livres-rares-edition-originale-livres-anciens-HAUY-Valentin-Essai-sur-l-education-des-aveugles--The-first-printed-book-
livres-rares-edition-originale-livres-anciens-HAUY-Valentin-Essai-sur-l-education-des-aveugles--The-first-printed-book-
« The first printed book intended to be read by the blind" « The first printed book intended to be read by the blind ». (Norman).





down
Histoire des Idées, innovations / Science, médecine / Les incontournables

HAUY, Valentin.

Essai sur l’éducation des aveugles, ou exposé de différens moyens, vérifiés par l’expérience, pour les mettre en état de lire, à l’aide du trait, d’imprimer des Livres dans lesquels ils puissent prendre des connaissances de Langues, d’Histoire, de Géographie, de Musique, &c., d’exécuter différens travaux relatifs aux Métiers, &c.

Paris, Imprimé par les Enfans-Aveugles, sous la direction de M. Clousier, Imprimeur du Roi, 1786.

In-4 de (1) f.bl., vii pp., (1) p., pp. 1 à 111 imprimées avec des caractères en relief, pp. 113 à 126, 15 pp., (1) f., (11) ff. présentant les modèles de différents ouvrages d’imprimerie pouvant être exécutés facilement par les enfants aveugles, (1) f. d’observation, (3) ff. avec le « Programme des exercices que les enfans-aveugles feront à Versailles » devant le roi, (3) ff., (1) f.bl. Plein veau brun marbré, dos à nerfs orné, tranches rouges. Habiles restaurations à la reliure. Reliure de l’époque.

246 x 190 mm.

Edition originale rare du texte précurseur de l’écriture braille. GM 5833 ; Lende p.15 ; PMM 292 ; En Français dans le texte 242 ; Norman 1023

La grande idée de Valentin Haüy (1745-1822) était de faire lire les aveugles. Dans cette intention, il fit réaliser dès 1784 des caractères spéciaux qui produisaient une typographie en relief et il ouvrit l’Institution Nationale des Jeunes Aveugles, la première école pour non-voyants.

En 1786, Haüy publie le présent ouvrage pour exposer les principes révolutionnaires de sa méthode d’éducation des aveugles.

Dans ce livre imprimé par des enfants non voyants sous la direction de l’imprimeur Clousier, les lettres sont en relief, de manière à être lues par les aveugles qui parcourent les lignes du bout des doigts. L’ouvrage est dédié à Louis XVI et lui est présenté au cours d’une séance organisée le 26 décembre 1786 à Versailles par une douzaine d’élèves de Haüy qui se livrent à de convaincantes démonstrations. "L’admiration des courtisans ne fut pas stérile : le roi prit l’établissement sous sa protection, ordonna de faire les fonds nécessaires pour l’éducation de 120 élèves, accorda au professeur le titre de secrétaire-interprète du roi et de l’amirauté de France pour les langues anglaise, allemande, et hollandaise, et le nomma membre du bureau académique des écritures ».

En 1806, Haüy crée l’école des aveugles de Berlin, puis celle de Saint-Pétersbourg en 1808, à l’initiative de l’empereur de Russie.

« Partageant le grand élan philanthropique du XVIIIe siècle pour les défavorisés, et tenté de réaliser l’équivalent de ce que l’abbé de l’Epée, inventeur de l’alphabet manuel, avait réussi pour les sourds muets, Valentin Haüy s’était mis en tête de faire lire les aveugles. Il invente donc des caractères analogues aux caractères traditionnels mais qui, gaufrant un épais papier, produisaient une typographie en relief. Ce procédé était mis au service d’un véritable plan d’éducation et de réinsertion sociale des aveugles qu’il porta à la connaissance du grand public par son ‘Essai sur l’Education des Aveugles’ (1786) […] C’est par ce procédé que Braille apprend à lire et qu’il devient rapidement un élève brillant ». (En Français dans le texte 242).

« Valentine Haüy was the first to devise type that could be read by the blind. Characters slightly different in shape from ordinary italic were embossed on heavy paper to be read with the fingers. He founded the Institut Royale des Jeunes Aveugles in 1785 and seems actually to have succeeded in teaching some of his pupils not only to read by this method but to set and print the embossed type. His ‘Essai sur l’Education des Aveugles’, 1786, is an incunable of the method”. (PMM 292).

L’ouvrage est imprimé sur papier fort et les 111 premières pages présentent des caractères en relief permettant la lecture des aveugles.

