livres rares edition originale livres anciens MAUPERTUIS Pierre Louis Moreau de Lettre sur la comete... livres rares edition originale livres anciens MAUPERTUIS Pierre Louis Moreau de Lettre sur la comete...
livres rares edition originale livres anciens MAUPERTUIS Pierre Louis Moreau de Lettre sur la comete... livres rares edition originale livres anciens MAUPERTUIS Pierre Louis Moreau de Lettre sur la comete...
Lettre sur la comète de Maupertuis Edition originale de la Lettre sur la comète de Maupertuis, précieux exemplaire conservé dans son maroquin olive décoré de l’époque.





down
Reliures / Histoire des Idées, innovations / Science, médecine

[MAUPERTUIS, Pierre-Louis Moreau de]

Lettre sur la comète

S.l. [Paris], 1742.

In-12 de (1) f.bl., (4) ff., 111 pp., (1) f.bl. Relié en plein maroquin olive de l’époque, plats ornés d’une dentelle dorée, dos à nerfs orné de fleurons dorés, filet doré sur les coupes, roulette dorée intérieure, doublures et gardes de papier décoré d’un semis d’étoiles dorées, tranches dorées sur marbrures. Coins légèrement frottés. Reliure de l’époque.

155 x 87 mm.

Edition originale de ce traité d’astronomie écrit par Maupertuis à l'occasion du passage de la comète de 1742. Graesse, Trésor de livres rares, IV, 448 ; Barbier, Dictionnaire des ouvrages anonymes, II, 1207 ; Brunet, III, 1543 ; Quérard, La France littéraire, V, 642 ; Houzeau-Lancaster 5826.

La comète dont il est question dans cette Lettre fut observée le 2 mars 1742 à l'Observatoire de Paris. L'auteur y explique le système de Newton.

Maupertuis, dans sa Lettre sur la comète, considérant l’extrême chaleur que celle de 1680 avait contractée vers le soleil, semble croire que si la comète eût passé près la Terre, elle l’aurait réduite en cendres, ou l’aurait vitrifiée, et que si sa queue seulement nous eût atteints, la terre eût été inondée par des exhalaisons brûlantes et destructives.

Pierre-Louis Moreau de Maupertuis (1698-1759) était un philosophe, géomètre et astronome français. Voyageant pour s’instruire auprès des savants du temps, il se lia avec les Bernouilli, La Condamine et Voltaire dont il devait faire un disciple enthousiaste du système de Newton. En 1737 il fut envoyé par Maurepas au pôle Nord avec une expédition qui devait mesurer un degré du méridien terrestre. En 1740, Frédéric II l’avait nommé président de l’Académie de Berlin. En 1743, la Société royale de Londres, puis l’Académie Française lui ouvraient leurs portes. « La comète observée le 2 mars 1742 à l’Observatoire de Paris fut pour lui l’occasion d’adresser à une dame une lettre où il rassemblait tout ce qui avait été dit de faux ou de vrai sur ces astres. Mais, loin de rassurer les hommes, il montre les ravages que les comètes pourraient causer dans l’univers par leur rencontre avec notre planète. » (Biographie générale, 34, 389). « Les détails qu’on lit dans la ‘Lettre sur la comète’ offrirent de l’intérêt à une époque où la science astronomique n’était pas popularisée comme elle l’est aujourd’hui. Selon Maupertuis, la comète en question aurait bien pu nous voler notre lune, et, ‘si nous en étions quittes pour cela’, dit-il, ‘nous ne devrions pas nous en plaindre’. (P. Levot, Biographie bretonne, II, 428) Précieux exemplaire de ce traité d’astronomie de Maupertuis conservé dans sa fine reliure en maroquin olive décoré de l’époque, condition rare pour les éditions originales scientifiques.





livres rares édition originale livres anciens [MAUPERTUIS, Pierre-Louis Moreau de] Lettre sur la comète Edition originale de la Lettre ...
livres rares edition originale livres anciens MAUPERTUIS Pierre Louis Moreau de Lettre sur la comete...



  livres rares edition originale livres anciens MAUPERTUIS Pierre Louis Moreau de Lettre sur la comete...



 
Edition originale de la Lettre sur la comète de Maupertuis, précieux exemplaire conservé dans son maroquin olive décoré de l’époque.
Prix: 2 800 €

[MAUPERTUIS, Pierre-Louis Moreau de]

Lettre sur la comète

S.l. [Paris], 1742.

In-12 de (1) f.bl., (4) ff., 111 pp., (1) f.bl. Relié en plein maroquin olive de l’époque, plats ornés d’une dentelle dorée, dos à nerfs orné de fleurons dorés, filet doré sur les coupes, roulette dorée intérieure, doublures et gardes de papier décoré d’un semis d’étoiles dorées, tranches dorées sur marbrures. Coins légèrement frottés. Reliure de l’époque.

155 x 87 mm.

Edition originale de ce traité d’astronomie écrit par Maupertuis à l'occasion du passage de la comète de 1742. Graesse, Trésor de livres rares, IV, 448 ; Barbier, Dictionnaire des ouvrages anonymes, II, 1207 ; Brunet, III, 1543 ; Quérard, La France littéraire, V, 642 ; Houzeau-Lancaster 5826.

La comète dont il est question dans cette Lettre fut observée le 2 mars 1742 à l'Observatoire de Paris. L'auteur y explique le système de Newton.

Maupertuis, dans sa Lettre sur la comète, considérant l’extrême chaleur que celle de 1680 avait contractée vers le soleil, semble croire que si la comète eût passé près la Terre, elle l’aurait réduite en cendres, ou l’aurait vitrifiée, et que si sa queue seulement nous eût atteints, la terre eût été inondée par des exhalaisons brûlantes et destructives.

Pierre-Louis Moreau de Maupertuis (1698-1759) était un philosophe, géomètre et astronome français. Voyageant pour s’instruire auprès des savants du temps, il se lia avec les Bernouilli, La Condamine et Voltaire dont il devait faire un disciple enthousiaste du système de Newton. En 1737 il fut envoyé par Maurepas au pôle Nord avec une expédition qui devait mesurer un degré du méridien terrestre. En 1740, Frédéric II l’avait nommé président de l’Académie de Berlin. En 1743, la Société royale de Londres, puis l’Académie Française lui ouvraient leurs portes. « La comète observée le 2 mars 1742 à l’Observatoire de Paris fut pour lui l’occasion d’adresser à une dame une lettre où il rassemblait tout ce qui avait été dit de faux ou de vrai sur ces astres. Mais, loin de rassurer les hommes, il montre les ravages que les comètes pourraient causer dans l’univers par leur rencontre avec notre planète. » (Biographie générale, 34, 389). « Les détails qu’on lit dans la ‘Lettre sur la comète’ offrirent de l’intérêt à une époque où la science astronomique n’était pas popularisée comme elle l’est aujourd’hui. Selon Maupertuis, la comète en question aurait bien pu nous voler notre lune, et, ‘si nous en étions quittes pour cela’, dit-il, ‘nous ne devrions pas nous en plaindre’. (P. Levot, Biographie bretonne, II, 428) Précieux exemplaire de ce traité d’astronomie de Maupertuis conservé dans sa fine reliure en maroquin olive décoré de l’époque, condition rare pour les éditions originales scientifiques.