries-du-Roi-ou-sont--Exemplaire-relie-en-maroquin-rouge-



 

Exemplaire relié en maroquin rouge aux armes et au chiffre du roi.


Prix: 15 000 €

Tapisseries du Roi, où sont représentez les quatre éléments et les quatre saisons.

A Paris, de l’Imprimerie Royale, 1670.

Grand in-folio de (4) ff., 43 pp., (1) f.bl., (1) f., 47 pp., (1) p., 8 planches sur double page. Relié en plein maroquin rouge de l’époque, large roulette dorée encadrant les plats, armes frappées or au centre, dos à nerfs orné de chiffres couronnés, double filet doré sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées.

560 x 405 mm.

Premier tirage de ce merveilleux recueil d’estampes exécuté par ordre de Louis XIV pour célébrer sa gloire à travers les arts décoratifs. Brunet, II, 727 ; Lipperheide, 3757 ; Catalogue de la Bibliothèque Pichon, 473.

Le Cabinet du roi est l’œuvre du jeune Louis XIV qui voulait proclamer sans plus tarder sa puissance et sa gloire, et, dans ce but, faire connaître la somptuosité des fêtes qu’il donnait et les richesses de ses palais.

Le 22 décembre 1667, un arrêt du Conseil décidait donc de faire graver les plans et élévations des maisons royales, les représentations des objets précieux qui les décoraient ainsi que des animaux et plantes de toutes espèces. Puis Colbert décida de faire reproduire par la presse le premier grand manuscrit réalisé pour le souverain qui venait d’être achevé : les Devises pour les tapisseries du Roi.

C’est en 1663 que la petite académie qui venait d’être fondée par Colbert fut chargée de choisir les emblèmes, avec légendes appropriées, qui devaient figurer sur les tapisseries commandées par le roi pour ses appartements de Versailles.

Ces emblèmes firent l’objet d’un luxueux manuscrit daté de 1668, pour le Cabinet du roi : 32 médaillons peints sur vélin par le miniaturiste Jacques Bailly et texte écrit par Nicolas Jarry. Le manuscrit fut l’objet de cette somptueuse édition avec des gravures en taille-douce par Le Brun et Sébastien Le Clerc.

« Ce volume contient 3 fontispices gravés par Bailly et Sébastien Le Clerc, 8 grandes planches d’après Le Brun, gravées par Sébastien Le Clerc et Goyton, 10 fleurons, culs-de-lampe, grandes lettres par Sébastien Le Clerc et Bailly, et 32 figures d’emblèmes, avec des vers français de Perrault, Chapelain, Charpentier, etc., au bas de la planche » (Brunet).

Magnifique volume orne des tapisseries commandées par le roi Louis XIV pour ses appartements de Versailles, relié à l’époque en maroquin rouge à ses armes et à son chiffre.