Bon exemplaire de cet ouvrage important dans l’histoire des sciences, qui symbolise l’élan philanthropique pour les défavorisés qui touche la France au XVIIIe siècle.





livres rares édition originale livres anciens HAUY, Valentin. Essai sur l’éducation des aveugles, ... « The first printed book ...
livres-rares-edition-originale-livres-anciens-HAUY-Valentin-Essai-sur-l-education-des-aveugles--The-first-printed-book-



 
« The first printed book intended to be read by the blind ». (Norman).
Prix: 6 500 €

HAUY, Valentin.

Essai sur l’éducation des aveugles, ou exposé de différens moyens, vérifiés par l’expérience, pour les mettre en état de lire, à l’aide du trait, d’imprimer des Livres dans lesquels ils puissent prendre des connaissances de Langues, d’Histoire, de Géographie, de Musique, &c., d’exécuter différens travaux relatifs aux Métiers, &c.

Paris, Imprimé par les Enfans-Aveugles, sous la direction de M. Clousier, Imprimeur du Roi, 1786.

In-4 de (1) f.bl., vii pp., (1) p., pp. 1 à 111 imprimées avec des caractères en relief, pp. 113 à 126, 15 pp., (1) f., (11) ff. présentant les modèles de différents ouvrages d’imprimerie pouvant être exécutés facilement par les enfants aveugles, (1) f. d’observation, (3) ff. avec le « Programme des exercices que les enfans-aveugles feront à Versailles » devant le roi, (3) ff., (1) f.bl. Plein veau brun marbré, dos à nerfs orné, tranches rouges. Habiles restaurations à la reliure. Reliure de l’époque.

246 x 190 mm.

Edition originale rare du texte précurseur de l’écriture braille. GM 5833 ; Lende p.15 ; PMM 292 ; En Français dans le texte 242 ; Norman 1023

La grande idée de Valentin Haüy (1745-1822) était de faire lire les aveugles. Dans cette intention, il fit réaliser dès 1784 des caractères spéciaux qui produisaient une typographie en relief et il ouvrit l’Institution Nationale des Jeunes Aveugles, la première école pour non-voyants.

En 1786, Haüy publie le présent ouvrage pour exposer les principes révolutionnaires de sa méthode d’éducation des aveugles.

Dans ce livre imprimé par des enfants non voyants sous la direction de l’imprimeur Clousier, les lettres sont en relief, de manière à être lues par les aveugles qui parcourent les lignes du bout des doigts. L’ouvrage est dédié à Louis XVI et lui est présenté au cours d’une séance organisée le 26 décembre 1786 à Versailles par une douzaine d’élèves de Haüy qui se livrent à de convaincantes démonstrations. "L’admiration des courtisans ne fut pas stérile : le roi prit l’établissement sous sa protection, ordonna de faire les fonds nécessaires pour l’éducation de 120 élèves, accorda au professeur le titre de secrétaire-interprète du roi et de l’amirauté de France pour les langues anglaise, allemande, et hollandaise, et le nomma membre du bureau académique des écritures ».

En 1806, Haüy crée l’école des aveugles de Berlin, puis celle de Saint-Pétersbourg en 1808, à l’initiative de l’empereur de Russie.

« Partageant le grand élan philanthropique du XVIIIe siècle pour les défavorisés, et tenté de réaliser l’équivalent de ce que l’abbé de l’Epée, inventeur de l’alphabet manuel, avait réussi pour les sourds muets, Valentin Haüy s’était mis en tête de faire lire les aveugles. Il invente donc des caractères analogues aux caractères traditionnels mais qui, gaufrant un épais papier, produisaient une typographie en relief. Ce procédé était mis au service d’un véritable plan d’éducation et de réinsertion sociale des aveugles qu’il porta à la connaissance du grand public par son ‘Essai sur l’Education des Aveugles’ (1786) […] C’est par ce procédé que Braille apprend à lire et qu’il devient rapidement un élève brillant ». (En Français dans le texte 242).

« Valentine Haüy was the first to devise type that could be read by the blind. Characters slightly different in shape from ordinary italic were embossed on heavy paper to be read with the fingers. He founded the Institut Royale des Jeunes Aveugles in 1785 and seems actually to have succeeded in teaching some of his pupils not only to read by this method but to set and print the embossed type. His ‘Essai sur l’Education des Aveugles’, 1786, is an incunable of the method”. (PMM 292).

L’ouvrage est imprimé sur papier fort et les 111 premières pages présentent des caractères en relief permettant la lecture des aveugles.

Bon exemplaire de cet ouvrage important dans l’histoire des sciences, qui symbolise l’élan philanthropique pour les défavorisés qui touche la France au XVIIIe siècle.